Myth Cloth Saint Seiya – Backstage

Au détour d’un lien je suis tombé sur cette vidéo qui nous montre (en partie) comment les joujoux qu’on appelle aujourd’hui Myth Cloth (avant on disait simplement un chevalier, mais ça c’était avant :P ) sont fabriqués.

C’est assez épatant à voir et pour ne rien gâcher c’est plutôt bien fait, et avec une voix off qui claque. Et j’avoue que je ne pensais pas que cela impliquait autant de manipulations et d’ouvrages à la main!

Cette vidéo de chez Tamashii Nations France vient de chez ToyzMag qui publie en plus tout un tas de photos tirées de la vidéo.

Tout ça me fait d’ailleurs penser qu’il faut que je trouve un moyen de rigidifier les articulations de certains de mes chevaliers d’or car ils ont tendance à ne pas tenir debout… Il faut dire qu’ils ne sont plus tout jeunes les pauvres…

NAOMI sous la douche

Profitant de la suite de mon récent déménagement, j’ai attaqué un nettoyage en profondeur de ma NAOMI Universal Cabinet (NUC) avant de la remonter entièrement.

À dire vrai, certaines pièces vont y échapper car pour faire de la place au sous sol, j’ai dû la remonter en partie. Le point positif, c’est que les pièces qui y échappent sont celles qui en ont le moins besoin :)

capot NAOMI au lavage

NAOMI dans la baignoire après la douche… Ou en tout cas une partie…

Lire la suite

Jouons avec Uplay – une tentative d’installation de Splinter Cell Blacklist

Le problème quand on dispose d’une connexion internet « de campagne », c’est que le moindre téléchargement est à planifier soigneusement.

D’une part il faut tenir compte du temps que cela va prendre, et d’autre part il ne faut pas oublier que pendant le téléchargement, la connexion internet sera pas ou peu utilisable, même pour du simple surf (bon, après, on peut bien sûr brider certains usages, je vais me pencher là dessus un de ces quatre)

Bref, pas question de lancer une grosse mise à jour juste avant de jouer avec les copains. Il faut prévoir.

Uplay

Mais même en étant le plus prévoyant du monde, on ne peut pas lutter contre la toute puissance d’Ubisoft et de son Uplay, la plateforme de distribution maison de l’éditeur. Tu peux pas test comme disent les jeunes.

Pourtant, en ce qui me concerne, je dois dire que je n’avais pas d’a priori particulier par rapport à Uplay. Après tout quand on voit la main mise de Steam sur le marché, on ne peut que se réjouir de voir un peu de compétition, même si cela vient d’un éditeur. Et puis à l’heure du tout dématérialisé ou presque, je comprends qu’un éditeur n’ait pas envie d’être enchainé à un distributeur unique. Le principe du dématérialisé c’est plutôt la vente directe!

Et puis j’ai voulu installer Splinter Cell Blacklist sur mon nouveau PC… Je l’avais acheté lors d’une super promo à 2,9€ il y a quelques temps et il était déjà installé sur mon PC portable. Le hic, c’est que Uplay ne permet pas de transférer le jeu d’un PC à un autre. Du coup, on est obligé de le télécharger à nouveau. C’est stupide et ça montre bien à quel point tout cela est pensé en amont sans tenir compte de la réalité des vitesses de connexion de beaucoup de français (et de quelques autres millions de gens dans le monde aussi).

Splinter Cell Blacklist

Mais bon, aussi stupide que soit le téléchargement via internet de 20 Go de données qu’on a déjà sur un autre disque dur, ça reste faisable. Un peu long mais faisable.

Sauf que…

Lire la suite

[arrivage] Disque dur Seagate Barracuda 2To

Disque dur Seagate Barracuda 2To - opening
3 petits jours seulement après avoir passé commande, voici déjà mon nouveau disque dur destiné à intégrer mon PC gamer monté il y a peu.

Acheté sur rueducommerce pour moins de 70€, il viendra remplacer le disque dur de récupération que j’avais installé dans un premier temps.

