[compte rendu] MGS feedback – Les jeux 360 : suite

Comme j’ai réussi à trouver un peu de temps, voici la suite de mon compte rendu du Micromania Games Show. Ici, je vais parler des autres jeux pour XBox 360 auxquels j’ai pu jouer.

TESTED

  • Need for speed : Carbon

Je n’apprendrais certainement pas grand chose à qui que ce soit en expliquant en quoi consiste un Need for speed… Je me contenterais donc de rappeler qu’il s’agit d’un jeu de bagnoles, plutôt typé arcade, et qu’ici, on la joue un peu underground (mais moins que dans les opus « underground » de la même série quand même!)

J’ai pu faire quelques courses et c’est plutôt pas mal pour un jeu de voitures. Le jeu est agréable à regarder sans pour autant qu’on en soit à se pisser dessus rien qu’à l’apercevoir (si vous me passez l’expression… :D)

On a bien la voiture en main et on fonce à toute berzingue à coup de boost. Il y a un petit côté Shutoko Battle dans ces courses sur les routes de nuit. Personnellement, maintenant, je suis plus Burnout (et Crazy Taxi aussi, mais ça, on n’est sûrement pas prêt d’en voir un nouveau qui soit dans la veine du premier… :sad:)

  • Guitar Hero II

Bon, après discussion, il semblerait que le jeu auquel nous avons joué sur le salon soit Guitar Hero premier du nom sur PS2… Cependant personne n’a rien pu m’affirmer de façon catégorique non plus… Quoiqu’il en soit, la « manette » sera vraissemblablement dans le même genre et le visuel n’étant pas ce qui importe le plus pour ce genre de jeu (voir l’incroyable différence graphique entre les versions de Dance Dance Revolution sur PlayStation et sur PS2…), je le considère comme un jeu 360 dans mon feedback. Pourquoi? Tout simplement parce que si je l’achète, ce sera sûrement sur cette console.

Visuellement il y a ce qu’il faut sur l’écran, à savoir les touches sur lesquelles il faut appuyer qui défilent, et en fond des animations qui sont là pour mettre l’ambiance. Et régulièrement (enfin, ça c’est selon votre performance!! ;)) des feux d’artifices et autres effets qui ponctuent vos exploits.

La manette a la forme d’une guitare, avec sur le haut du manche cinq boutons (chacun d’une couleur spécifique). Ces boutons sont ceux qui défilent sur l’écran et ce sont ceux là même sur lesquels il faut appuyer au bon moment. Mais ce n’est pas tout. Le truc, c’est que concomitamment à cela (en même temps quoi! ;)) il faut aussi appuyer avec l’autre main sur le « bouton » qui est sous l’autre main, pour « gratter » les cordes et produire le son (comme si on jouait vraiment de la guitare!). Ce bouton s’utilise d’ailleurs plus ou moins comme un vibrator.

Pour la petite histoire, moi, au début, je ne savais pas pour l’appuyage simultané! Résultat, après m’être bien moqué des gens qui jouaient pendant que j’étais dans la file d’attente; je me suis retrouvé comme un con à me demander si

  • a) j’étais débile
  • b) je suis tombé sur LA guitare qui ne marche pas/plus
  • c) la vérité est ailleurs
  • d) Obi-Wan Kenobi

Fort heureusement, mon comparse m’a tuyauté sur la technique secrète qu’il fallait utiliser ce qui m’a permis de marquer au moins quelques points lors de cette première partie somme toute assez misérable

La deuxième partie fut bien moins médiocre bien qu’elle fut malheureusement coupée avant la fin pour cause de compétition sur le stand.

Quoiqu’il en soit, ce jeu est bien trippant et la bande son y est pour beaucoup. En effet, il faut reconnaître que c’est assez géant de se la donner sur Killing in the name de Rage Against The Machine et autres monstres du genre. A tester au moins une fois dans sa vie.

Pour finir sur ce jeu, un petit mot sur le stand en lui-même qui comportait une scène sur laquelle était donné en permanence un « concert » par deux « artistes ». Bien sûr, ces deux personnes ne faisaient « que » jouer à Guitar Hero et faisaient parti d’un groupe de 4 personnes qui tournaient. Ils étaient tous sacrément bons mais ce qui était vraiment marrant, c’était le contraste entre leur différente attitude. Les deux nanas et un des mecs était terriblement peu expansifs, à tel point que l’on se demandait par moment s’ils n’étaient pas morts… Un petit côté Dead Rising ou Resident Evil dans l’attitude si vous voyez ce que je veux dire…😛

Par contre, le quatrième était lui à fond dedans comme on dit! Il sautait au milieu de la scène tel un cabri, secouait la tête, faisait tournoyer ses cheveux, gesticulait dans tous les sens… C’est limite s’il ne sautait pas dans le public!

  • Ninety nine nights

Bon, ok, ce jeu est disponible en vrai depuis un moment, et il y a même une démo que n’importe qui peut télécharger… Mais d’abord je ne suis pas n’importe qui, et ensuite, n’ayant pas (encore) de XBox 360, je n’ai pas pu télécharger la démo et je n’avais pas eu l’occasion d’y jouer.

Graphiquement ce n’est pas l’énorme claque. Les décors sont assez vides et homogènes. Par contre il y a « des chiées » d’ennemis à l’écran et on gesticule dans tous les sens à latter tous ces cons. Ça défoule un max et les enchaînements de plus en plus extrêmes et improbables sont plaisants à regarder.

De même, le compteur de max combo fait bien tripper quand on voit les nombres qu’il affiche, et c’est la même chose pour celui qui affiche le nombre d’ennemis qu’on a envoyés ad patres.

On doit toutefois bien reconnaître que tout cela n’est pas très varié, il faut bien l’avouer… Par contre, au moins, c’est clair dès le début que le jeu est plutôt répétitif. A consommer à faibles doses de temps en temps donc…

En fait, après l’avoir essayé, je pense encore plus que c’est typiquement le genre de jeu pour lequel la démo suffit. Après, si on le trouve pas cher d’occasion, pourquoi ne pas se l’offrir… Mais à plus de 60 €, je ne risque pas de l’inviter dans ma ludothèque!

  • Project Gotham Racing 3

J’avais joué à Metropolis Street Racer sur Dreamcast, je connaissais la version XBox, et j’avais pas mal vu ce PGR3 depuis que la XBox 360 est sortie. C’est vrai qu’il est beau, mais il est beaucoup trop simulation pour moi et l’impression de vitesse manque d’un petit coup de fouet de mon point de vue. Pour quoi y avoir joué? Et bien les hôtesses étaient charmantes, et puis on pilotait une Ferrari… en plus, on pouvait gagner un T-Shirt! Dur de ne pas tenter le coup dans ces conditions!😉

Et puis, j’essaie de ne pas rester sur un a priori alors que je n’ai jamais joué à un jeu (par contre, j’ai bien évidemment joué à celui-ci vers la fin de la journée… Je veux bien combattre mes a priori, mais faudrait voir à pas rater Gears of War par exemple!!!)

Cette petite partie ne m’a pas fait changer d’avis… Ce jeu n’est pas fait pour moi! De toute façon, dès qu’on doit prévoir de freiner à telle distance du virage, ça veut dire que ce n’est pas pour moi!😛 Moi il me faut un jeu ou je peux me dire « Merde! Un virage!!!! » et m’en sortir vivant! (Qui a dit Crazy Taxi? ;))

Bref avant que je l’achète et que je passe mes nuits à remplir mon garage, il va encore se passer un peu de temps… D’un autre côté, si vous êtes fans de jeux de voitures, je pense que vous pouvez foncer (et cela sans mauvais jeu de mots! :D)

  • Tom Clancy’s Rainbow Six : Vegas

Pas grand chose à dire sur ce jeu, je dois bien l’avouer… Il faut dire que je l’ai pris en main très peu de temps, en cours de mission. Et ce n’est pas trop mon truc ce jeu. En plus, je ne devais pas être dans l’ambiance. J’ai regardé mon pote jouer un peu, c’est plutôt joli (sans être de la veine de Gears of War non plus :P). Un poil sombre peut être.

Sinon, quoi dire… C’est un FPS. C’est même un Rainbow Six. Et je n’ai pas assez joué à cette série pour dire si l’ordre des choses a été boulversé ou non avec ce Vegas.

En plus, une démo jouable est disponible sur le XBox Live Marketplace, alors on ne s’est pas attardé plus que ça à vrai dire…😀

  • F.E.A.R.

Celui-là, c’est un peu la même chose que R6; sans qu’en plus, on avait joué à la démo qui est sur le XBox Live Marketplace!

Peu de surprise donc.

Le jeu est propre et lisible, agréable à regarder mais sans plus. Et les ombres choquent et font mal aux yeux avec tous leurs escaliers. Les fumées ne sont pas extraordinaires. Là encore, si vous détestez les FPS, celui-là ne risque pas de vous convertir; et si êtes un fan, vous devriez trouver votre compte, pour peu que vous ayez épuisé tous ceux qui sont à votre disposition sur la machine…

Pas de raison de s’enfuir, mais pas de raison de s’attarder non plus en fait

  • Dead or Alive : Xtrem 2

Bon, là j’avoue que si j’ai bien senti que mon partenaire du MGS n’avait pas plus prévu que cela de se frotter (sans mauvaise pensée aucune) à Dead or Alive Xtrem 2, pour ma part j’aurais trouvé ça bien dommage de passer à côté; et ce jeu figurait clairement sur la liste des titres dont je voulais tâter (toujours sans mauvaise pensée aucune…)

D’une façon générale, le côté graphique du « jeu » est plutôt plaisant. Soyons clair sur le fait qu’il n’y a rien de vraiment révolutionnaire non plus. C’est beau point. Le sable est fin, la mer est bleue, les filles sont en maillot et courrent sur la plage et leurs bras, leurs cheveux et les seins bougent au rythme de leur course.

Passé le délai d’adaptation aux visuels que nous propose l’écran (plus ou moins long selon les personnes), nous pouvons alors nous pencher sur les mini-jeux proprement dits. Pourquoi mini? Tout simplement car je ne traiterais pas de la partie qui constitue le coeur du jeu, à savoir payer des maillots de bains et des accessoires aux différentes naïades, les regarder et les photographier.

J’ai pu tester 3 de ces mini-jeux, en l’occurrence le volleyball, le jetski et le « buttfight« .

Commençons par celui par lequel j’ai commencé, le jetski. Déjà, il faut savoir que c’est LE mode de jeu où DoAX2 choque graphiquement. Globalement il est très beau et le rendu de l’eau est vraiment bon. Le problème, c’est qu’en bordure de la plage, ça chie grave (si vous me permettez…). Les bordures eaux VS plage se chevauchent bizarrement et il n’y a pas à dire : c’est moche et ça fait tâche.

Bon, on ne voit pas ça souvent, mais quand ça apparaît, ça saute au visage et ça casse l’ambiance. Dommage.

Le jeu en lui-même a l’air assez limité pour ce que j’ai pu en juger aussi rapidement : Le nombre de figures différentes a l’air peu élévé (les acrobaties pour gagner le boost) et on tourne vite en rond. La maniabilté du jetski quant à elle est très particulière et peu intuitive (trouve-je). Là aussi, on tourne vite en rond. Enfin, le balisage des circuits est par moments assez bizarre, pour ne pas dire merdique. Du coup, encore une fois, on se retrouve à tourner en rond!😀

Bref, à part les fans de jetski (en manque depuis le temps qu’il n’y a pas de jeu là dessus), je ne suis pas sûr que vous y trouviez votre compte… En tout cas, moi, j’ai arrêté de compter…😛

Autre jeu dans le jeu, le buttfight, mode que l’on pourrait traduire par « combat de cul« . Et la traduction serait juste, puisque cela consiste en effet en deux personnages (deux naïades de DoA ici) dos à dos qui vont se battre à coup de derrière, le but étant d’arriver à faire tomber son  adversaire hors du mini ring flottant.

A première vue, le concept peut paraître simpliste, mais rassurez vous, cette impression ne risque pas de changer! Les commandes sont archi-simples et proposent une attaque normale, une esquive, une attaque « forte » et puis c’est tout… On sent le gameplay plein de subtilité, non? Surtout quand on voit la taille de la surface de combat : elle est tellement petite que tout ça va être vite réglé! Une fois que vous y aurez jouer « pour voir », je pense pas que les tournois que vous organiserez vous feront faire trop de nuits blanches… Par contre, ce jeu ne souffre pas des mêmes défauts visuels qu’on peut voir dans le jeu de jetski. On peut se dire que c’est déjà ça!😉

Pour finir avec ce jeu, je vais parler du dernier sport auquel j’ai pu m’essayer, le volley ball. Et oui, je sais que c’est bien dommage mais je ne parlerais pas de la course de bouées ou des deux trois autres sports présents dans le jeu.

Pour ce qui concerne le volley ball donc, là encore, certaines touches ne risque pas de s’user trop vite : seules deux touches sont utilisées. Bon, jusque là, ce n’est pas trop choquant, on a un bouton pour les passes, et un pour les attaques, comme dans tous les jeux de volley en somme. La réalisation graphique est bonne et ne souffre pas de quelque problème que ce soit.

Pourtant, après y avoir joué un peu, on ne peut s’empêcher de trouver que ce jeu est… comment dire… nul… Pourquoi? Et bien tout d’abord à cause de la caméra qui suit l’action en se focalisant sur le ballon. Du coup, dès que le dit ballon est dans le camp adverse, on ne voit plus (ou très peu) ses joueurs (enfin, ses joueuses plutôt!!!) Pas très pratique pour organiser sa défense et se replacer!!! De plus, le jeu manque de pêche, et on a l’impression de jouer à la baballe plutôt que faire un match…😦

C’est bien dommage, ce jeu aurait pu être au moins un bon jeu de volley (avec plein de bonus inutiles) mais on lui preférera de (très) loin Beach Spikers sur GameCube (qui soit dit en passant doit pouvoir se trouver d’occasion avec la console au même prix, voire moins cher, que ce Dead or Alive Xtrem 2… :D)

Quelle conclusion peut-on tirer de l’essai d’une (grande) partie de ce jeu? Et bien, à moins de vouloir s’en servir comme écran de veille, je ne pense que ça ne vaut clairement pas le coup de le posséder, surtout en l’achetant!

Publié le novembre 18, 2006, dans First look, Jeux Vidéo, XBox 360, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :