Archives Mensuelles: mars 2008

[Review] Crisis Core: Final Fantasy VII

J’ai enfin pu récupérer mon Final Fantasy VII pour PSP. 🙂 Enfin. 🙂

Depuis le temps que je résistais, m’empêchant de prendre la version japonaise pour profiter de l’histoire. Me voici donc en possession de la version US du titre (pour ma plus grande joie!)

Final Fantasy VII

Alors soyons clair dès le départ, ici, on est en présence d’un titre 100% fan-service. Si vous n’avez pas joué (il y en a? :P) ou pas aimé (il y en a??? :P) le jeu original, à savoir Final Fantasy VII sur Playstation, il y a de fortes chances que vous n’aimiez pas ce jeu, ou en tout cas que vous ne compreniez pas l’enthousiasme qu’il suscite.

Lire la suite

En parlant de How I met your mother…

que j’ai regardé hier, je n’ai pas pu m’empêcher de penser un truc : l’américain moyen (ou pas) dans les sitcoms n’a aucune passion dans la vie. Comprenez par là qu’il passe tout son temps au café avec ses potes, et d’une façon tellement systématique qu’on en vient même parfois à se demander s’il bosse…

Mais quand on regarde un peu le temps qu’il passe au café (en tenant compte des créneaux horaires où il y est), qu’on y ajoute le temps qu’il passe au boulot et celui qu’il passe à dormir… On se dit qu’il ne doit pas avoir d’autres activités régulières, comme jouer à la console, faire du sport, aller au cinéma ou ailleurs!!

Voilà. Ca devait être dit.

My two cents

[critique] How I met your mother : It’s gonna be … legendary !

Ce week end, j’ai regardé les 2 premiers épisodes de How I met your mother et j’ai vraiment trouvé ça très marrant.

Il s’agit d’un sitcom qui raconte l’histoire de Ted et de la façon dont il a rencontré la mère de ses enfants. Cela se passe fictivement à New York en 2030. Fictivement parce que cela n’est le cas que lors du début et éventuellement la fin de l’épisode, où on ne voit d’ailleurs que les enfants (par les yeux du narrateur). Tout le reste de l’épisode se passe 25 ans avant, en l’occurrence en 2005.

Le point de départ de l’histoire, c’est quand Marshall, le meilleur ami de Ted, demande sa petite amie en mariage. Du coup, Ted se met à flipper. Résultat, il se met à la recherche de la future madame Mosby. Et c’est cette quête qui donne lieu à des situations très particulières, souvent drôles, voire complètement hilarantes; grâce aux différents personnages de la série, qui auraient tous besoin, au moins, d’une bonne psychanalyse. Avec une mention spéciale pour le personnage de Barney (à l’extrême droite sur la photo). Et les dialogues sont aussi drôles et travaillées – si ce n’est plus – que les situations.

How I met your mother

Pour ma part, je ne vais pas tarder à piquer le coffret de la saison 1 à ma sœur!! Le seul problème, c’est que je vais passer pour un gros mongol à être mort de rire dans le train!!!

A ne pas manquer!

[test] Achat du week end : Creative HQ-1900

Le week end dernier, j’ai acheté un nouveau casque, à la base principalement pour coupler avec mon Archos 605 WiFi afin d’augmenter le confort de mes voyages en train et rendre les films et les séries que je regarde plus audible.

Mon nouveau casque prend la suite d’une paire d’écouteurs d’une qualité assez moyenne (mais plutôt bonne pour de simples écouteurs finalement) de chez Creative. Après avoir consulté différents sites et forums, j’ai finalement opté pour le HQ-1900 de chez Creative, un casque semi-fermé stéréo, type DJ (comprenez par là « qui peut se plier et avec des charnières rotatives« ).

Lire la suite

Samsung LE46M87BDX, la suite

Voici donc un appendice aux précédentes remarques déjà publiées (ici, ici et ici) sur ma nouvelle télé, la Samsung LE46M87BDX.

J’ai donc eu l’occasion de regarder quelques films et émissions au format DivX dont la qualité allait du moyen au très correct – sans être celle d’un DVD non plus, et toujours d’une résolution inférieure (voire très inférieure) à la SD.

Le lecteur qui lit les DivX est mon lecteur DVD Philips DVP5960. Les DivX sont lus par USB depuis un clef de 2 Go et le lecteur upscale le signal en 720p.

Et franchement, c’est vraiment pas mal du tout. Ca confirme vraiment les capacités du Samsung que ce soit pour afficher de la SD (même si je triche un peu en faisant faire une partie de l’upscale pour le lecteur DVD…) mais surtout au niveau réactivité.

C’est surtout pour les DivX de moins bonne qualité (ou pour les parties les bonnes des DivX) où l’image pixelise ou forme des trainées de couleurs qu’on souffre le plus de la mauvaise réactivité d’un écran.

Et bien, rien à signaler! Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à ce que le téléviseur « répare » l’image et la rende nickel, mais on ne souffre à aucun moment d’artefacts ou de dommages supplémentaires.

Pour le reste, pas grand chose à dire. Que ce soit pour les couleurs, le contraste… ect…, le fait que ce soit des DivX ne change rien. Alors, oui, on peut avoir des DivX d’une super qualité, voire des DivX HD, mais globalement, ça reste des DivX, donc on préférera de loin un DVD qui rendra beaucoup plus justice aux nombreuses qualités du M87. Jusqu’à ce que j’achète ma PS3-platine-Blu-Ray… Et que du contenu HD fasse bien plus que rendre justice au téléviseur…

[critique] Next

Hier soir, j’ai regardé Next (avec Nicolas Cage) et j’ai trouvé ce film vraiment sympa, original dans sa réalisation et mais aussi (et surtout) au niveau des rebondissements.

Next

Difficile de raconter l’histoire sans tout spoiler, alors je dirais simplement que Nicolas Cage a le pouvoir de voir son avenir avec 2 minutes d’avances. Je m’arrêterais là pour ne rien gâcher. Aller voir le film 😉

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=26561.html

Mission complete!

Jeudi dernier, j’ai terminé God of War: Chains of Olympus après un ultime combat épique.

Au final, le jeu est tout simplement génial du début à la fin, et s’il est effectivement un peu court, c’est surement aussi un peu grâce à cela qu’il évite le piège de la répétition.

Environ 6 heures, c’est le temps qu’il faut pour venir à bout du jeu la première fois, le temps de découvrir les gimmicks des boss et de certains ennemis; et aussi de se creuser la cervelle pour résoudre les énigmes les plus retorses. Mais 6 heures de pur bonheur vidéo-ludique. Incontestablement pour moi le meilleur jeu de la PSP.

Et pour ceux qui en veulent encore plus, il y a toujours la possibilité de refaire le jeu en Hard ou même Very Hard. Et si ça ne suffit toujours pas, on trouve un mode Mission qui augmentera encore un peu la durée de vie du jeu.

%d blogueurs aiment cette page :