[critique] King of Fighters

King of Fighters

Je l’ai vu et franchement, c’est quelque chose que ce King of Figthers!!!

Commençons par les points positifs : je pense que la grande force de ce film, c’est qu’il sera extrêmement fédérateur. Tout le monde sera d’accord pour dire que c’est de la merde. Et comme il ne faut pas faire les choses à moitié, ce n’est pas seulement de la merde en tant qu’adaptation de King of Fighters. C’est de la merde tout court!

Bien évidemment, les personnages n’ont de commun avec le jeu que leur nom : ils n’ont ni les bonnes fringues ni le look ni le background ni les attaques (Mai a des attaques à base d’éclair??? (ou de glace, on ne sait pas trop…), Terry est un encravaté de la CIA proche de la retraite et j’en passe…)

L’histoire est une ineptie totale dans laquelle on part combattre dans une autre dimension grâce à des oreillettes bluetooth, le tout sous le contrôle d’un ordinateur de geek qui permet de suivre l’évolution des combats à la matrix…

Ça ne vous suffit pas? Et bien n’ayez crainte, ce n’est pas fini! Les effets spéciaux sont tout pourris, avec des incrustations honteuses et des couleurs de merde… Et le tout est renforcé par un jeu d’acteur incroyablement mauvais

Si le montage du film est presque correct (presque), les scènes qui font avancer l’histoire (humpf!) sont d’une lenteur insupportable, ce qui permet de s’emmerder en regardant autre chose que des scènes de combat…  Et c’est là où ce King of Fighters est très fort car il arrive à offrir des combats de merde. On pourrait se dire : « ok, le film est mauvais, mais on s’en fout, on le regarde pour les combats… » Et bien non, pas du tout!

En fait, pour vous dire le niveau, on jurerait que c’est la première fois que ces acteurs se battent. Pourtant certains ont un sacré pedigree à ce niveau là… Si, si, vous pouvez vérifier. Ca paraît incroyable, mais c’est bien le cas : les gars (et les nanas) qui jouent dans le film assurent niveau baston! Mais non, le réalisateur a réussi à pourrir le moindre coup, donnant une impression de mollesse et d’amateurisme à chaque coup. Le tout saupoudré de mouvements indigestes de la caméra et d’angles de merde pour les prises de vues, pour être bien sûr que rien ne pourra être sauvé

Et comme ça ne suffit pas pour être sûr de faire un film de merde à tous les niveaux, Gordon Chan (le « réalisateur » donc) a ajouté à tout cela une bonne couche d’humour. Enfin, des tentatives d’humour. Du coup, Terry est un vieux sidekick qui passe son temps à faire de jeux de mots de merde et à se faire botter le cul; et Rugal, LE boss du film (et celui qu’on voit le plus se battre) nous livre des prestations toutes plus risibles les unes que les autres, gesticulant dans tous les sens, parfois hystérico-gothique, tantôt hystérique en kimono, ou alors se vautrant lamentablement (mais hystérique) en roller (????) et j’en passe. Sans parler de Kyo qui passe tout le film à se battre au sabre

Comme de bien entendu, le combat de fin est une merde sur le thème « ensemble, tout devient possible« , où tous les gentils (qui restent) s’unissent pour terrasser le gros méchant. Et même ça, c’est de la merde!

Le verdict pour ce film est sans appel : c’est de la merde et ce n’est même pas un nanard! Des milliers de fois pire que Street Fighter 2 the movie (avec Jean Claude Vandamme). En fait, c’est même incomparable. Le seul truc de quoi je peux le rapprocher, c’est Dragon Ball Evolution en fait… :ouch:

Publicités

Publié le octobre 29, 2010, dans Critique de film, Films, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :