[First look] Vampire Rain, Ace Combat 6, Overlord, Shadowrun et beaucoup d’autres

Commençons par Vampire Rain, un jeu d’infiltration dans lequel vous incarnez un membre d’une unité spéciale anti-vampire. Et contrairement à un Metal Gear, ici, l’infiltration n’est pas une option, parce que les vampires sont beaucoup trop forts par rapport aux humains pour envisager un affrontement, même indirect!. Pas question de leur tirer lâchement une balle dans le dos, vu que, après le premier coup, il va se ruer sur vous et vous écharper en moins de temps qu’il ne faut pour le dire! Bien que graphiquement moyen, je trouve que le jeu arrive à créer une vraie ambiance. De même, l’idée de faire qu’on n’ait d’autre choix que celui de l’infiltration est intéressante, tout comme le choix de l’univers (le monde d’aujourd’hui (+ ou -), un commando anti-vampire). Le problème, c’est que le jeu est un peu frustrant, à cause d’une maniabilité (et d’une caméra) un peu rigide (et aussi du fait que l’infiltration, ça va 5 minutes pour moi… Après, il faut que je fonce dans le tas et que je latte tout le monde grâce à mes super pouvoirs!😀 )

Le jeu suivant, c’est Hour of victory, un énième FPS dont l’action se passe pendant la deuxième guerre mondiale. Autant dire qu’il va falloir qu’il soit sacrément bon pour s’imposer! Pour ma part, je ne l’ai pas trouvé spécialement bon (normal!) ni spécialement mauvais. L’ambiance est plutôt bien retranscrite grâce à un visuel travaillé, quant aux commandes, et bien elles ressemblent à des commandes de FPS!😛

Après la deuxième guerre mondiale pour la millième fois, voici un revenant avec Tenchu Z. L’héritage de Tenchu, c’est un premier épisode intéressant (au niveau des idées) sur PlayStation il y a bien longtemps, handicapé par des graphismes et sur certains points un gameplay moyen voire médiocre. La suite s’est avérée de plus en plus moyenne… Avec cet épisode, on espérait une renaissance pour la série et force est de constater que ce n’est pas le cas. Graphiquement inégal (entre le moyen et le mauvais…), avec une gestion des caméras franchement pas terrible, le jeu n’est pas fun pour deux sous et n’apporte pas grand chose à la console. Et si jouer au ninja amuse 5 minutes, dans de telles conditions, on ne poussera pas beaucoup plus loin! Clairement dispensable.

On continue avec Shadowrun. On s’attaque à un monstre sacré du jeu de rôle (au sens plateau notamment); et on peut aisément croire que son adaptation vidéo-ludique est diablement attendue au tournant. Ici, on est devant un FPS (encore!😉 ) avec quelques ajouts originaux permettant de tirer parti de la richesse de l’univers de Shadowrun. Au menu, la possibilité de voler (ou plutôt planer), de se téléporter, une vision à travers les murs et d’autres petits trucs magiques. Les armes ne sont pas pour autant en reste, avec des pistolets, des fusils à pompes, des fusils mitrailleurs, des fusils à lunettes… En jouant à ce jeu, je dois dire que j’ai retrouvé l’ambiance d’un Doom (à l’ancienne, très sympa) mais avec quelques petites nouveautés (les pouvoirs évoqués plus haut) vraiment rafraichissantes. Après, il faudrait voir ce que cela donne sur la durée et aussi voir si une fois qu’on maîtrise tous ces pouvoirs (et les éventuels autres), l’intérêt global du jeu n’en prend pas un coup. Après, ce que j’en dis, moi je n’aime pas (trop) les FPS et je ne suis pas un fan (intégriste) de Shadowrun, donc…😛

Un peu de fraicheur avec Overlord, tant au niveau du concept que du design ou de l’ambiance. Dans Overlord, vous êtes l’Overlord, et vous dirigez d’une main de fer (et ils aiment ça!) vos mignons. Votre but est de répandre le mal et de reconstruire votre tour du mal ainsi que votre réputation de super vilain. On dirige donc l’Overlord, qui dispose de quelques pouvoirs (en plus de pouvoir filer des coups de lattes) qui deviendront plus nombreux au fil du jeu. Mais on peut aussi donner des instructions à notre petite (du moins au départ) troupe de démons, qui nous obéissent au doigt et à l’œil (d’ailleurs, ils ne rêvent que d’une chose : mourir pour nous! Cool, non?). Le rendu visuel est très bon et tranche radicalement avec le côté « maléfique » du personnage que l’on dirige. L’humour est également omniprésent, tant dans les dialogues que dans les attitudes des personnages, qu’ils soient vos adversaires, vos mignons ou de simples villageois. Les commandes sont nombreuses, mais bien pensées et bien expliquées et on prend rapidement en main l’Overlord. On pourra logiquement se demander si sur la durée, le titre n’est pas trop répétitif; mais quoiqu’il en soit, ça fait de bien de tout péter de temps en temps, et dans cette ambiance, cela rend le tout encore plus sympa!

Présenté comme un shoot them up, Project Sylpheed est en fait bien plus un space opera dans toute sa splendeur. L’ambiance très manga ne plaira pas forcément à tout le monde (genre, pas au fan de Star Trek!😉 ), mais globalement, l’ambiance (sonore, graphique…) est bonne et cohérente. Visuellement, le jeu tient bien la route et hormis les défauts inhérents à ce type de jeu (impression de vitesse faible et difficulté à savoir dans quel sens est notre vaisseau), on prend un vrai plaisir à canarder les ennemis avec les diverses armes à notre disposition. Les commandes sont un peu complexes de prime abord, et cela est encore un peu renforcé par la possibilité de choisir les armes (et plusieurs en plus!) qu’on embarque parmi un assez grand nombre. Lors de la mission que j’ai effectué, il fallait à la fois dégager une zone (en gros, shooter les ennemis) et protéger certains bâtiments. Les ennemis sont assez intelligents dans leur façon de voler et le fait qu’on puisse tirer sur nos équipiers rend le tout plus réaliste. Un bon jeu pour qui aime le style en somme. Personnellement, je trouve les deux points cités précédemment trop rédhibitoires pour ma façon de jouer…😛

Parlons ensuite rapidement de Harry Potter and the order of the Phoenix. Graphiquement, ce jeu est vraiment moche. La modélisation de la plupart des éléments est une insulte à la XBox 360 et l’animation des personnages (ou des éléments du décors qui se déplacent) est vraiment médiocre. Le gameplay du jeu est particulièrement pénible et poussif, d’autant plus qu’on a l’impossibilité de repositionner la caméra, souvent complètement à la ramasse. Enfin, l’ensemble est mou et on sent en un coup d’œil qu’on va se faire chier avant pas longtemps… Et si c’était ça la magie d’Harry?😛

La démo de Stuntman : Ignition est arrivée de façon très inattendue (il faut dire qu’on attend pas tellement le jeu😀 ), et c’est donc assez curieux que j’ai essayé ce jeu, bien qu’étant assez sceptique sur le concept. Il faut dire qu’une « simulation » de cascades de voitures pour le cinéma, c’est assez étrange dans l’idée. On se dit qu’on va faire 20 fois les mêmes trucs et que niveau histoire, ça va pas casser des briques. Et effectivement, il y a un peu de ça. Graphiquement pas remarquable (mais pas mauvais non plus), on se retrouve rapidement pris dans le feu de l’action, assez sympa jusqu’à ce qu’on doive se retaper le même niveau 10 fois pour cause de voiture pas très maniable (trouve-je). Et puis, on se dit que le jeu doit vite devenir chiant, puisque sur les différentes scènes que nous propose de tourner cette démo, on tourne vite en rond; que ce soit au niveau des choses qu’on nous demande de faire ou au niveau des décors qu’on traverse…

Encore une démo venant de l’E3, Ace Combat 6. Le problème de ce jeu, c’est que malgré son affichage « arcade« , il fait trop simulation à mon goût. Le hic numéro un, c’est l’impression de vitesse, incroyablement minable en vue extérieure… D’ailleurs, d’une façon générale, l’action est trop lente. Du coup, on est presque autant spectateur que l’on est acteur du jeu! Je trouve que c’est très dommage de mettre 60 € dans un jeu quand on prend plus son pied avec un bon vieil After Burner! Quant à la maniabilité de l’avion, je la trouve un peu rigide. On est très loin des possibilités d’un X-Wing dans Star Wars – Rogue Squadron II : Rogue Leader (sans parler de l’ambiance Starwars-ienne énorme de ce jeu! Râââââh, l’attaque de l’étoile noire!). Sinon, c’est vrai que le jeu est propre graphiquement, même si le sol manque de relief quand on fait des rase-mottes. En tout cas, il est pas pour moi celui-là.

Dans la foulée, un petit mot sur deux jeux du XBox Live Arcade. Tout d’abord, Missile command, un remake d’un vieux jeu d’arcade dans lequel on est commande de 3 tourelles de tir avec lesquelles on doit défendre des villes d’attaques aériennes (même si ça ressemble à des feux d’artifices…). La version originale côtoie la version refondue graphiquement (comme c’est la coutume), mais sur chacune des versions, la maniabilité est au mieux moyenne. Quant au gameplay, on est ici dans le très répétitif, et il faudra du courage pour aller jusqu’à votre mort…

L’autre jeu du XBox Live Arcade se nomme Carcassonne. Carcassonne est un jeu de plateau plutôt intéressant. Je vous encourage d’ailleurs à le télécharger pour en faire l’essai. Le concept est un peu dur à expliquer, mais je vais quand même essayer. On joue chacun à son tour. A chaque tour, on doit poser sur la table une carte (à chaque tour, on obtient une carte de façon aléatoire) qui représente un morceau de paysage (un bout de champ, traversé par une route ou pas, avec un bout de mur de ville ou pas…). Selon ce qui est représenté sur la carte, on est limité dans ses placements possibles; la carte devant être posée contre une carte déjà posée et les bords des cartes se touchant devant être « compatibles ». Ensuite, on marque des points quand on termine des routes reliant deux points, des villes (en fermant une enceinte composée de mur) et d’autres bâtiments. Sur certaines cartes, on a la possibilité de placer des pions, et, lorsqu’un élément est terminé (route, ville…), celui des joueurs (jusqu’à 4) qui a le plus de pions sur l’élément en question remporte les points associés. Si deux joueurs (ou plus) ont le même nombre de pions, les points sont attribués pleinement à chacun d’eux.

A la fois stratégique et hasardeux, pouvant devenir véritablement complexe mais facile à comprendre et à prendre en main, ce jeu est une vraie bonne surprise.

Publié le juillet 18, 2007, dans First look, Jeux Vidéo, XBox 360, et tagué , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Encore un beau debrief du Xbox Live avec des titres vraiment d’un autre autre âge

    Je me souviens avoir essayé quelques unes de ces démo (notamment Ace Combat, Overlord et Harry potter…)
    Sans pour autant m’avoir motivé pour concrétiser un seul achat à cette époque ^^
    Par contre Overlord 2 trouva mes faveurs !
    Tu avais craqué pour un de ces jeux ?
    Remarque no spoil je le verrais bien dans un billet arrivage vu que je ne compte pas laisser mon travail d’archéo Blog de côté😉

    • ce short que j’avais taillé à Harry Potter and the order of the Phoenix! (mais bon, il faut avouer qu’il le méritait aussi!)

      Bon courage pour tes fouilles archéologiques; tu n’es pas loin d’atteindre les 25% de complétion🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :