Archives Mensuelles: janvier 2010

[critique] Battlestar Galactica terminé!

Enfin! Après une grosse pause (notamment pour cause de voyage de noces!), j’ai enfin trouvé le temps de regarder les 12 derniers épisodes de la dernière saison de Battlestar Galactica!

Battlestar Galactica

Et il n’y a pas à dire, c’est quand même bien sympa une série qui de termine vraiment (et qui est prévue pour en plus!). Même si j’avoue qu’en lançant l’épisode 19 de la saison 4 (le dernier), j’ai eu un peu peur à cause de l’endroit où en était l’histoire et vu qu’il ne restait qu’un seul épisode… Bon, le truc, c’est que le dernier épisode dure 2H30… Donc forcément, ils avaient un peu le temps de clôturer ça bien comme il faut!

Au final, cette série était vraiment top, pleine de rebondissements, et, c’est assez inhabituel pour le noter, avec très peu (voire pas) d’épisodes inutiles. Vous savez, ces épisodes que les producteurs nous collent 2, 3, 4, 10 fois par saison dont la mission est de ne SURTOUT PAS faire avancer l’histoire… Ce serait dommage que la série arrive au bout de son histoire, n’est-ce pas? Bref, c’est très agréable de suivre l’histoire de cette humanité pourchassée par les Cylons sans se taper régulièrement des épisodes complètement déconnectés de la trame principale!

De plus, les cliffhangers de certains épisodes sont justes horriblement excellents! Il m’est arrivé plus d’une fois de me coucher à pas d’heure à cause du bon vieux « arrrrrrrggggg! Je ne peux pas arrêter là dessus!! » (et plusieurs fois de suite lors de certaines séances!)

Les personnages sont pour beaucoup attachants, que ce soit des gentils ou des méchants (ou aucun des deux), qu’on ait envie de les supporter ou de les frapper (ou les deux!).

Après, que dire sans tomber de le gros spoil que je n’aurais pas déjà dit ici, sinon une chose : si vous aimez les bonnes séries, laissez-vous tenter par Battlestar Galactica. 4 saisons au top pour une série unique. À voir, tout simplement.

[commande] Goldorak go!

Grâce au (ou à cause de?) site Goldorak-Gate, j’ai pré-commandé hier soir pour une figurine du grand cornu, Goldorak donc (ou Grendizer comme on l’appelle par chez lui).

Il faut avouer que la figurine en question envoie le linge comme dit Arnaud! Voyez plutôt :

Goldorak

Le p’tit gars fait 12 cm et est bourré d’articulations qui permettent de lui faire prendre tout plein de poses de ouf! Et tout ça pour à peine une vingtaine d’euro! Du coup, j’ai craqué!

Plus qu’à attendre maintenant…

Merci Goldorak-Gate d’avoir posté ça!

Gamopedia, rise from your grave…

gamopedia

gamopedia

Gamopedia est sorti de son sommeil séculaire! Et pour commencer, gamopedia publie les tout premiers tests écrits à l’époque de sa création (et jamais publiés!). Ça a vieilli, mais c’est historique, et c’est pour commencer! N’hésitez pas à aller y faire un tour!

[commande] Indiana panda

Ce soir, avant de partir du boulot, petit tour sur les enchères de jeuxactu, et, comme le (les) jeu(x) ne semblai(en)t pas déchainer les foules, j’ai chopé à presque rien (7000 et quelques points (mais surtout 0€!)) le duo Kung-Fu Panda / Lego Indiana Jones.

Kung Fu Panda / Lego Indiana Jones

Kung Fu Panda / Lego Indiana Jones

Et comme je cherchais à choper à pas cher un Lego Starwars ou Indiana Jones depuis un moment, je me suis dit que 0€, c’était plutôt pas mal 🙂

[arrivage] Gold pour 1 an à moitié prix

Comme dit ici, vendredi dernier, j’ai acheté un abonnement Gold de 12 mois pour le XBox Live sur le site http://codesxboxlive.blogspot.com/ pour la modique somme de 29 €. Je dois dire que les retours que j’avais vu étaient très bons, et donc que j’étais assez confiant sur le bon déroulement de la transaction…

Et bien cela s’est encore mieux passé que cela!

J’ai passé commande vendredi à 13H59 (en gros) et à 17h31, je recevais un mail du vendeur contenant en pièce jointe une image. En ouvrant cette image, on pouvait lire un code qu’il m’a suffit de rentrer depuis l’interface de la console dans le champ adéquat pour repousser de 12 mois la date de fin de validité de mon abonnement Gold au XBox Live. 12 février 2010 => 12 février 2011.

Simple comme bonjour, rapide, efficace, pas cher… Que du bonheur! A ce prix là, ce serait dommage de se priver de l’excellente plateforme à laquelle on peut accéder avec un abonnement Gold!

Les sites anglais m’ont donné l’habitude d’acheter des jeux neufs à la sortie entre 35 et 45 € (au lieu de 70!!!), codesxboxlive fait la même chose pour les abonnements Gold! Et à la fin de l’année, la différence se fait sentir!

[commande] 29 € l’abonnement XBox live 12 mois

Je viens de passer commande sur http://codesxboxlive.blogspot.com/ pour un abonnement 12 mois XBox live (gold, forcément).

Les retours sur ce site sont très bons d’après ce que j’ai pu en voir, donc ça semble être THE bonne affaire pour acheter un abonnement gold. Penser donc, 29 € au lieu de 60 €, la différence est sensible! Si tout se passe comme prévu, j’aurai bien fait de résilier le renouvellement automatique via carte bleue!

Il ne reste plus qu’à attendre le mail qui contiendra le code à entrer sur la console… so stay tuned!

MAJ : et il est arrivé!

Tranche de vie

Il m’est arrivé un truc de ouf ce matin : en ouvrant la porte de sortie N°1 de la maison, je tombe nez à nez avec la poubelle. Jusque là, rien que de très normal me direz-vous (si, si, c’est normal, ma femme la rentre jusque là en partant au boulot)… Mais lorsque je veux allumer la lumière du couloir, « pouf », rien du tout! Pas de lumière. Et même pas un petit « pschiiii » ou « clac » pour me dire que toutes les ampoules viennent de claquer en même temps. Non, nada. Rien que le néant…

« Damned!!! » me dis-je en moi même…

Au début je pense à une bête coupure de courant (comme c’est la coutume chez nous en ce moment!), mais la lumière de l’escalier n’est pas en grève elle! Je me dis alors que j’ai peut être juste mal appuyé sur le bouton. « Clic – clic ». Toujours rien.

« Diantre diantre diantre!!! » pense-je…

Mon troisième choix se porte donc sur un fusible qui aurait sauté (comme un gros fourbe!!!). J’allume donc la lumière de la buanderie pour vérifier vu qu’il me semble bien que ces deux luminaires sont sur le même circuit. J’aurais bien été vérifier sur le tableau de fusible si c’était bien le cas mais il n’y a pas de lumière dans le couloir (sans déconner???) et du coup il faut tout noir (ah bon???). Du coup, je vais me fier à mon excellente (!!!) mémoire (d’ailleurs c’est effectivement bien sur le même circuit).

Bref, j’allume la lumière de la buanderie et là, « cling cling cling » : dans toute sa splendeur, la lumière jaillit du néon (oui, je sais, je fais trop bien le bruit du néon qui s’allume)

« Par la malpeste! » m’exclame-je, « mais c’est quoi ce bordel!!! »

Tant pis, il est trop tard pour jouer à vérifier les ampoules… Après tout, il n’est pas impossible qu’elles soient toutes mortes (en même temps????). Je regarderai ça ce soir tranquillement.

J’éteins donc la lumière de l’escalier (et pour ceux (celle?) qui se posent la question : oui, j’ai rangé la poubelle entre temps!), je ferme la porte de sortie N°1 (dans le noir d’ailleurs!!!), je la verrouille (toujours dans le noir, donc en cherchant la serrure au toucher) et je me dirige à tâtons dans le couloir vers la porte de sortie N°2 (puisque je suis toujours dans le noir!) et je l’ouvre.

« Ah!! mes yeux!!!! » (ben oui, je ne suis plus habitué à la lumière, et dehors, il fait jour!!!)

Une fois mes yeux réhabitués à la lumière, je jette un coup d’œil sur le schéma explicatif des fusibles à l’intérieur de l’armoire à fusible (en passant, le type qui a eu l’idée de faire un tel schéma et de le coller ici est vraiment trop malin!!!!). Le verdict est sans appel : le schéma me confirme bien que si le néon de la buanderie s’allume, le couloir est censé pouvoir le faire aussi…

« Samèrelipopette!!! » m’esclaffe-je

Et alors que j’allais sortir de chez moi, mon regard se pose sur l’interrupteur situé près de la porte de sortie N°2… Interrupteur se trouvant dans une position intermédiaire que je qualifierais de « position à la con ». J’approche donc une main fébrile du-dit l’interrupteur, plus tremblante au fur et à mesure qu’elle s’approche de sa cible… Et c’est le contact! Un léger « clic » se fait entendre. Ou plutôt juste une « ic », le « cl » s’étant probablement produit il y a une bonne heure maintenant… Et là, l’enchantement opère : la lumière inonde le couloir de sa chaleur bienveillante. Ce maléfice était donc tout simplement l’œuvre d’un interrupteur blagueur (les pires de tous) qui avait refusé de finir sa course correctement une heure plus tôt, lors de la sortie de la dernière personne!!!

Quoiqu’il en soit, le problème est résolu. Que dis-je, l’ennemi est terrassé! Festoyons 3 jours durant pour fêter cette victoire!!

D’un autre côté, si ça continue, je vais vraiment arriver en retard au boulot…

Qu’à cela ne tienne. Je partirai donc. Tout enveloppé de gloire, je peux maintenant éteindre cette lumière que j’ai mis tant de temps à allumer (…)

Que d’aventure et que d’émotion à cause d’une si petite chose!

%d blogueurs aiment cette page :