Archives Mensuelles: septembre 2009

[arrivage] Cadeau surprise : Demon’s Souls

Ce matin, un cadeau d’anniversaire en retard : Demon’s Souls sur PS3

Demon's Souls

Un RPG, chose rare s’il en est sur PS3. Et un bon paraît-il!

C’est la version Asia (langue au choix : anglais ou chinois, ce sera en anglais pour commencer…), la version US n’étant pas encore sortie (ne parlons même pas de la version française!!!), c’est semble-t-il le moyen le plus efficace d’avoir le jeu dans une langue qu’on comprend!

On l’a essayé rapidement « pour voir », et première « surprise », visuellement, c’est plutôt pas mal. On ne se décroche pas la mâchoire, mais c’est pas mal.

Après une bonne demie heure de jeu, les impressions laissées par le jeu sont bonnes, laissant entrevoir un potentiel assez fort.

La maniabilité est un peu difficile au premier abord – car peu conventionnelle et pas spécialement intuitive – mais je pense qu’avec un peu de pratique, je devrais m’y faire assez vite. Les mouvements du personnages font parfois un peu sourire dans leur « spontanéité », mais surtout quand on merdouille au niveau des commandes, donc cela disparaît quand on l’a mieux en main. Le pire étant la position du bouton de lock (R3!!!) et le bouton d’utilisation des objets (en général des potions de soins) sur lequel on appuie quand on veut attaquer (bonjour l’épuisement du stock!!)

Par contre, le niveau de jeu se pose un peu là! C’est pas un jeu pour les mickeys comme on dit!!! Avouez que se faire tuer dans un tutorial (par un monstre d’une taille!!!), ce n’est pas banal!

Enfin, le système de jeu a l’air assez complexe (pas la partie combat, plus tous les à côtés : expérience, évolution du perso, évolution du monde, progression dans l’histoire…). Bref, tout ça laisse de quoi faire pour s’amuser avec ce jeu, ce à quoi on peut ajouter la présence de fonctions online; et, si pour le moment, elles ne me servent qu’à voir comment les autres joueurs sont morts (n’ayons pas peur de le dire, parfois morts comme des glands!!!), il semblerait qu’on peut « invoquer » d’autres joueurs pour faire équipe lorsque les ennemis sont un peu trop forts/nombreux/méchants/pressants… Il va falloir que je me penche un peu là dessus, en espérant qu’on peut choisir avec qui on joue, pour donner un petit goût de Champions / Diablo / Gauntlet

Ce Demon’s Souls sur PS3 est donc une très bonne (et agréable) surprise, mais il va demander un certain investissement (et il va donc falloir que je m’y colle!) pour révéler ce qu’il a vraiment dans le bide.

En cadeau, un lien vers le topic unique sur hardware.fr pour avoir quelques infos en plus (ou poser des questions).

King of Fighters XII

Il y a quelques jours, j’ai récupéré une démo de King of Fighters XII sur le PlayStation Network (le PSN comme on l’appelle entre nous 😉 ) japonais et hier soir, j’ai enfin pu l’essayer. Et OMG!!! J’avais bien entendu dire que les persos pixelisaient et que graphiquement ce n’était pas top, mais à ce point là!!!! Les petits gars de chez SNK Playmore n’ont pas bien compris le concept de HD semble-t-il…

kof xii

Bon, ok, sur cette capture, on ne se rend pas compte. Mais en cliquant dessus, on se retrouve sur une image en 1280×720 tiré du test de de King of Fighters XII sur le site de jeuxactu et là, c’est déjà beaucoup plus visible. C’est clairement moins choquant qu’en vrai (croyez moi), mais on sent tout de même bien la présence de l’option foutage de gueule… Et le pire dans tout ça, c’est que le plus honteux, ce n’est pas le côté pixelisé des personnages, ni même les décors sans vie et pas terribles – alors que ça fait déjà beaucoup pour un seul jeu quand même… – non, le pire, c’est certains effets spéciaux, comme les « flammes » qui accompagnent les coups spéciaux (pas les « super » ou les « spécial » hein, les coups spéciaux basiques) de Kyo Kusanagi, qui sont tout bonnement à chier!!! Les flammes sont à chier, l’intégration des flammes est à chier, le contraste entre les flammes et le reste du jeu est à chier!!! Pas glop! pas glop! Bouh! Pouah! (pour faire simple)

Après, le jeu n’est pas forcément mauvais pour autant, mais quand même, ça, plus le faible nombre de persos et de décors… Ça fait mal au c** de lâcher 70 € pour jouer à un King of Fighters light en HD!!!

A tester soi même, parce qu’on avait beau m’en avoir parlé, j’avais beau avoir vu des images par-ci par là, j’ai été choqué en voyant le jeu « pour de vrai »!

Et si je remplaçais iPhoto par Picasa 3.5?

Picasa 3.5 vient tout juste de débarquer et à l’instar de son pendant web (picasa web album), il intègre notamment la reconnaissance faciale (qui est également disponible dans la nouvelle version d’iPhoto).

logo picasa

picasa

Comme Picasa est beaucoup plus léger à l’usage que iPhoto (mais vraiment beaucoup! C’est à se demander ce que fait Apple avec iPhoto!), qu’il est gratuit et qu’il intègre désormais les nouveautés de la dernière mouture d’iPhoto (qu’il faut acheter), et qu’en plus, il existe sur Windows (ce qui fait que si un jour je (re)passe du mac au PC (ou plutôt du PC sous Mac OS au PC sous Windows), je n’aurais rien d’autre à faire que récupérer mes fichiers et les ouvrir avec Picasa pour Windows), j’ai fait quelques tests dans l’optique de passer de l’un à l’autre (de iPhoto à Picasa pour ceux qui ne suivent pas)

Globalement, c’est pas mal, cependant, il est dommage de constater que malgré la présence d’une fonction d’import depuis une librairie iPhoto, on peut s’asseoir sur les tags qu’on a pu renseignés dans le logiciel d’Apple… De plus, impossible d’inverser le système de tri des éléments (j’aurais bien dit « albums », mais le concept d’album dans Picasa (comme dans iPhoto du reste) désigne des ensembles de photos. Les événements d’iPhoto deviennent plus ou moins des répertoires, et si l’on peut les trier selon le critère de son choix, impossible de changer l’ordre de tri…

La plus grosse déception cependant vient de « Faces », à savoir la fonctionnalité de détection de visages intégrée au sein de la version 3.5 de Picasa. Si la détection en elle même est particulièrement efficace, voire bluffante, il est en tout autrement de la capacité de « Faces » à les reconnaître… Ainsi, on se retrouve à faire le tri et à marquer des dizaines et des dizaines de visages, ce qui est presque aussi fastidieux que si on le faisait complètement à la main. Picasa se contente finalement d’établir une liste des visages… Par ailleurs l’interface de l’application n’est pas adaptée pour ce véritable traitement de masse qui attend l’utilisateur (on la sent plutôt pensée pour renseigner ponctuellement l’identité d’une ou deux personnes que le logiciel n’aurait pas réussi à reconnaître tout seul…). Ajoutez à cela que la liste des personnes devient assez vite imbitable, engoncée dans un minuscule espace…

D’ailleurs, l’interface n’est pas exceptionnelle, loin s’en faut, et l’agencement de certains éléments laisse à désirer (le gestionnaire des tags en est un bon exemple, la « barre de boutons » en est un autre…)

Autre déception, impossible de géotagger les photos avec des noms, mais uniquement avec des adresses. Ainsi, pas question de mettre des tags géographique répondant aux doux nom de « maison », « Paris », « Chine », mais seulement des adresses ou des coordonnées GPS…

Enfin, s’il est possible d’uploader directement ses vidéos sur Youtube, et ses photos sur Picasa Web Album, impossible d’envoyer ses photos sur Facebook, ce qui oblige donc, comme c’est le cas avec iPhoto, à copier les photos (par glisser déposer depuis Picasa) dans un répertoire intermédiaire avant des les uploader d’une façon classique sur Facebook… (bon, en même, Google fait du Google pour Google, on ne peut pas vraiment leur reprocher…)

En conclusion, ce n’est pas la version 3.5 de Picasa qui me fera lâcher iPhoto. Même si fonctionnellement Picasa avance à grand pas, il serait peut être temps de consolider le produit en terme d’ergonomie

Combinatoire dans le monde de la NeoGeo MVS : bonne nouvelle

La bonne nouvelle, c’est que n’importe quelle cartouche MVS marche dans n’importe quel slot MVS.

Quoi, je parle chinois? Bon, alors un slot MVS, c’est la version arcade de la Neo Geo. Il en existe différents modèles – à 1 emplacement (MV-1, MV-1A, MV-1B, MV-1C, MV-1F, MV-1FZ) ou à 2, 4 ou 6 emplacements (MV-2F, MV-4F, MV-6F) – et pour chaque modèle, il peut y avoir différentes versions (en fonction de la région, en général japonaise, américaine, française…).

Et une cartouche MVS, c’est le jeu (qui se met dans le slot, à la manière d’une bonne vieille cartouche des bonnes vieilles consoles).

Et la bonne nouvelle, c’est que quelque soit le slot qu’on achète, et notamment quelque soit sa région, une cartouche fonctionnera.

Ainsi, si on achète une cartouche japonaise (avec un bel autocollant où on ne comprend rien de ce qui est écrit puisque c’est écrit en japonais!), et qu’on l’insère dans un slot français, le jeu marchera! En fait, la seule chose qui change d’un slot à l’autre, ce sera la localisation du jeu. Cette localisation peut changer les textes (presque tout le temps) et parfois apporter quelques touches de censure ici ou là (ou en enlever), mais l’important, c’est que ça marchera! Ce qui, quand on commence dans le monde de l’arcade et qu’on écume les petites annonces des forums, est plutôt une bonne nouvelle!

Un jeu gonflé à bloc!

désolé pour le titre pourri, mais j’ai rien trouvé de mieux…

Bref, Queen’s Blade débarque sur PSP sous le nom de Queen’s Blade : Spiral Chaos (au japon seulement pour l’instant), et ce jeu a l’air énoooorme!

Bon, ok, en voyant les images, ça a l’air d’être un jeu pour gros pervers (mais rien qu’un petit peu), mais en fait, pas du tout! C’est (apparemment, d’après les infos qu’on a) un tactical RPG solide, où, par le plus grand des hasard (mais bon, c’est pas nous qu’on fait le jeu!), les protagonistes sont des demoiselles avec qui la nature s’est montrée généreuse et qui sont engoncées dans des armures un peu petites (ce qui les gêne pour respirer d’ailleurs! Fort heureusement, au fil des combats, les armures s’abîment et tombent en morceaux…)

Le pire, c’est que le jeu a l’air vraiment bien!! Alors, en plus, s’il est agréable à regarder, on ne va pas lui en vouloir! Et puis, au moins, ça change des trucs super niais qu’on peut voir habituellement!

Il faut vraiment qu’il sorte en version US pour que j’ai une chance de l’essayer! Parce que là, il est en top priorité sur ma shopping list PSP!

Bon, ben c’est raté!

Roger Federer n’a pas gagné son 16ème tournoi du grand chelem hier soir. Il ne pourra pas tenter un faux grand chelem avec l’open d’Australie à la rentrée…
😥
On se consolera en se disant que le match est très beau. Del Potro a été vraiment fort et il a été le plus solide sur la fin de match. Chapeau Juan Martin et courage Roger!!!

Facebook 3.0 pour iPhone

enfin, Facebook 3.0.2 en fait. Mais bon. Bref, nouvelle version vachement plus mieux que celle d’avant! Maintenant, on peut faire quasiment tout ce qu’on peut faire avec la version desktop, mais depuis son iPhone!

Fini la frustration de ne pas pouvoir répondre à un message sur son mur! Fini la non possibilité de commenter ou même voir une vidéo (oui, oui, même voir les vidéos!!!)!!! Même chose pour les liens! Et pour plein d’autres trucs! Finalement, la seule chose qui manque, c’est la possibilité de jouer au jeu à la con en flash qu’on trouve sur Facebook l’ouverture de l’application Facebook quand on clique sur un lien Facebook dans un mail. Parce qu’aujourd’hui, ça ouvre Safari.

Quoiqu’il en soit, Facebook pour iPhone est sans conteste devenu l’application que j’utilise le plus sur mon iPhone 3G S!!!

%d blogueurs aiment cette page :