Archives Mensuelles: octobre 2009

Road Trip New Astro City

Ce week end, journées chargées et inoubliables s’il en est puisque c’est ce samedi là que je volais le fourgon j’empruntais la voiture de mon beau père pour aller chercher/acheter mon cadeau d’anniversaire : ma borne d’arcade!!! Allez, on démonte les sièges et on est parti!

Samedi 10h45

Bon, comme on a de la chance, non seulement il y a du monde sur la route (vacances de la Toussaint inside), mais en plus, le temps ressemble à ça :

météo pluie

Mais bon, il en faudrait plus pour m’arrêter quand même!!!

Donc, direction Sainte Geneviève des Bois, chez Biggames (ou presque parce qu’on est samedi)! Je fais le plein, ma coéquipière règle le GPS et hop!

Lire la suite

[critique] Prison Break: the final break

Là où l’on parle du téléfilm clôturant la série Prison Break. Ou des épisodes 23 et 24 de la saison 4 comme on l’appelle parfois. Ce qu’il faut savoir (et que je disais déjà ici), c’est que l’épisode 22 de la saison 4 de Prison Break clôture vraiment la série. Ce téléfilm peut donc faire un peu peur au premier abord; on a en effet déjà vu des séries quelque peu massacrées à cause d’un revival moyennement bien senti… De plus, le fait que l’action de ce téléfilm se déroule avant la fin de l’épisode 22 de la saison 4 (les dernières minutes de cet épisode sont affublées d’un « 4 ans plus tard », cela laisse effectivement un peu de marge!), on peut craindre aussi pour la cohérence globale du récit…

Bref, j’ai abordé ce double épisode (ou ce téléfilm, comme vous voulez) avec pas mal de crainte quand à sa qualité et son intérêt… et finalement, il réussit la mission qu’il s’était fixé : prolonger encore un peu l’ambiance de la série. J’ai lu ici ou là que l’histoire de ce téléfilm était truffée d’incohérences et d’invraisemblances, mais honnêtement, en le regardant, ça passe tout seul. Alors, oui, quand on décortique le truc après coup, il y a quelques trucs qui sont limites… Mais finalement, c’est aussi le cas de la série ici ou là… Et puis, après 4 saisons d’aventures, ça commençait à faire beaucoup pour les personnages!

Mon sentiment, c’est donc que ce téléfilm hommage à la série remplit son contrat et fait passer un bon moment. Et surtout il réussit l’exploit de ne pas être une daube infâme qui déshonore la série toute entière (ce qui avouez le, est dommage vu qu’il s’agit du dernier truc qu’on voit!!!). L’histoire qu’on voit n’est pas pleine de révélations vitales qui, si le téléfilm n’avait pas existé, nous auraient manqué, mais c’est sympa, on retrouve l’ambiance et les personnages qu’on aime bien, une dernière fois, pour leur dire au revoir. Et dans une trame inédite – et inhabituelle – qui plus est! Le grand luxe! C’est limite dommage de ne pas avoir fait un format plus long pour que certains étapes soient traitées de manière moins expéditives… Enfin, il n’allait pas non plus refaire une saison supplémentaire!

En fait, le plus étonnant, c’est que ce final break ait été fait si proche de la fin de la série. Dans la foulée. Juste après. Alors qu’il prend la forme d’un ultime hommage pour remercier les fans, ce que j’aurais imaginé dans quelques mois…

En tout cas, si vous aimez Prison Break, ne boudez pas votre plaisir à cause de l’avis d’intégristes qu’on peut lire sur le net; ce serait trop dommage, et qui plus est sans aucun fondement.

[critique] Volt, star malgré lui

J’ai ce film hier soir, et je le conseille à tout le monde!

Volt, star malgré lui

Volt, star malgré lui

Ne vous laissez pas abuser par le slogan de merde qu’on voit sur l’affiche. Ce film est une vraie grosse marrade (comme disait la 206). Comme quoi Disney sait faire des films de ce genre (et des bons!) sans Pixar! Cette histoire de chien super héros bio-boosté donne vraiment un super film!

Des personnages hauts en couleurs (ou tout simplement tarés!!), une histoire qui tient la route, une réalisation solide… Bref, presqu’1h40 de rigolade avec son lot de répliques cultes (avec les petits moments tristes de rigueur quand même!)

Il n’ira peut être pas rejoindre l’étagère des films inoubliables, mais qu’importe! C’est tout simplement un des meilleurs films que j’ai vu ces derniers temps!

Du rêve à la réalité

Il y a 5 jours du rêve à la réalité. 5 jours avant que je n’aille récupérer ma borne d’arcade! 5 jours avant que je ne fasse partie du club! (Et là, je pourrais parler un langage à base de termes techniques barbares que personne de normal ne comprend! 😉 )

5 jours que je vais pouvoir passer à regarder mes cartouches MVS reçues ce samedi (elles ont pris leur temps les petites!!! D’ailleurs, il faudra que je prenne des photos parce que vlà la taille d’une cartouche!!!!! o_O Mais c’est énooooorme!!!). Ou encore à contempler le slot MVS dans lequel elles viendront s’enficher (reçu le même jour. Les slots MVS, ils s’en branlent de la route touristique eux! Ça ne les intéresse pas!). Ou bien je pourrais aussi contempler les quelques photos de ma borne que Biggames m’a envoyées. Sans oublier de réfléchir à la façon dont je vais gérer le démontage de la borne pour pouvoir la faire rentrer chez moi, par cette toute petite porte de 60 cm de large!!!

Bref, ça va être une très loooongue semaine, mais la bonne nouvelle, c’est que tout est là maintenant; le slot MVS et les jeux pour aller avec. Il ne manque que la borne, et samedi, elle sera mienne comme dirait Wayne. Je pourrais dire « moi, avec ma New Astro City… » et des trucs de ce genre là…

La classe… Un rêve quoi… Vivement samedi… Quelle looooooongue semaine… looooooooooooooooooooooooooogue semaine….

La bande des Crados

Vous connaissez bien sûr! D’ailleurs, pour peu que votre tranche d’âge corresponde, que votre prénom soit dans le premier album et que le jeu de mot qui y était associé fut bien honteux, vous avez dû déguster! 😀

la bande des Crados

la bande des Crados

Bref, vlà-t-y pas que jeudi dernier, au détour d’un site web, je découvre, à ma grande stupeur, qu’en 1987, un film tiré de l’univers des Crados a vu le jour!!!! Là, forcément, comme moi, vous vous dîtes « WTF???? » Et oui. Comment se peut-il qu’on n’en ait jamais entendu parler? Bon, c’est vrai que niveau sortie en France, on est assez léger sur ce coup là. N’empêche, ce n’est pas une raison! D’autant qu’on le trouve facilement et à pas cher chez Amazon par exemple!

Quoiqu’il en soit, comme je vous vois tout transpirant tellement le manque d’information au sujet de ce film vous est insupportable, je vous invite à lire la critique de Jeremie79 ici ou encore (c’est la même, ne lisez pas les 2!!!)

Et pendant que vous y êtes, allez faire un tour sur le site www.lescrados.com, qui regorge d’informations sur les affreux gamins, et qui, si vous aviez l’album étant plus jeune, devrait vous rappeler des souvenirs!!!

Et en passant, jetez un oeil sur le fax envoyé par la fondation Cousteau pour dénoncer l’horreur que représentait les Crados pour la jeunesse française :

fax de Cousteau sur les Crados

Collectionner les vignettes des Crados mène tout droit à la cocaïne!!! o_O

Pas étonnant que mes parents ne voulait pas qu’on ait ça chez nous avec mon frère!!! (en plus, il paraît qu’il y a des enfants qui sniffaient leurs images autocollantes des Crados après les avoir grattés parce qu’ils croyaient qu’il y avait de la cocaïne dedans… mais ça, c’est une légende sans aucun fondement, n’est-ce pas A.? 😛 )

Bref, il va falloir que je voie ce film parce que tout ça m’intrigue quand même!

Et pendant ce temps, chez colissimo, on joue à puzzle bobble!

Manifestement!

Tout ça pour dire que j’attends toujours mon colis contenant Magical Drop 3 et Puzzle Bobble! C’est pas comme si j’avais déjà le slot et la borne pour y jouer, mais ça ne va plus trop tarder quand même maintenant!!

Puzzle Bobble

Allez, hop hop hop, les ptits gars!! On se sort les doigts du cul fondement, on se lave les mains et on m’apporte ce foutu colis sacré nom d’une pipe!!! 😡

[critique] Prison break: enfin dehors!

J’ai vu hier soir les derniers épisodes de la saison 4 (la dernière donc) de Prison Break; et pour une fois, on échappe à la fin de série en mousse (bon, il faut dire qu’ils savaient que ce serait la dernière saison, donc forcément, ça aide)

N’empêche, le finish est haletant quasiment tout du long de cette ultime saison riche en rebondissements. Alors, oui, il s’en passe des choses dans la vie des ces gens; oui, ce n’est pas toujours très plausible ce qui se passe (et surtout, TOUT ce qui se passe!); et oui, les mecs vont bien se faire chier avec une vie normale après tout ce qui leur est arrivé. Mais bon, on s’en fout, on se laisse porter et on enchaine les épisodes!!!

Une très bonne série sans aucun doute, et finalement, ce que j’ai le moins aimé la dedans, c’est quand ils étaient en prison!!! Un comble, non? Ben oui, mais c’est comme ça, ça trainait en longueur, surtout dans la saison 3 (merci à la chaine d’avoir imposé de faire 10 épisodes en tôle plutôt que les 6 initialement prévus!)

Bref, si vous ne l’avez pas vu, foncez! Surtout que maintenant, vous savez où vous mettez les pieds! 4 saisons, dont 3 de 22 épisodes et une de seulement 13, ça se fait facilement!

Maintenant, il me reste à voir le téléfilm épilogue/clôture de la série (appelé Téléfilm Prison Break ou épisode 23 & 24 de la saison 4 selon les gens), et je me demande bien ce qu’il peut y avoir là dedans tant l’épisode 22 de la saison 4 est une fin en lui-même… Espérons qu’ils ne chient pas tout dans ce truc pour le plaisir!!!

%d blogueurs aiment cette page :