Archives Mensuelles: février 2007

[critique] Mutronics : Oh my god!

La semaine dernière, alors que tout le monde était couché, j’ai enfin pu regarder un film que je cherchais depuis bien longtemps. Il s’agit ni plus ni moins que du très peu célèbre Mutronics.

Qu’est-ce donc que ce film? Et bien il s’agit d’une adaptation cinéma d’un manga nommé Guyver (d’ailleurs, le titre original de Mutronics est Guyver (ou The Guyver sur la version vidéo), ceci explique donc cela!) ou BioBoosted Armor Guyver.

L’histoire du film, c’est tout simplement qu’il y a des extraterrestres qui sont passés un jour sur la terre et ont créé la race humaine comme étant une forme ultime de guerrier… Certains « êtres humains » sont plus « aboutis » que d’autres et possèdent la possibilité de se transformer en ce qu’il est convenu d’appeler des monstres.

Guyver bad guy

L’un d’entre, que nous appellerons le dernier boss, fait travailler une équipe de scientifique sur une super armure appelée le « Guyver », propriété des sus-dits extraterrestres et dont la fonction est de les protéger contre les « animaux » qu’ils créent; en l’occurrence les humains.

Un scientifique, celui qui mène les expériences sur le Guyver, se rend compte que si un mutant met cette armure, cela pourrait être la fin de tout… Ainsi, bien que mutant lui même, il décide de s’enfuir avec le précieux objet; ce qui bien évidemment déclenche le courroux du super vilain! Il se fait donc exécuter au bord d’un canal alors qu’il devait remettre le Guyver à un agent de la CIA, mais auparavant, il avait pris le soin de cacher l’objet dans une décharge.

C’est plus ou moins ici que le film commence. La CIA fait venir la fille du scientifique sur les lieux du crime, et un jeune homme qui souhaiterait ardemment être son petit ami la suit (parce qu’il ne voit pas d’un bon oeil qu’elle parte avec un homme semble-t-il).

Là dessus, bien évidemment, il trouve le Guyver, et lors d’une bagarre de rue au cours de laquelle il se fait exploser – une habitude pour lui – il déclenche le Guyver qui fusionne avec son propre corps et lui permet de se transformer (un peu comme X-Or ou Bioman!).

Guyver - Just transformed

Après ça, ils dérouillent les voyous, sa copine se fait enlever, il bosse avec le mec de la CIA pour la retrouver et tout cela est parsemé de combat Power Ranger-esque… La seule surprise, (attention, je spoile vraiment à partir de là) c’est qu’au cours d’un de ces combats, il se fait tuer (ce qui permet d’ailleurs la capture de la fille fraîchement libérée et de l’agent de la CIA); mais c’est pour mieux « ressuciter » un peu plus tard grâce à une régénération au niveau moléculaire!

Guyver - ready to fight

Là dessus, on enchaîne les combats dans la base des méchants jusqu’à la confrontation contre le dernier boss (comme on dit).

Là, après cette petite présentation, vous vous dîtes sûrement « Mais qu’est-ce que c’est que cette merde??? » ou alors « Mais pourquoi il voulait voir ça??? »

La réponse est très simple : il y a maintenant de nombreuses années, j’avais vu dans un vidéoclub l’affiche de ce film sur laquelle on voyait les fameux mutants avec cette accroche : « Yo ! Certains mutants sont plus ‘frappés’ que d’autres… »

Mutronics VHS cover

Et qu’est-ce qu’on voit sur cette affiche? Mark Hamill tient un rôle dans le film! Luke Skywalker! Incroyable!! Qu’est-il allé faire dans ce truc? Alors forcément, il fallait le voir!

Alors, après coup, je dois dire que c’était plutôt marrant. Super kitch bien sûr. Plutôt minable au niveau des effets spéciaux. Assez mauvais pour ce qui concerne les combats. En fait, il y un terme qui résume bien ce film. Certains sites le catégorisent dans les films « craptastic« , sachant que crap veut dire « pourri« , « merdique » ou un truc dans le genre. Et le « stic » de « fantastic« .

Je crois que ça veut tout dire. 😀

Quoiqu’il en soit, moi, ça m’a fait rigoler et d’ici quelques temps (i.e. après les vacances), je me materais le n°2 que j’ai récupéré aussi (et qui paraît-il vaut le coup pour certaines scènes)

Un petit pas de plus vers…

le HTC S620.

Pourquoi? Et bien parce que HTC a annoncé qu’une mise à jour vers Windows Mobile 6 serait disponible pour cette appareil, ce qui me permettra de ne pas avoir un truc dépassé deux mois après sa sortie si jamais je l’achète :thumbup:

En plus, cette mise à jour sera gratuite 🙂
Allez, on verra ça dans quelques semaines après mes vacances.

[First look] Def jam : Icon, NBA Street Homecourt, G.R.A.W. 2 & Root Beer Tapper

Pas grand chose à se mettre sous la dent niveau démo sur le XBox Live Marketplace… Et c’est d’autant plus criant que l’un des jeux est une ÉNORME déception!

Ne palabrons pas inutilement, il s’agit de Def jam : Icon. Après avoir joué à la version XBox de ce jeu, on pouvait penser que le passage à la génération suivante lui permettrait de caresser l’excellence (il faut dire que Fight for New York avait beaucoup de choses pour lui)… Et bien non. Ce qu’on pense en voyant le jeu, c’est ça : :poop:

Ça a l’air dur dit comme ça, et je dois dire que quand j’en ai discuté sur un forum (alors que je n’y avais pas encore joué) j’avais du mal à les croire. Et puis je me disais que Fight Night Round 3 n’était pas top en démo, et pourtant la version finale déchire tout! Et puis, j’y ai joué… et maintenant j’ai vraiment du mal à penser que la version finale pourra sauver ce Def Jam… Bon, c’est peut être pas si grave que ça, mais bon, comme on en attendait beaucoup, le fait qu’il soit moyen le rend tout simplement médiocre

Lire la suite

Trop bonne soirée

Super la livraison!

Hier soir, on a décidé de manger japonais et de se faire livrer à domicile. Riche idée que voilà! (n’est-ce pas?)

Et dire que le choix s’était porté sur ce restaurant parce qu’il proposait quelques petits trucs différents des autres restaurants japonais…

Il se trouve que le restaurant que nous avions choisi a quelque peu merdé… parce que la commande a été passé à 19h43 et la livraison a été réceptionnée à un peu plus de 22h!!!!

Heureusement qu’on avait rien d’autre à manger!!!

Bravo et merci Sushi’z! Je crois qu’on y reviendra pas!

Trop mimi

Ce matin, quand me suis levé pour prendre mon petit déjeuner, ma chérie l’avait déjà préparé et elle avait découpé une tartine en forme de coeur!

C’est pas trop mimi ça?

🙂

:love:

Coeur de tartine

Délai…

Je commence doucement à me faire à l’idée que je n’acheterais pas mon nouveau téléphone (qui a toutes les chances d’être un HTC S620 rappelons le) avant de partir au Mexique… Ce qui veut dire que je ne l’aurais qu’au plus tôt le 10 mars… En fait non, même pas pour cause de mariage (un autre!), le 10 mars sera un peu chargé, ce qui m’amènera sûrement vers le 17 mars… Ca fait loin comme ça… 😦
Tout ça parce que les quelques magasins qui le vendent ne laissent pas essayer! D’ailleurs, ils ne veulent même pas l’allumer! Non mais ils croient vraiment qu’on achète un jouet à 400 € sans savoir où on met les pieds? :cuckoo:

Enfin, bref, comme il reste seulement deux week end avant mon départ et qu’ils sont déjà un peu chargé à cause des préparatifs… et comme pas de magasin assez sympa pour une démo live… 😥 Du coup, ça m’emmènera sûrement entre mi mars et début avril…

Superbowl

Hier soir (enfin plutôt cette nuit) s’est déroulé le superbowl, finale du championnat de football américain.

Ca se passait sur France 2 pour ce qui me concerne et je suis tombé dessus par hasard (en zappant après le superbe film « Le retour de morts-vivants » :P)

La présentation n’était pas mal du tout et les explications (pré match et pendant le match) apportait beaucoup au programme. De même que la vulgarisation des certains termes techniques et phases de jeux.

C’était vraiment du beau spectacle, bien orchestré et bien monté (à l’américaine quoi 😉 )

Autant je ne regarderais sûrement jamais toute la saison régulière, autant je serais assez fan d’assister à un vrai match un jour (mais sûrement pas le superbowl avec ses minimum $ 700 la place!! :O ). Je trouve ce sport génial, de même que la façon dont il se joue et dont il est mis en scène.

Le coup de posséder des équipes types selon qu’on attaque ou qu’on défende, le fait que chacun est son rôle et doivent s’y tenir, le faire de pouvoir bloquer l’adversaire quand bien même celui-ci n’aurait pas le ballon… On est entre le jeu d’échec et la stratégie militaire, et tout ça dans une empoignade sportive intense.

Je crois que ce que je préfère, c’est que dans ce jeu, on raisonne en « unités sacrifiables » (comme moi dans Worms!!!!! 😀 ) : ce qui compte, c’est l’équipe, pas les joueurs.

Bref, ça m’a bien plu, et si ça n’avait pas terminé si tard, j’aurais regardé jusqu’au bout (mais quand même, 04h30 du matin, ça fait tard…) au  lieu de m’arrêter à la fin du deuxième quart temps. Et encore, c’était à Miami!
Pour info, au final, ce sont les Indianapolis Colts qui ont gagné par 29 à 17 contre les Chicago Bears.

%d blogueurs aiment cette page :