Disque dur Seagate Barracuda 2ToPourquoi cet achat? Pour la simple et bonne raison que le disque que j’avais récupéré sur le cadavre d’un vieux PC fait 80 Go. Et qu’à l’époque (pas si lointaine) où j’ai monté mon PC, j’avais déjà plus de 225 Go de jeux à installer dessus! Et à l’heure où j’écris cet article, ça a déjà grimpé sensiblement… Et on peut essayer autant qu’on veut mais 225 Go de données, ça ne tiendra jamais dans un disque de 80 Go… Et avec ma connexion internet de campagne, il n’est absolument pas envisageable de penser télécharger les jeux quand on veut y jouer!

Du coup, achat de disque obligatoire et après avoir hésité entre 1 et 2 To, j’ai finalement opté pour le plus gros, histoire d’avoir le temps de voir venir…

Disque dur Seagate Barracuda 2To - Ports SATA et AlimAu niveau des caractéristiques, on a un disque avec 64 Mo de cache, une interface en SATA III (6 Gb/s) et une vitesse de rotation de 7200 RPM. Et tout ça avec un bruit de fonctionnement censé être faible. Après un premier test, il semble que ce soit le cas. Ce qui est sûr c’est qu’on ne l’entend pas gratter en tout cas. Enfin, dernière caractéristique qui peut avoir son importance, 26.1mm d’épaisseur, soit sensiblement plus que le disque qu’il remplace. Si l’espace disponible est compté, mieux vaut prévoir son coup à ce niveau là. Pour ma part, je n’ai pas eu de problème pour l’intégrer dans le Cooler Master Elite 130.

Il ne reste ensuite plus qu’à tout brancher et allumer son ordinateur pour découvrir… Rien du tout car comme d’habitude, Windows ne propose rien quand on lui branche un nouveau disque dur fraîchement sorti d’usine et encore non formaté. Un petit tour dans le gestionnaire des périphériques – et plus particulièrement dans l’utilitaire de gestion des disques – permettra de régler le problème facilement. Cela permettra aussi de constater que, comme d’habitude, 2 To, ce n’est pas 2 048 Go comme ça l’était dans le temps sur le papier, mais ce n’est pas non plus 2 000 Go comme c’est pourtant inscrit clairement sur l’étiquette du disque dur. Non, 2 To, c’est 1862,89 Go avant formatage. Enfin, rien que de très habituel dans le monde du stockage…

Installation disque dur
Puis vient le temps du formatage, étape nécessaire si on compte se servir du disque dur pour y stocker des données. Pour ne rien vous cacher, pour ma part c’est effectivement l’idée que j’avais en tête à l’achat de ce disque donc formatons tout ça joyeusement.

Formatage disque dur Start Time

Et autant le savoir, si vous comptez formater le disque sans utiliser le formatage rapide, il vaut mieux avoir du temps devant soi…

Départ : 21h39

Arrivé : 01h06

Soit une durée de près de 3h30 pour formater l’intégralité du disque. Heureusement qu’il ne faisait pas 2 000 Go! :P

L’étape suivante, c’est la copie des centaines de giga de données sur ce nouveau disque. Ça a d’ailleurs déjà commencé et la bonne nouvelle c’est que la copie de l’installation de Steam faite sur le disque de 80 Go fonctionne sans problème une fois copiée et collée sur le disque de 2 To. Inutile de tout réinstaller! Origin, Uplay et Battle.net seront-ils aussi conciliants? Je veux y croire! (mais j’ai peur!)

Après ça, et après quelques mises à jour auxquelles je n’échapperai pas, je serai paré… pour jouer à des jeux pas trop gourmands en attendant l’arrivée de ma carte graphique!

Jeux vidéo sous verre

Cela fait un moment que j’ai abandonné l’idée d’avoir toutes mes consoles branchées en permanence sous ma télé. En effet, si l’idée est séduisante sur le papier, sa réalisation est vite un cauchemar dès qu’on a un nombre important de machines sous la main… Et comme je n’ai jamais dû revendre une console, j’en ai effectivement un certain nombre…

Car au delà de la place que nécessite l’installation d’une telle collection de consoles, il faut aussi prendre en compte celle que prendront les différentes multiprises (pour les alimentations et les sorties vidéos). De plus, si on veut éviter de vivre dans un bordel permanent (et/ou protéger ses jouets des petites mains innocentes des petits enfants de la maison), il faut trouver un espace supplémentaire pour le rangement des manettes.

Tout ça n’est déjà pas une mince affaire mais en plus quand on considère que régulièrement, au moment où on voudra utiliser une machine, une fois sur deux, elle ne fonctionnera pas… Et donc il faudra alors aller bidouiller derrière l’écran la montagne de fils pour en débrancher un avant de le rebrancher (une fois identifié!)…

Bref, c’est vite un bordel sans nom et finalement, mieux vaux ranger ces petites choses dans un coin accessible et perdre 2 minutes à aller chercher la console et ses accessoires quand l’envie nous prend de faire une petite partie :)

Et c’est pour cette raison que l’homme moderne a inventé la vitrine!

Vitrine consoles & Co

Lire la suite

montage d’un PC gamer

Bon, ça y est, avec mon processeur, j’ai reçu tout mon matos ou presque et j’ai donc pu m’attaquer mercredi soir au montage de mon PC. Au final, après une « petite » session de 3h, j’ai quasiment fini. Quasiment car au cours du montage j’ai eu quelques doutes ici ou là et du coup, il était plus raisonnable de les dissiper avant de brancher l’animal. Et puis de toute façon, comme j’avais commencé tard, j’ai fini cette session à 2h30 du matin le temps de tout ranger… Et c’est tout à fait l’heure où la fatigue nous faire des conneries regrettables… Ces doutes ont été levés le lendemain et seront détaillés à la fin de ce post.

Donc, 3h, ce n’est pas si long quand on considère que c’est la première fois que je monte un PC en mini-ITX et que j’ai dû le faire 2 fois en ATX (jamais seul et la dernière fois doit remonter à une petite dizaine d’années!). Certaines choses se font les yeux fermés (enfin au sens figuré hein!) et certaines autres sont mal foutues. Et pour pas mal d’autres, on hésite parce qu’on a peur de faire une connerie qui coûte cher!

Mais commençons par une petite vue d’ensemble et un petit récapitulatif de ce qu’embarque ma configuration.

montage PC - let's go

Alors ici, on a presque tout le monde sur la table puisqu’il ne manque que le boîtier; mais il a beau être petit, si je le pose sur la table il ne va plus rester beaucoup de place pour bosser! Surtout qu’au début, on n’en a pas besoin.

Mon PC se composera donc :

  • Boîtier : Cooler Master Elite 130
  • Alimentation : LDLC QS-550+ Quality Select 80PLUS Gold
  • Carte mère : MSI B85I GAMING
  • Processeur : Core i5 4570S
  • Ventirad : Thermalright AXP 100
  • RAM : Crucial – 8 Go Mémoire RAM DDR3 Ballistix Tactical Low Profile PC3-12800
  • SSD : Samsung 830 Series 128Go

Il manque encore un HDD et une carte graphique qui arriveront après et qui peuvent très bien s’ajouter après le montage de tout le reste.

Lire la suite

[arrivage] Core i5 4570S – la pièce manquante

Core i5 4570S

Hier j’ai enfin reçu mon processeur. Comme déjà dit, l’heureux élu est un Intel core i5 4570S. Cette pièce enfin reçue je vais pouvoir enfin m’attaquer au montage de mon PC Gamer dont je parlais ici la dernière fois.

Maintenant, il n’y a plus qu’à se mettre au boulot! (bon, en vrai j’ai bien bossé cette nuit mais je n’ai pas le temps de faire le compte rendu maintenant :P )

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 69 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :