[Review] Mass Effect 2

Ça fait un petit moment que j’ai acheté Mass Effect 2 et maintenant que je l’ai fini, voici un petit retour sur cette exclusivité (au moins pour quelques temps encore) XBox 360

Mass Effect 2 - box

Mais il ne sera pas question de test géant ici expliquant les tenants et les aboutissants de chaque détail de l’aventure qu’on vit dans Mass Effect 2. Ça a déjà été fait des milliers de fois et ça ne présenterait que peu d’intérêt. Donc autant le dire une fois pour toutes : Mass Effect 2 est un très bon jeu, indispensable pour beaucoup de monde, et encore plus pour ceux qui ont joué et aimé le premier épisode. Et cela étant dit, fatalement, ce post contiendra plus de critiques négatives que positives. Mais sachez que Sheppard est de retour au top niveau dans cette nouvelle aventure, et qu’il serait vraiment dommage de passer à côté.

Mass Effect 2
fais pas l’erreur de passer à côté de ce jeu petit…

Commençons par le commencement. Mass Effect 2 est beaucoup plus beau que ne l’était Mass Effect. Une fois décoché l’option du grain vidéo dans les paramètres (c’est un avis personnel, je n’aime pas trop cet effet, encore qu’il est nettement moins prononcé que dans le premier Mass Effect), on est face à un jeu qui fait bien plus que tenir la route visuellement.

Si Mass Effect 2 est beaucoup plus beau que son prédécesseur, il manque pourtant clairement de finition. Entendons-nous bien, je ne parle pas d’une façon générale comme par exemple un pop up permanent des éléments au delà d’une certaine distance mais ponctuellement, par ci par là. Par exemple, lors des séquences de dialogues, il arrive qu’un personnage regarde le mur au lieu de son interlocuteur. On pourrait se dire qu’il boude mais non, c’est un bon gros bug des familles… Il arrive aussi par exemple que lors d’une de ces séquences, un des intervenants se « téléporte » (sans raison) à quelques mètres ou dans une autre position l’espace d’une seconde avant de revenir à sa place… Et ces fautes dans la réalisation sont d’autant plus visibles que le jeu est globalement une réussite d’un point de vue graphique.

Mass Effect 2
des jeux vidéo tellement évolués qu’on peut regarder des pubs!

Les dialogues sont aussi touchés par des bugs par ci par là. Des plus mineurs qui consistent en un décalage entre les sous titres et les dialogues parlés (on peut éventuellement comprendre l’absence de correspondance mot pour mot mais il arrive qu’une phrase entière manque dans les sous titres), aux plus gênants qui voient certains dialogues écourtés prématurément faisant sauter un pan de la conversation, obligeant à glaner les infos manquantes en lisant les sous titres. Et puis, il y a évidemment quelques coquilles plus ou moins gênantes – ou plus ou moins risibles – dont la plus marquante est sans conteste le fantastique « ne pas féminiser » qu’on peut lire quand on discute dans une boutique de la citadelle. En effet, dans un dialogue, lors d’une réplique, on peut lire  un truc du genre « vous n’allez pas faire de ristourne au plus grand héros (ne pas féminiser) de la galaxie? ». Si ce n’est pas énorme de voir ça dans des sous titres…

Mass Effect 2

Voilà donc pour le manque de finition du jeu. Clairement, Mass Effect 2 aurait mérité de bénéficier d’un peu plus de temps de débuggage et et d’un bon coup de polish. Dans son état actuel, rien ne détruit l’expérience mais cela nous aurait permis d’avoir un jeu bien mieux fini.

Une autre petite chose à propos des dialogues, mais cette fois ceux que font les PNJ. Il est vraiment dommage que tous les personnages qu’on croise disent encore et toujours la même chose. Que ce soit ceux avec qui on discute ou ceux dont on entend la conversation. Si pour les personnages avec qui on discute, cela se ressent quand on leur parle plusieurs fois alors que leur rôle est terminé, pour ceux dont on ne fait qu’entendre la conversation en passant cela est plus gênant. Quand on passe et qu’on repasse aux mêmes endroits, l’immersion en prend un coup. C’est vrai que cette « activité » des PNJ aide à créer un véritable univers, mais le fait d’entendre et de réentendre les mêmes gens dirent les mêmes choses donnent un effet carton pâte à cet univers.

A part ça, j’ai également quelques reproches à faire sur le jeu en lui même. Il y a en effet 2 – 3 trucs un peu dommages chiants. A commencer par la recherche de minerai qui se fait en scannant les planètes depuis son vaisseau. C’est sympa et original au début mais à la longue, c’est un poil pénible. En avançant dans le jeu, le minerai devient de moins nécessaire car mon stock était largement plus abondants que les besoins que j’en avais. En gros, j’avais des ressources à ne pas savoir quoi en foutre avant la moitié du jeu, et là, le scan de planète est devenu super chiant. Et même pas le moindre achievement pour récompenser l’exploration de toutes les planètes de tous les systèmes, ni pour me donner le titre de foreur de l’extrême!

Honnêtement, si je lance un second run du jeu, il est très probable que niveau scan de planète, ce soit le néant pour moi!

Mass Effect 2

Une autre chose regrettable, c’est le fait de ne récolter de l’expérience pour son personnage (et l’équipe) qu’à la fin de chaque mission. Le fait qu’il n’y ait pas d’intérêt à liquider tous les ennemis qu’on rencontre pour grappiller le maximum d’expérience (à la limite zoner dans un coin pour leveler un max) gâche un peu le plaisir du kill (un peu hein!)

De même, la simplification des pouvoirs casse un peu la diversité qu’on trouvait dans le premier jeu, surtout pour un soldat fin comme moi qui travaille essentiellement au fusil à pompe… D’un autre côté, le fait d’avoir mis comme pouvoir les mod de munitions fait qu’on bascule très facilement d’un type à l’autre, ce qui est très pratique pour s’adapter au type d’ennemis qu’on croise sur sa route sans avoir à fouiller dans 25 sous menus.

Puisque je suis dans les munitions, j’avais un peu peur de la pénurie à ce niveau, les stocks embarqués sur notre guérillero étant assez faibles… En fait, ça n’a rien de très pénible et ça oblige un peu à faire tourner son arsenal. Mais rien de vraiment frustrant, on peut passer le plus clair de son temps avec son arme favorite (fut-ce-t-elle un fusil à pompe) pour dézinguer ses adversaires. Par contre, le gros reproche au niveau des armes, c’est le temps et le nombre de munitions qu’il faut pour recharger le cain (une arme un tout petit peu excessive). C’est surement mieux pour le challenge proposé par le jeu, mais une fois qu’on y a goûté, on en voudrait beaucoup plus!!!

Mass Effect 2

Les combats sont dynamiques et le level design est moins 100% campeurs que celui proposé par le premier épisode. En effet, dans Mass Effect, dans la plupart des combats, il suffisait de rester à l’entrée de la pièce où le combat commençait et arroser – lâchement – la pièce en se planquant régulièrement contre le mur. Ici, on peut être pris à revers, ou encerclé, ou encore se retrouver à batailler dans des espaces ouverts… C’est mieux, mais ce n’est pas assez poussé. Notamment par exemple sur la planète où les rayons du soleil flinguent les boucliers : ils ne flinguent QUE les boucliers. Une fois le bouclier HS, ils n’attaquent pas la vie! Au début de la mission, j’imaginais déjà la tension qui résulterait d’une embuscade au cours de laquelle je me retrouverais coincé au milieu d’une place en plein soleil, caché derrière une unique pan de mur, aux prises avec des ennemis en surnombre sur le point de me prendre à revers… Ce à quoi on droit sur cette planète y ressemble, mais il n’y a pas cette tension, ce sentiment d’être dans la merde… Vraiment dommage…

De plus, d’une manière générale, les ennemis manquent d’initiative et d’intelligence et finalement, même s’il arrive qu’on meurt ici ou là, le jeu n’est pas difficile du tout. Et les combats contre les boss d’ailleurs ne sont pas particulièrement ardus, contrairement au premier opus ou certains donnaient du fil à retordre… On verra ce que ça donnera en mode de difficulté maximale…

Mass Effect 2

Et il est dommage que les comparses qui nous accompagnent ne soit pas plus utiles. La faute, là encore, à l’absence de vraie difficulté dans le jeu. J’avoue les avoir souvent envoyés se planquer derrière une caisse ou un bout de mur pour qu’il me laisse fragger tout seul!😀

Là encore un niveau de difficulté plus élevé m’obligera peut être à utiliser de façon plus optimale les possibilités tactiques qu’offrent Mass Effect 2 ainsi que les combinaisons des différentes attaques et pouvoirs des personnages.

Pour finir, je dirais un mot sur ce qui est pour moi la plus grande déception du jeu : l’absence de moments grandioses/épiques. J’attendais des combats dans la veine du dernier « niveau » de Mass Effect, quand on rejoint la citadelle attaquée, qu’on marche sur un sol penché, qu’on sort dans l’espace et que le son s’estompe, la station explosant de toute part… Pourtant au début de Mass Effect 2, je pensais qu’on aurait droit à ce genre de choses, vu que lors de la première attaque, on sort du vaisseau pour rejoindre une partie devenu inaccessible suite à une explosion… On sort sans arme, mais bon, c’est le tout début du jeu… Malheureusement, ce sera la seule fois. Et même sans aller dans l’espace, il y avait moyen de mettre en scène certaines séquences afin de leur donner plus d’impact… Mais apparemment, ce sera pour Mass Effect 3… Même le combat contre le boss final du jeu a l’air d’un combat comme les autres

Voilà, je crois que j’ai fait le tour de ce que j’avais à dire d’un peu différent sur Mass Effect 2. A part ça, c’est un super jeu dont on a du mal à décrocher avant d’arriver au bout!

Publié le novembre 4, 2010, dans Jeux Vidéo, Review, XBox 360, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :