Yamaha RX-V457 – le nouveau mort vivant

Il y a quelques semaines, par un beau matin (bon, en fait, c’était un soir), mon valeureux amplificateur audio-vidéo (un Yamaha RX-V457) a décidé qu’il était « trop vieux pour ces conneries« . Bref, après une quinzaine d’année de bon et loyaux services, il a filé sa dem et a refusé de faire quoi que ce soit lors d’une pression sur le bouton d’allumage. Pas un bruit, pas un soupir. Rien.

RX-V457

Pourtant, la vieille, il fonctionnait encore parfaitement. Comme on dit, la veille de sa mort, il était toujours en vie

Violences, menaces, chantage… Rien n’y a fait et le bonhomme est resté coi… Inutile de vous dire que je n’ai pas été du tout d’accord!

Et puis, si on peut ressusciter des vieux machins arcadesques de plus de 25 ans, il doit y avoir moyen de ramener à la vie un petit jeunot comme cet ampli…

Donc on sort les tournevis et on ouvre la bête histoire de jeter un œil dans ses entrailles! Après inspection, il s’avère que l’ampli est rempli de cartes, elles-mêmes remplies de composants en tout genre! 😀

Pour y voir plus clair, le mieux, c’est de se tourner vers la documentation technique qu’on peut trouver ici : https://elektrotanya.com/yamaha_rx-v557_htr-5850_dsp-ax557_rx-v457_htr-5840_dsp-ax457.pdf/download.html

Et là, on comprend tout de suite beaucoup mieux!

😀

Bref, j’ai fouillé un peu (beaucoup) sur le net, demandé un peu d’aide aux copains et il semble que le responsable de ce genre de panne sur ce genre d’ampli ait de grandes chances d’être un condensateur nommé C405 (22nF – classe X2) qu’on peut voir ici en haut de la photo (le rectangle orange quoi)

Après avoir testé les 2 fusibles (qu’on voit sur la même photo) pour être sûr qu’ils n’étaient pour rien dans ma panne, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai lâché le multimètre pour le fer à souder. Quelques centimes d’euro et quelques jours plus tard, j’ai reçu mes 5 condensateurs flambant neuf à la maison. Oui, 5 parce qu’ils étaient vendus en sachet de 5 (71 centimes le sachet!)

Après expulsion de l’ancien résident, je l’ai regardé d’un peu plus près et il s’avère qu’il n’est pas abîmé du tout. La trace plus foncée qu’on voyait sur les précédentes photos n’est que de la poussière. Par contre, quand on le teste au multimètre, il ne laisse rien passer. Comme je n’ai pas de capacimètre, impossible de dire dans quelle état est ce condensateur, mais ce qui est sûr, c’est que le courant ne passe plus!

Yamaha RX-V457-C405-New

Une fois le remplaçant posé, tout est prêt pour le test. Et là, TADA!!!

Il n’y a pas à dire, c’est quand même bien plaisant de redonner vie à un appareil! 🙂

Maintenant, il faut tout rebrancher et tout tasser réinstaller dans le meuble TV!!


Publicités

[arrivage] une bien grosse boîte

Damned !

Ça c’est une grosse boîte !

Et maintenant il va falloir attendre Noël pour l’ouvrir!! 🤯

[Review] Super Mario (déjà) Party

Le (très bon) jeu de mot dans le titre est clair : j’ai déjà revendu le Mario Party de la Switch ; Super Mario Party.

Super Mario Party Bye Bye

Il a eu sa chance. Plusieurs fois. Et il a bien fallu se rendre à l’évidence : il n’est pas très bon. Entendons bien, il n’est pas mauvais. Mais il a un certain nombre de défauts. Et surtout il ne fait pas le poids à côté de celui que j’ai déjà, le pourtant antique Mario Party 4 sur Game Cube. Ce Mario Party affiche pourtant près de 20 ans au compteur…

Quand on fait les comptes, Super Mario Party a pour lui d’être sensiblement plus beau que son frère ainé (et en 16/9 en plus) et d’avoir des manettes sans fil. C’est tout. C’est peu. Et pour moi, ce n’est clairement pas assez.

À côté de ces « nombreuses qualités », on trouve un tas de défauts, à commencer par un hub navigable en lieu et place d’un bon vieux menu. J’ai toujours trouvé ça pénible et ce jeu ne fait pas exception. Dès qu’on a fait un tour dans chacun des modes de jeux, on obtient des raccourcis pour ne pas avoir à se balader d’un endroit à l’autre pour lancer une partie mais ça reste une idée à la con. Et la sélection des joueurs et des configurations n’y échappent pas…

Un autre point assez gênant, c’est le rythme du jeu qui est vraiment très lent. Le jeu prend vraiment son temps pour chaque action. Lancer les dés. Faire avancer les personnages. Choisir un objet… Tout est long. Et je ne parle pas du lancement de la partie ! Franchement, j’imagine bien qu’il doit y avoir une idée (peut-être même une bonne !) derrière tout ça, mais à l’usage, c’est vraiment pénible. Et si l’idée c’était de rendre le jeu plus accessible aux petits, c’est complètement raté parce que faire attendre 5 minutes à un gamin pendant que les autres joueurs (ou pire, le CPU !) joue, ça n’aide pas à garder leur attention !

Mario Party a toujours eu une sorte d’inertie ou de nonchalance, mais là, ça pousse le bouchon un peu loin quand même… Et c’est d’autant plus dommage sur la Switch qui se prête tellement au jeu sur le pouce… Comme en plus il est impossible de descendre en dessous de 20 tours de jeu ! Autant dire que pour une petite partie vite fait, on devra faire une croix sur le mode classique et se contenter de piocher directement dans l’armoire des mini-jeux…

Mais le point qui fâche le plus, ce sont les mini-jeux. Enfin, surtout les mini-jeux qui où les contrôles sont basés sur la détection de mouvements. On va faire simple : globalement, je les ai tous trouvés horribles. Et, à chaque fois, j’ai eu ce sentiment que je me battais contre les contrôles (au lieu de me battre contre mes adversaires). Il faut dire que la précision est toute relative et que toutes les idées ne sont pas exceptionnelles… Pour les autres mini-jeux, la plupart sont bons, voire très bons, même si on peut regretter la facilité de certains et la faible durée de jeu effectif pour d’autres (parfois pour les mêmes d’ailleurs).

Là où ça fait encore plus mal, c’est quand on compare avec certains des mini-jeux qu’embarquait Mario Party 4. Plus rythmés, plus vifs, plus fous, plus compétitifs… On a vraiment perdu quelque chose en route… Et force est de constater que les jeux les plus hystériques (et souvent les plus fun) ont tous disparu !

Tout ça mis ensemble ne plaide pas tellement en la faveur de Super Mario Party

Et je ne suis pas le seul à le penser. J’en veux pour preuve la session de jeu qu’on a fait sur Mario Party 4 après 3 sessions sur Super Mario Party. Cela ne mentait pas : Là où sur les 3 soirées précédentes, l’ambiance était au mieux sympathique (mais tout de même enveloppée d’une certaine torpeur), on s’amusait vraiment lors de la soirée Mario Party 4 !

À ce moment, la messe était dite. Et si on a tout de même redonné sa chance deux ou trois fois à Super Mario Party, il faut savoir regarder la réalité en face : Super Mario Party est un échec d’autant plus flagrant pour moi qu’il est posé à côté de Mario Party 4 sur l’étagère. Il ne présente que peu, voire pas d’intérêt, d’autant plus que pour y jouer à 3 ou 4, il faut acheter une nouvelle paire de joycons, soit débourser 80 € (addition qui parait d’autant plus salée que j’ai déjà à la maison 3 manettes Game Cube, donc au pire, j’aurais à en acheter 1 de plus…), joycons qui soit dit en passant ne sont pas très confortables (même si l’usage minimaliste qui est fait des boutons ne rend pas ça très problématique).

Super Mario Party ne sera donc resté qu’un peu plus de 3 semaines à la maison. À quelques jours de la sortie de Super Smash Bros Ultimate (qui lui aussi était excellent sur Game Cube), espérons que le jeu de combat made in Nintendo ne subisse pas le même sort!

[Figureview] Model Kit Gundam Rx-78–2

Je ne sais pas si ça s’est remarqué, mais je dois vous avouer que j’aime bien les figurines. D’une façon générale. Globalement. Au sens large. Articulées ou non. J’en ai déjà un certain nombre (certaines personnes diraient trop surement), et j’en acquiers de nouvelles de temps à autre quand l’occasion se présente.

Gundam RX78-2

Dernièrement, j’ai jeté mon dévolu sur le GUNDAM SD RX-78-2 Gundam EX-STANDARD Bandai Gunpla, un « simple » petit robot en version SD tiré de la série Gundam. Bon, en vrai, ce n’est pas un robot, c’est une armure de combat. Et puis ce n’est pas tiré de LA série Gundam mais de la première série, sur les quasiment 20 séries animées qui existent (sans compter les OAV et les films). Et ce n’est pas une simple figurine puisque c’est un Gunpla, soit un model kit ou une maquette si vous préférez. Pourquoi j’ai acheté ça? D’abord parce qu’il a une bonne bouilleet quitte à en prendre un, autant partir sur l’original –  ensuite parce qu’il ne coûte pas cher et enfin car je l’ai acheté dans l’optique de le monter avec ma grande fille. Un truc de papa gamer quoi 😉

Et puis dans le genre activité créative, ça changera des bracelets en élastique et des colliers de perle! ^^

Pour dire la vérité, j’ai un autre truc en tête et ce mini-robot est une sorte de test pour voir si ça lui plaît et si ce n’est pas trop difficile pour elle.

Gundam RX78-2 - casqueDe mon côté, c’est mon premier Gunpla et si j’ai fait quelques maquettes étant plus jeune, je crois que la dernière remonte à une vingtaine d’année…

Bref, les choses étant posées, quoi de mieux que ce début de vacances de la Toussaint (oui, car pour changer, cet article n’est pas du tout publié en retard!!!) pour se lancer dans la construction d’un robot? (Oui, je dirais robot à la place de Mobile Suit ou d’armure pendant quasiment tout le post 😛 )

Et bien figurez-vous que tout s’est très bien passé; et si les autocollants sont un peu difficile à poser proprement pour une fillette d’à peine 8 ans, le détachage des pièces et leur assemblage n’ont posé aucun problème. C’est bien simple, elle a pu quasiment tout faire toute seule, me laissant la main essentiellement pour donner un coup de lime sur quelques pièces. Entre ça et les stickers, mon rôle a surtout consisté à canaliser l’énergie et l’enthousiasme des troupes 🙂

Après environ 45 minutes, le petit robot était terminé et prenait tout un tas de poses plus ou moins improbables. \o/

Nous avons pris notre temps et nous n’avons rencontré aucune difficulté particulière. Il faut dire que bien que la notice soit complètement en japonais, elle est très bien faite et on ne se pose que rarement des questions.

Gundam RX78-2 - notice

Le produit fini est sympathique, le rendu est bon et les articulations fonctionnent vraiment bien. C’est vrai qu’il arrive parfois qu’un bras ou un jambe reste dans la main lors de la manipulation – surtout quand la manipulation est effectuée par un enfant – mais c’est très vite remis en place.

On ne peut s’empêcher de penser que pour certains stickers, on se complique la vie et qu’un petit coup de peinture ferait mieux l’affaire. D’un autre côté, acheter un pot de peinture dans l’unique but de peindre un médaillon ou une plaque, ce serait un peu du gâchis!

Je dois dire que je suis épaté par la facilité de montage (au sens large) de ce Gunpla. Je pensais qu’il faudrait fournir plus de travail que ça, notamment pour la découpe de pièces et leur préparation. J’imaginais qu’il faudrait couper les éléments à la pince pour les libérer des plaques (j’en avais même acheté une exprès!) alors qu’elles se détachent très facilement à la main. Et j’imaginais qu’il serait indispensable de limer chaque pièce pour les débarrasser des ergots disgracieux alors qu’il n’en est rien. C’est vrai qu’un petit coup de lime n’a pas fait de mal sur certaines pièces mais globalement, il n’y a rien d’impératif de ce côté là!

Les seules (très légères) déceptions viennent du sabre laser qui aurait mérité à avoir une lame colorée (au lieu d’être blanc de la tête au pied) et des « bigoudis » sur le casque qui sont jaunes sur la photo qui orne la boîte alors qu’en vrai, ils sont blancs. Au pire, si ça vous angoisse, ça peut se régler avec un coup de pinceau. Pas de quoi fouetter un chat quoi.

Gundam RX78-2 - fini

Bref, pour résumer, ce petit robot est facile à monter, il a une bonne tête et il peut se tenir de mille et une façons. En deux mots, une vraie réussite! Et ce qui compte le plus, l’activité a beaucoup plu!

[arrivage] Teddy Detroit Lions

Arrivé pour mon anniversaire un peu plus tôt dans l’année, je vous présente ce magnifique Teddy des Detroit Lions.

Les Lions, c’est une équipe de football américain installée à Détroit depuis 1934 et au palmarès assez léger… Surtout depuis l’instauration du Superbowl au milieu des années soixante. Ils ont même réussi en 2008 à être la première équipe à perdre tous ses matches d’une saison!

Teddy Detroit Lions (Berverly Hills)

Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas été facile de tomber dessus! Il faut dire que si par chez nous on appelle ça un teddy, en vrai, ça s’appelle un « Varsity Jacket« . Forcément, ça n’aide pas… Cette manie d’utiliser des mots anglosaxons pour désigner des trucs anglosaxons mais pas les mêmes mots que ceux qu’utilisent les anglosaxons…

Quoiqu’il en soit, ce blouson est bien fini, et les détails sont de bonne qualité et qui plus est cousus; il ne s’agit pas d’un simple flocage (qui s’abîmerait et partirait rapidement). Par ailleurs, ce teddy tient incroyablement chaud. Je ne m’y attendais pas. Mais ça en fait un manteau de mi-saison plutôt efficace. Bref, un bon produit, de bonne qualité et avec un style bien marqué.

Teddy Detroit Lions (Berverly Hills)

Ce qui est vraiment épatant dans cette histoire, c’est que depuis plus d’un mois que je le porte, pas une seule personne ne l’a reconnu! Une seule personne m’a parlé de mon blouson mais c’était pour me parler de football américain!

Non parce que si ce teddy a autant la classe, c’est aussi et surtout parce que c’est celui d’Eddie Murphy dans Le flic de Beverly Hills 2!

Le flic de Beverly Hills II

Non mais sérieusement, qui ne se souvient pas de l’emblématique blouson d’Axel Foley dans le deuxième film de cette franchise culte des années 80? Et bien apparemment personne ne s’en souvient! Je savais que j’étais un vieux con mais quand même! Il me semblait que cette veste était imprimée à jamais (Bon, ok, peut-être pas « à jamais ») dans l’esprit des gens…

En tout cas, pour ma part, il y est bien (imprimé dans mon esprit) et c’est complètement pour ça que je l’ai acheté! Et tout ça ne m’empêche pas le moins du monde d’être fan de ce blouson, qui, il faut bien l’avouer, a trop la classe!

[arrivage] Super Mario Party

Aujourd’hui, c’est la sortie de Super Mario Party sur Nintendo Switch! Et la série en profite pour fêter son 20ème anniversaire! Tout ça ne nous rajeunit pas!

Super Mario Party

Je n’ai pas vraiment touché à un Mario Party depuis (le très bon) Mario Party 4 sur Game Cube et j’avoue que j’ai hâte d’ouvrir le blister de celui-là!

J’espère qu’il ne sera pas trop rempli de mini-jeux à base de (médiocre) détection de mouvements et qu’il sera capable, comme son ainée, de réunir joueur et non joueur dans des moments de franche rigolade.

Après des épisodes unanimement jugés décevants, perclus de Mii et de mini-jeux bancals, ce 16ème opus semble revenir à l’essentiel et ce n’est pas pour me déplaire. Annonçant 80 mini-jeux différents, Super Mario Party devrait donc éviter de lasser trop vite, et avec 16 personnages parmi lesquels choisir son pion, tout le monde devrait trouver son bonheur, ou son style car chacun dispose de son dé avec des faces spécifiques.

Seuls bémols pour l’instant : 4 plateaux de jeux en tout et pour tout et pas de prise en charge de la manette pro

Pour les plateaux, on peut imaginer des DLC, et s’ils sont gratuits, je passerais l’éponge (s’ils ne sont pas trop gros à télécharger!).

Pour la manette pro, je trouve ça plus ennuyeux, surtout quand on voit le prix d’une paire de Joycon supplémentaire… Il y a bien un pack Joycon + Super Mario Party mais il n’est (bêtement) pas disponible avant le 23 novembre, soit plus d’un mois et demi après la sortie du jeu!!! Étrange stratégie de la part de Nintendo…

Enfin, cela ne suffira pas à gâcher mon plaisir alors que je n’ai pas même pas encore ouvert le jeu!

Mega Game & Watch Octopus

Ça fait un moment que j’ai vu ça (et c’est rien de le dire!!!) et si j’en ai déjà parlé ailleurs, je n’avais pas eu le temps de le poster ici. Du coup, comme ça vaut franchement le coup d’œil, je le finis par le faire! Surtout qu’à quelques heures du début de l’édition 2018 du BGS, c’est le moment où jamais!

Mais, de quoi parle-t-on au juste??

Et bien de ça:

Classe, non?

Et tout ça est détaillé sur le site du monsieur avec moult photos

Inutile de tout remettre ici mais sachez quand même que ce « petit » Game & Watch mesure rien de moins que 193 cm de largeur pour 116 cm de hauteur. Ce qui fait de lui un « jeu de poche » sacrément encombrant!

Comme vous avez pu le deviner avec le titre de cet article, le jeu que fait tourner cette version très spéciale de Game & Watch est le célèbre Octopus, ce qui ne gâche rien car ce jeu est excellent! Mais après tout, tous les Game & Watch ne le sont-ils pas?

Le projet embarque une télé 46 pouces (forcément, pour un jouet de 2 mètres de large!) et a dans ses entrailles un ordinateur portable qui fait tourner une version Flash du jeu.

Bref, c’est du beau boulot, c’est trop la classe et je ne sais pas vous mais moi j’adorerais faire une partie là-dessus!

%d blogueurs aiment cette page :