[critique] Wingman : retour sur le tome 1 et en route pour la suite!

J’ai reçu le tome 1 de la nouvelle édition de Wingman depuis un moment et je viens tout juste de commander le 2ème volume, sorti au milieu du mois de juin. Oui, je sais, ça fait bizarre. Je m’attendais à ce qu’il sorte dans 1 an et demi après avoir été repoussé 6 fois!

Bref, la commande pour le second est passée et il y a mieux : les dates de parution des volumes 3 et 4 sont disponibles. Et pas trop lointaine en plus! Le volume 3 débarquera donc le 22 août 2012 tandis que le volume 4 sera disponible à partir du 10 octobre 2012. Ce quatrième volume sera d’ailleurs l’occasion de dépasser le volume 6 de l’édition Manga Player parue il y de nombreuses années (et jamais terminée).

Par contre, aucune information sur les 3 volumes suivants, toutefois, si Tonkam continue sur ce rythme, on peut imaginer finir la série avant les vacances de Pacques l’année prochaine!🙂

Mais revenons à nos moutons, en l’occurrence le volume 1 de cette édition Bunko made in Tonkam.

Wingman - volume 1

Et je dois avouer que la nouvelle traduction me gêne un peu par ci par là. Tout d’abord, pour se changer en Wingman, on ne dit plus « CHWING » mais « CHAING« , ce qui sonne nettement moins bien il faut le dire… Il y a aussi la nouvelle écriture de « Podrim » qui casse complètement le sens que pouvait avoir le mot (quand on écrit « dream« , ça passe mieux. D’ailleurs, même Aoi choisit « rêve » comme nom de famille, ce qui laisse penser que c’est bien l’idée générale…)
De même, l’espace powdreamien devient un espace « podrial« , ce qui est selon moi moins naturel à l’oreille… Mais surtout, surtout il y a le « Kenou« . Je vous entends dire « mais qu’est-ce donc que le « Kenou »? »
Et bien c’est le surnom (de merde) qu’Aoi choisit de donner à Kenta. Et ça, c’est moche. Beurk. Quel surnom de merde! Et Aoi n’arrête pas de l’utiliser!

Cela mis à part, la qualité de la traduction semble très bonne cependant, comme c’est le cas pour d’autres rééditions, j’ai l’impression que les traductions sont beaucoup plus littérales qu’auparavant. Ce qu’on gagne en fidélité, on le perd en adaptation… Et je ne suis pas sûr qu’on y gagne au change…

Sinon, Wingman, c’est toujours aussi bon🙂

Cette nouvelle édition propose un dessin propre et clair, très agréable à lire grâce à son grand format. On n’arrive toutefois pas au niveau de ce que propose les éditions perfect/finales de Dragon Ball, Dr Slump ou City Hunter, et le bon en avant est moins impressionnant que celui constaté dans l’édition grand format de Saint Seiya. Mais c’est vraiment pour chipoter🙂
D’ailleurs, puisqu’on chipote, il faut noter que ces gros volumes ne sont pas les plus faciles à lire, du fait de leur épaisseur…

Quoiqu’il en soit, cette édition est celle qu’il vous faut (bon, c’est la seule en vente et ce sera la seule complète alors forcément…😛 ), et pas seulement par dépit. La qualité est vraiment au rendez-vous et permet de (re)lire ou découvrir les aventures de Wingman dans de très bonnes conditions🙂

Publié le juillet 12, 2012, dans Critique BD, Mangas / BD / Comics, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :