[First look] Trusty Bell, Forza Motorsport 2, Blacksite… Il pleut des démos!

C’est fou, en ce moment, il y a plein de démos sur le XBox Live Marketplace, et j’ai très peu de temps libre pour y jouer!! Enfin, comme le rythme se calme un peu, j’ai réussi à rattraper (un peu) mon retard!

A tout seigneur tout honneur, commençons par Trusty Bell (Eternal Sonata quoi!) qui porte en lui les espoirs de tous les amateurs de RPG japonais qui possèdent une XBox 360! Il n’y a pas à dire, ça met la pression quand même! La démo n’est disponible que sur le Marketplace japonais, mais en quelques minutes, on peut se créer un gamertag japonais pour y accéder!

Quand on joue à Trusty Bell, on voit que les développeurs ont bien réussi leur coup ne serait-ce qu’au niveau du design. Le jeu est incontestablement réussi à ce niveau là. Après, on aimera plus ou moins, on trouvera ça peut être un peu trop « kawaï », mais c’est clair que c’est du beau boulot. Alors, ce n’est pas exempt de défaut pour autant et ça peut être encore facilement amélioré, notamment la façon de marcher/courir du héros et sa façon d’être en contact avec le sol.

Globalement, plus ou moins tous les gens qui l’ont essayé ont crié au génie, limite au meilleur jeu du monde entier. Je serais plus modéré que cela, et je pense que l’absence de jeu de ce genre sur la XBox 360 (pour l’instant) doit y être pour beaucoup. A part l’aspect graphique, la raison pour laquelle les gens s’enflamment, c’est le système de combat. Et c’est vrai qu’il change de ce qu’on a l’habitude de voir puisqu’on est bien en tour par tour, mais à ceci près qu’à son tour de jeu, on dispose d’un temps limité (déclenchement du chrono dès la première action) pour faire ce qu’on veut : attaquer, soigner, se déplacer (cela est d’ailleurs plus que souvent nécessaire ne serait-ce que s’approcher de l’ennemi!)

Par ailleurs, sur la zone de combat, il y a des parties qui sont éclairées, tandis que d’autres sont dans la pénombre. Selon la zone dans laquelle est un personnage, ses attaques spéciales ne seront pas les mêmes. Ainsi, la jeune demoiselle qui accompagne le groupe peut soigner ses collègues, mais uniquement depuis une zone éclairée. En zone sombre, elle ne fera que lancer une attaque.

Sur le même principe, les ennemis sont sensibles à la lumière, et leur puissance tout comme leur apparence s’en ressent dès qu’ils passent d’une zone à l’autre. Bon, après il faut le savoir parce qu’au début, je pensais que les zones « éclairées », c’était juste des zones où l’herbe était morte!😛 Cela dit, il n’empêche que cela donne un petit côté tactique au combat. Par ailleurs, un jauge de combo commune à tous les personnages au cours d’un combat permet de déclencher des attaques spéciales plus ou moins puissantes. Mais comme elle se vide d’un coup et qu’elle est partagée par tous les personnages (justement!), il convient de bien prévoir son coup! En effet, est-ce qu’on va l’utiliser avec Machine (je ne me souviens plus comment s’appelle la demoiselle) pour guérir un peu tout le monde ou est-ce qu’on va l’utiliser avec Machin (le héros quoi) pour déclencher une attaque de la mort qui tue sur le gros monstre? Sachant que si on se soigne, on ne lattera pas (ou alors très peu s’il reste du temps) le monstre, et le combat ne risque pas de finir, mais d’un autre côté, si on choisit l’attaque et qu’il y survit, on prend le risque de mourir lors de sa prochaine attaque!

Voilà en gros ce qu’il en est du système de combat. Moi, ce que je regrette le plus, c’est l’absence de véritables attaques magiques, qui sont en général prétexte à une débauche d’effet spéciaux pyrotechniques. Gageons que plus on montera en niveau, et plus les attaques spéciales seront impressionnantes.

La suite, c’est Forza Motorsport 2, une vraie simulation auto attendue par les furieux du réglage au millimètre. Là, on sait déjà ce que je vais en penser… Et effectivement, comme d’habitude, c’est trop technique pour moi (moi je suis plus du genre « Ah! Merde! Un virage! » que « Bon, alors j’arrive à la deuxième ligne blanche avant le virage n°3, je commence à freiner »). Sinon, c’est propre et plutôt bien réalisé. Dommage quand même qu’à 250 km/h au volant d’une Ferrari, on n’ait pas l’impression d’aller vite… mais c’est assez souvent le cas dans ce genre de jeu… A réserver aux fanas de simulations, moi, personnellement, je retourne sur Burnout!

Parmi les jeux à risques, les adaptations de blockbuster figurent en tête de liste. Pirates de Caraïbes 3 : jusqu’au bout du monde est de ceux-là, et s’il ne fait pas pencher la balance d’un côté, il ne la fait pas vraiment pencher de l’autre non plus… Bon, il faut voir que la démo commence par le tutorial; tutorial qui rend le jeu vraiment pénible au début. Une fois débarrassé des interventions incessantes de l’aide qui casse presque toutes les actions, c’est déjà plus agréable. Graphiquement, le jeu est plutôt pas mal, mais une fois en mouvement, ça cloche un peu. De plus, certaines choses attirent l’œil, comme les vêtements de Jack qui ne sont pas du tout impactés par la pluie. A part ça, hormis quelques placements de la caméra et la façon que Jack a de sauter sur place, tout passe à peu près correctement. Après, il faudra voir si le jeu ne se disperse pas trop en voulant en faire trop (aventure, plateforme, action, combat…) avec pour chaque style un gameplay propre. D’ailleurs, les phases de combats ont l’air assez limitées en terme de possibilités, que ce soient les combats « normaux » ou les duels. On se retrouve rapidement dans la démo à faire toujours la même combinaison de trois ou quatre coups.

On continue avec Shrek the third, que, pour une obscure raison, j’ai téléchargé en allemand… :?? Enfin, ce n’est pas très grave, et d’ailleurs, toutes les voix sont en anglais! Graphiquement, on se retrouve plongé dans le film (d’ailleurs, l’intro de la démo est vraiment réussie) et la bande son (voix et musique) contribue également à l’ambiance. Les deux personnages que l’on contrôle dans cette démo (Shrek et le Chat Potté) répondent bien et on se retrouve devant un sympathique jeu de plateforme en 3D, avec moult ennemis à défaire, un peu comme dans un Maximo ou un truc du genre. Selon le personnage qu’on contrôle, le gameplay diffère (normal en même temps, on ne se bat pas pareil quand on est un chat ou un ogre!), et cela laisse entrevoir de belles possibilités (ride à dos d’âne, ou mieux encore, à dos de dragon!). Espérons que les développeurs auront su tirer parti de la richesse de l’univers de Shrek. S’il est clair qu’un jeu comme celui ne vaudra pas ses 60 €, il pourrait être tout à fait intéressant de se le procurer en gamme budget.

Blacksite : area 51 est vendu comme un bon gros FPS, et il se trouve que c’est effectivement le cas. Pour ce qui me concerne, je n’ai jamais été un grand fan des FPS (et c’est peu dire!), donc je ne m’étendrais pas sur le gameplay qui est celui d’un FPS, tout simplement (pour un profane, cela s’entend😛 )

Visuellement, Blacksite est assez beau, voire plus encore par certains aspects, mais il souffre de la même maladie que la plupart des jeux PC (à mon avis) : il est trop propre, trop lisse, trop… enfin, pas assez console quoi!. Du coup, c’est beau, mais dès qu’on tire sur un truc et qu’on voit qu’il n’y a pas d’impact de balles, ça fait un peu tâche quand même! Pareil lorsqu’on lance une grenade : pas de trou dans le sol, pas de dégât sur la voiture sous laquelle on l’a lancé et même pas de trace

Après, dès que les bêbêtes débarquent, on est dans le feu de l’action et on oublie tout cela, bien trop occupé à tirer sur les énormes « trucs » hostiles qui veulent nous transformer en grillade. A voir si vous êtes fan de FPS, sans parler que la démo en question ne dure que quelques minutes (c’est une démo teaser), et donc que le jeu peut encore pas mal s’améliorer!

On finit avec Viva piñata, jeu particulièrement… particulier. Globalement, je dirais que le jeu est chiant. Pourtant, paradoxalement, cela n’empêche pas d’y jouer pendant un sacré moment!! Par contre, c’est vrai que le style graphique est plutôt sympa et très original. Mais déjà qu’on n’est pas particulièrement actif quand on joue à ce jeu, en plus il faut dire c’est assez répétitif… Le jeu est cependant un peu comme une drogue, une sorte de truc hypnotique dont on peine à se détacher… A réserver aux fans d’Harvest Moon et Animal Crossing, qui, eux, devraient adorer. Les autres, faîtes attention, vous pourriez devenir dépendant si vous y jouiez trop longtemps…

Publié le mai 24, 2007, dans First look, Jeux Vidéo, XBox 360, et tagué , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Chiant Viva Pinata ?😉
    Roooo c’est un jeu de gestion particulièrement brillant aussi bien dans l’addiction (ce que tu soulignes bien d’ailleurs) qu’il m’a procuré que dans le design foncièrement original
    GG à Rare pour ce beau coup d’éclat
    Par contre le rapport à Animal Crossing ou Harvest Moon je ne suis pas tout à fait d’accord😉

    Sinon tu es une bonne âme d’avoir testé des demo de jeux à licence comme Shrek ou Pirate des caraïbes je n’y avais même pas prêté attention à l’époque
    Le seul jeu de ce type à avoir siégé dans ma console fut Kung Fu Panda (offert avec ma 360) qui était ma foi divertissant

    • J’ai trouvé le début de Viva Piñata trop mou pour ce qui me concerne. Après il faut dire que je ne pas tellement client de tout ce qui est jeu de gestion (à part quelques parties sur Theme Park sur Playstation dans l’ancien temps!), donc forcément, ça conditionne un peu mon avis😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :