[First look] Dead or Alive 5

Arrivage d’un petit nouveau chez les jeux de combat avec Dead or Alive 5 pour XBox 360.

Dead or Alive 5

Et la première chose qui m’est venu à l’esprit en m’essayant au jeu c’est « OMG! C’est super rigide!« 

J’ai vraiment eu l’impression d’être hyper limité dans les mouvements que peut faire mon personnage. Le fait de ne pas pouvoir sauter notamment, ni de pouvoir facilement pivoter autour de son adversaire m’a vraiment cueilli à froid… Pourtant ça devait déjà être comme ça dans Dead or Alive 2 sur Dreamcast… Peut être est-ce dû aux habitudes prises en jouant à d’autres jeux… En tout cas, ça fait vraiment bizarre!

L’autre chose qui marque dès le départ, c’est que sans maîtrise parfaite des coups de l’ensemble des personnages, on se prend de grosses roustes par le CPU en versus. Le placement d’un contre demandant en effet à la fois du timing, de la mémoire (la manipulation diffère selon le coup que l’on contre) et aussi une grande connaissance des coups de son adversaire.

Après, si on joue avec quelqu’un qui a vaguement le même niveau, on s’amuse bien, mais on perd ce qui fait la particularité de Dead or Alive : les contres! Un peu dommage donc…

Au programme du jeu, un mode story original qui fait office de tutorial en même temps, et un mode versus sur lequel vous devriez passer le plus gros de votre temps, avec du versus normal et du tag battle, histoire de varier un peu les plaisirs.

A part ça, le mode online fonctionne bien, même s’il y a souvent un peu de lag, mais fort heureusement, cela ne touche que les menus de sélection!

Visuellement, Dead or Alive 5 tient bien la route et souffre moins que ses ainés des problèmes de collisions qu’on pouvait voir entre les éléments d’un même personnage (notamment les cheveux qui passaient au travers du corps ou des vêtements). Les personnages sont bien modélisés et l’animation est fluide. Les impacts au sol sont toujours un peu étranges et la rigidité dont je parlais plus haut se ressent aussi en regardant les personnages.

Les arènes sont assez nombreuses, variées et bien réalisées, mais bizarrement, on a vite l’impression de tourner en rond. On y retrouve les incontournables zones de danger, qu’on peut désactiver lors de la sélection du stage. Je regrette toutefois que les arènes ne soient pas plus interactives et animées, comme le laissaient penser les vidéos. De même, certaines manques de niveaux multiples.

Le vrai point noir de ce jeu est la politique de DLC jouée à fond par l’éditeur avec des packs de costumes en veux-tu en voilà! D’autant plus honteux que la marque de fabrique de Dead or Alive, au moins autant que les contres et l’animation des poitrines, ce sont les dizaines de costumes qu’on débloque pour chaque personnage! Gros pas glop sur ce coup là!

Reste un bon petit jeu qui va demander énormément de temps pour être vraiment maîtrisé.

Mais, quand même, le roaster de ce Dead or Alive comporte quand même vachement de mecs!

Publié le janvier 5, 2013, dans First look, Jeux Vidéo, XBox 360, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :