[critique] Mutronics : Oh my god!

La semaine dernière, alors que tout le monde était couché, j’ai enfin pu regarder un film que je cherchais depuis bien longtemps. Il s’agit ni plus ni moins que du très peu célèbre Mutronics.

Qu’est-ce donc que ce film? Et bien il s’agit d’une adaptation cinéma d’un manga nommé Guyver (d’ailleurs, le titre original de Mutronics est Guyver (ou The Guyver sur la version vidéo), ceci explique donc cela!) ou BioBoosted Armor Guyver.

L’histoire du film, c’est tout simplement qu’il y a des extraterrestres qui sont passés un jour sur la terre et ont créé la race humaine comme étant une forme ultime de guerrier… Certains « êtres humains » sont plus « aboutis » que d’autres et possèdent la possibilité de se transformer en ce qu’il est convenu d’appeler des monstres.

Guyver bad guy

L’un d’entre, que nous appellerons le dernier boss, fait travailler une équipe de scientifique sur une super armure appelée le « Guyver », propriété des sus-dits extraterrestres et dont la fonction est de les protéger contre les « animaux » qu’ils créent; en l’occurrence les humains.

Un scientifique, celui qui mène les expériences sur le Guyver, se rend compte que si un mutant met cette armure, cela pourrait être la fin de tout… Ainsi, bien que mutant lui même, il décide de s’enfuir avec le précieux objet; ce qui bien évidemment déclenche le courroux du super vilain! Il se fait donc exécuter au bord d’un canal alors qu’il devait remettre le Guyver à un agent de la CIA, mais auparavant, il avait pris le soin de cacher l’objet dans une décharge.

C’est plus ou moins ici que le film commence. La CIA fait venir la fille du scientifique sur les lieux du crime, et un jeune homme qui souhaiterait ardemment être son petit ami la suit (parce qu’il ne voit pas d’un bon oeil qu’elle parte avec un homme semble-t-il).

Là dessus, bien évidemment, il trouve le Guyver, et lors d’une bagarre de rue au cours de laquelle il se fait exploser – une habitude pour lui – il déclenche le Guyver qui fusionne avec son propre corps et lui permet de se transformer (un peu comme X-Or ou Bioman!).

Guyver - Just transformed

Après ça, ils dérouillent les voyous, sa copine se fait enlever, il bosse avec le mec de la CIA pour la retrouver et tout cela est parsemé de combat Power Ranger-esque… La seule surprise, (attention, je spoile vraiment à partir de là) c’est qu’au cours d’un de ces combats, il se fait tuer (ce qui permet d’ailleurs la capture de la fille fraîchement libérée et de l’agent de la CIA); mais c’est pour mieux « ressuciter » un peu plus tard grâce à une régénération au niveau moléculaire!

Guyver - ready to fight

Là dessus, on enchaîne les combats dans la base des méchants jusqu’à la confrontation contre le dernier boss (comme on dit).

Là, après cette petite présentation, vous vous dîtes sûrement « Mais qu’est-ce que c’est que cette merde??? » ou alors « Mais pourquoi il voulait voir ça??? »

La réponse est très simple : il y a maintenant de nombreuses années, j’avais vu dans un vidéoclub l’affiche de ce film sur laquelle on voyait les fameux mutants avec cette accroche : « Yo ! Certains mutants sont plus ‘frappés’ que d’autres… »

Mutronics VHS cover

Et qu’est-ce qu’on voit sur cette affiche? Mark Hamill tient un rôle dans le film! Luke Skywalker! Incroyable!! Qu’est-il allé faire dans ce truc? Alors forcément, il fallait le voir!

Alors, après coup, je dois dire que c’était plutôt marrant. Super kitch bien sûr. Plutôt minable au niveau des effets spéciaux. Assez mauvais pour ce qui concerne les combats. En fait, il y un terme qui résume bien ce film. Certains sites le catégorisent dans les films « craptastic« , sachant que crap veut dire « pourri« , « merdique » ou un truc dans le genre. Et le « stic » de « fantastic« .

Je crois que ça veut tout dire.😀

Quoiqu’il en soit, moi, ça m’a fait rigoler et d’ici quelques temps (i.e. après les vacances), je me materais le n°2 que j’ai récupéré aussi (et qui paraît-il vaut le coup pour certaines scènes)

Publié le février 20, 2007, dans Critique de film, Films, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :