Archives Mensuelles: avril 2011

Chwing!!!

Ce n’est pas ce que vous croyez. Chwing, c’est le cri que pousse Wingman pour se métamorphoser.

Et figurez-vous que le manga Wingman va être réédité chez nous! Depuis le temps que la parution avait été abandonnée!!! A la fin du 6ème volume… Et en plein milieu d’une histoire en plus!

Wingman - volume 1

Wingman, c’est le premier succès du grand maître Masakazu KATSURA à qui l’on doit notamment Video Girl AiDNA² ou I’s.

Wingman raconte l’histoire d’un jeune collégien qui rêve de devenir un super héros (et qui est fan de X-Or et tous les sentaï qui pouvaient être à la mode dans les années 80). Et un jour, grâce à un cahier magique venu d’une autre dimension, tout cela devient possible. Mais à grands pouvoirs, grandes responsabilités. Ah non, ça c’est l’araignée. Mais bon, c’est tout comme : le cahier attire les convoitises et les méchants de l’autre dimension ne reculeront devant rien pour s’en emparer.

De la baston, de l’humour, des conneries, du décalage, du n’importe quoi, de la romance… Bref, c’est génial et le tout est servi par le trait incomparable de maître KATSURA.

Et le volume 1 est prévu chez Tonkam pour le 29 juin 2011!

Et, parce que sinon ce ne serait pas drôle, cette nouvelle édition sera composée de 7 gros volumes grand format (ça s’appelle « bunko » apparemment) au lieu des 13 volumes « normaux » qu’aurait dû compter l’édition sortie par MangaPlayer en 1997 (et dont seulement 6 ont vu le jour si vous suivez).

Du coup, le découpage ne correspondra pas aux anciens volumes, ce qui fait qu’il faudra que je rachète (au moins) un peu de ce que j’ai déjà. Mais bon, on s’en fout, Wingman est réédité! 🙂

Pour info, le volume 1 fera 352 pages dans un format de 127 x 182 mm et ça coûtera 9 €. Soit un total de plus ou moins 63 € pour l’intégrale de la série.

Aucune information concernant les dates de sortie des prochains volumes, la seule chose qui semble certaine, c’est que rien n’est prévu pour le mois de juillet

Publicités

[Review] Queen’s Blade : Spiral Chaos – un jeu gonflé

Queen's Blade : Spiral Chaos - title

J’ai récupéré il y a quelques temps une version patchée de Queen’s Blade : Spiral Chaos sur PSP. Pourquoi patchée ? Et bien tout simplement parce que ce jeu n’est pas sorti (et ne sortira probablement jamais) du territoire japonais, et, surtout, parce qu’il ne dispose d’aucune localisation !

Ce patch ne traduit pas tout le jeu, loin de là, il fait tout juste le minimum syndical pour permettre d’y jouer quand on ne comprend rien aux idéogrammes. On a donc droit à une traduction des différents menus, ce qui permet de savoir lancer un combat, attaquer, défendre, faire du sparing, choisir de continuer l’aventure ou bien de faire du level up, upgrader son équipement, sauvegarder et charger une partie. Et ça, ça rend le rend complètement jouable.

C’est vrai qu’une traduction plus importante (complète ?) aurait permis de saisir les subtilités du système de jeu, notamment pour tout ce qui concerne l’utilisation des objets et de certaines skills, sans parler d’une compréhension, au moins partielle, de l’histoire qui serait sympa aussi… Mais bon, c’est tout ce qui est disponible donc on fera avec!

Bref, ce patch rend Queen’s Blade jouable. Mais qu’est-ce donc que Queen’s Blade ?

Queen's Blade : Spiral Chaos - box

Lire la suite

Saint Seiya, une édition deluxe dans les bacs

Une édition deluxe (et grand format) de saint seiya!

saintSeiya

Qu’y a-t-il au programme de cette nouvelle édition?

  • plus de pages – chaque volume semble faire 1 volume 1/4 des anciennes éditions (ce qui donnera au final 21 volumes au lieu de 28)
  • des pages 2 fois plus grandes (ben c’est le nouveau format quoi! :P)
  • une nouvelle traduction
  • un nouveau lettrage
  • du papier glacé (pour toutes les pages)
  • un peu de couleur (un peu plus de 60 sur les 242 que compte le volumes)
  • des présentations des armures (en couleur)
  • un poster (en couleur lui aussi)

Le premier s’arrête pendant le combat entre Seiya et Shiryu; le deuxième volume est sorti le 1er avril et le troisième est attendu pour le mois de juin et ça coûte un peu moins de 10 € par volume.

Pour ma part, je trouve que ce premier volume rend pas mal du tout.

Bon, après, ça reste du Kuramada, avec les défauts qu’on connait, notamment pour tout ce qui concerne les perspectives (mon dieu, le combat de Seiya contre l’ours!!!), mais j’avais peur que le format plus grand en rajoute une couche et ce n’est pas le cas. Au contraire, c’est plus lisible.

En fait, si je m’écoutais, je l’achèterais! Mais bon, dans ce cas, j’achèterais aussi les éditions deluxe de City Hunter, Dr. Slump et Dragon Ball!!!

[critique] Raiponce

Ces dernières semaines, j’ai vu pas mal de film d’animations et Raiponce est clairement celui qui sort (nettement) du lot.

Raiponce

Pourtant, Megamind, Moi, moche et méchant ou Dragons étaient plutôt pas mal (même si j’en profite pour dire que Dragons m’a beaucoup déçu), mais Raiponce est vraiment excellent. Tout simplement excellent. Du grand Disney.

Comme d’habitude chez Disney, l’histoire nous est familière, mais, comme d’habitude dirais-je encore, le père Disney réussit à la re visiter de manière intelligente et originale. On suit donc avec bonheur les aventures de Flynn Rider, un bandit recherché dans tous le royaume, dont la route croisera celle de Raiponce, la belle jeune fille aux cheveux plus longs qu’on ne peut l’imaginer et qui vit enfermée dans sa tour. Les aventures qu’ils vont vivre ensemble seront pleines de surprises, et ce pour notre plus grande joie 🙂

Classique vous entend-je dire. Oui, mais Disney nous sort de son chapeau des personnages hauts en couleurs, à commencer par les héros (Raiponce et Flynn), mais aussi les personnages secondaires, notamment le caméléon/crapaud domestique de Raiponce mais aussi et surtout le cheval du capitaine de la garde (peut être qu’il a un grade plus important… Mais bon, on s’en fout!) qui est juste énorme!

Okay, ce n’est pas une première dans un film Disney (ni même dans un dessin animé d’un autre studio), mais ici, c’est vraiment très efficace

C’est bien simple, on rigole pendant plus de la moitié du film!

De l’aventure, de l’humour, de la romance (ben, forcément quoi 😛 ), des méchants… On passe vraiment un super moment devant ce long métrage dans lequel il n’y a finalement rien à jeter!

En fait, le seul point qui m’a paru un peu faible, surtout pour un film de Disney, ce sont les chansons. La première notamment était musicalement très en deçà des standards habituels, mais surtout elle pêchait au niveau vocal… Ce n’est pas très grave mais ça fait quand même bizarre pour un film du père de Mickey… Bon, attention, on n’avait pas l’impression non plus d’être devant le bêtisier de X-Factor non plus hein!

À part ça donc, c’est du tout bon!

En fait, ce film est tellement bon que je ne vais pas tarder à me le payer en Blu-Ray! Et ça, ça veut tout dire!

%d blogueurs aiment cette page :