iPhone, comme tout le monde…

Pendant mon séjour à San Francisco, j’en ai profité avec les collègues pour aller tâter de l’iPhone dans un Apple Store, et je vais donc y aller de mes petites impressions (comme tout le monde) concernant la bêbête.

Je ne m’étendrais pas sur ce que je pense globalement de ce téléphone, car là dessus, mon avis n’a pas changé (notamment à cause de l’autonomie vraiment trop minable pour s’en servir de baladeur ET de téléphone, sans même penser à faire du surf en wifi ou de la vidéo), mais plutôt sur la manipulation de ce jouet.

Car on a vraiment l’impression d’avoir un jouet dans les mains avec cet iPhone. Attention, cela est dit dans le bon sens du terme. Je trouve le design et le toucher beaucoup plus réussis (et de loin) que toutes les différentes versions et déclinaisons existantes de l’iPod.

Concernant l’utilisation, je dois avouer qu’Apple a bien joué son coup avec son interface 100% tactile et que l’appareil réagit vraiment très bien et très vite. La seule chose que je regrette est l’absence d’un vrai bouton physique « back » qui, pour moi complèterait vraiment l’unique bouton physique de navigation, celui qui permet à tout moment de revenir sur la page de menu. Je sais bien qu’il y a un bouton « retour » ou « done » ou autre chose qui permet de revenir à la page précédente de façon contextuelle qui apparait sur chaque nouvelle écran, mais on est loin de pouvoir vraiment naviguer de cette façon.

Un petit mot sur le basculement automatique de l’écran selon la position du téléphone – gadget inutile s’il en est – pour dire que dans la réalité, ce n’est pas aussi immédiat que dans les démos, notamment quand on surf sur le web. Rien de rédhibitoire non plus.

Le truc que je trouve le plus génial sur ce téléphone, c’est le clavier qwerty, ou plutôt la façon dont est gérée la frappe sur ce clavier. Il est en effet intégré une « écriture corrective » qui permet à la volée de corriger les fautes de frappe inévitables avec des touches de cette taille. Ainsi, quand je taperais « Ceco esr un trst » j’aurais, sans rien faire de spécial (car il est possible de l’empêcher en « tuant » la correction à la volée), un beau « Ceci est un test ». Et ça, c’est vraiment top! Je dois dire que j’aimerais bien avoir la même chose sur mon i600! Dommage que le même principe ne soit pas utilisé pour Safari quand on tape une url. Mais c’est surement beaucoup plus difficile à mettre en œuvre; les choses que l’on tape dans une barre d’adresse n’étant pas toujours (rarement même) des vrais mots…

Dans la catégorie « le truc le plus poudre aux yeux« , le vainqueur est incontestablement le défilement des contacts. Sympa pour les démos, à l’usage et même avec un nombre de contacts plus que raisonnable (une centaine), ce gadget est au mieux inutile, quand il ne fait pas perdre de temps. alors qu’avec un bon vieux clavier – même uniquement numérique – il suffit de taper en moyenne deux ou trois fois sur une touche pour choisir son correspondant, ici, il faut scroller, et pas très rapidement d’ailleurs. Bref, si l’effet de scrolling est réussi (il faut bien l’avouer), l’expérience utilisateur (comme on dit maintenant) ne l’est pas elle.

Enfin, la palme du truc le plus pourri revient au tapage d’un numéro de téléphone. Première chose : quand on sélectionne le téléphone sur la page d’accueil, on n’arrive pas directement sur le clavier numérique. Il faut passer par un autre « clic » pour le faire apparaître. Deuxième chose : c’est vraiment pourri de taper un numéro sur un écran tactile! Ce n’est pas agréable et on est vraiment obligé de viser les touches de façon très précise. Bref, pour moi, c’est vraiment ZE point faible du téléphone!

Pour terminer, un mot sur ce qui manque le plus sur l’iPhone selon moi : un écran d’accueil. En effet, au lieu de l’écran d’accueil, on a la page de menu. C’est quand même dommage de ne pas pouvoir, en un coup d’œil – et sans aucune manipulation – voir ses prochains rendez-vous et ses tâches à accomplir (ça c’est pour moi. Pour d’autres, ce sera la météo, les infos sur la mémoire et la batterie, l’éphéméride…). Une lacune qui à elle seule, fait qu’il est aujourd’hui pour moi impensable d’acheter un iPhone, même si le prix et l’autonomie ne constituait pas un frein. Alors, ça, plus l’autonomie, plus le prix…  😛

Publicités

Publié le août 6, 2007, dans Mobilité, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Tu es revenu sur tes considérations echaudées de ta première découverte du device qui révolutionna l’industrie mobile (sans oublier l’appstore…) ou alors Apple n’a jamais trouvé grâce à tes yeux ? 🙂

    En tout cas bon debrief objectif d’époque ça fait tout drôle de relire une telle découverte

    • J’ai fini par acheter un iPhone 3GS 2 an plus tard quand l’iPhone était nettement plus abouti (un peu à contrecœur d’ailleurs car je n’aimais pas trop l’idée d’avoir le même téléphone que tout le monde). Il a fait son boulot correctement, avec du très bon et du frustrant.
      Puis j’ai changé pour un Galaxy S3 qui m’a bien plu aussi, avant de prendre un iPhone 6 et enfin dernièrement un Xperia Z5 compact. J’aime bien le (pseudo) changement en fait 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :