[arrivage] XBox One ou PS4? Le grand saut

Depuis la sortie des consoles de dernière génération (en l’occurrence la XBox One et la PS4), je tourne et retourne une question dans ma tête : quel intérêt présente pour moi l’achat d’une nouvelle console?

XBox One vs PS4

Ok, les jeux seront (et sont déjà) plus beaux qu’ils ne le sont sur XBox 360 et PS3, mais après? Surtout qu’on est très loin de la claque qu’avait mis la XBox 360 à l’époque de sa sortie (en fait plutôt à l’époque de son premier anniversaire). Du coup, pourquoi changer? Et si je change, changer pour quoi?

Les raisons qui pousseraient vers une machine plutôt qu’une autre semblent assez difficiles à trouver et ce ne sont pas les exclusivités se comptent de chaque côté sur les doigts d’une main (quand elles ne sont pas que temporaire!) qui arrivent à faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Et pour ce qui est du prix de vente, il est aujourd’hui similaire, donc difficile de prendre une décision en se basant là dessus.

Microsoft XBox OneSi on compare les OS des deux consoles, bien qu’ayant pour ma part un préférence pour la réactivité de celui de la XBox One, je dois avouer que l’un comme l’autre s’éloignent toujours un peu plus de ce qui faisait la qualité du jeu sur console. Installation obligatoire, patch, DLC, mise à jour système, orientation hyper sociale… Il est loin le temps où on avait seulement besoin de 2 secondes pour souffler un coup dans sa cartouche pour régler tous les problèmes!

Et puis il y a le jeu en ligne. Quelle console aurait pour moi des arguments suffisants pour justifier un abonnement de 50 à 60€ par an pour en tirer la quintessence, et ainsi du même coup justifier l’enchaînement qui en résulte? Car c’est là aussi l’un des gros problèmes de ce changement de générations, l’éclatement des communautés. Certains passent sur PS4, d’autres sur XBox One, d’autres encore passent sur PC et enfin il en est qui reste sur XBox 360 (et sur PS3 aussi mais je ne joue quasiment pas en ligne sur PS3 donc cela me touche moins). Je sais qu’on va me dire que finalement « ce n’est pas si cher que ça » et ça ne m’a d’ailleurs jamais vraiment gêné de payer pour le XBox Live Gold car le service était excellent et vraiment bien foutu. J’ai plus de réserves aujourd’hui depuis qu’on nous inonde de jeux gratuits pour justifier le prix de l’abonnement. Depuis l’intégration « gratuite » de 2 jeux par mois dans l’offre d’abonnement Gold, j’ai l’impression de payer pour un service inutile

Sony PS4Car honnêtement, je n’ai pas assez de temps pour jouer à tous ces jeux. D’ailleurs je n’ai pas assez de temps pour jouer à tous les jeux que j’achète en connaissance de cause. Donc soit je joue à ces jeux gratuits (une sorte de test beaucoup plus poussé que ce que j’aurais fait sur une démo) et là, je perds mon temps les 3/4 du temps, temps que j’aurais préféré passé sur un vrai bon jeu, soit je n’y touche pas et du coup, je paie pour rien… Sans parler du fait que quand je joue à ces jeux, je ne joue pas en ligne, raison pour laquelle j’ai souscrit l’abonnement au départ! Et il faut aussi tenir compte des quelques fois où on possède déjà le jeu offert… Car au final, si le jeu qu’on vous offre vous intéresse vraiment, il y a de grandes chances que vous l’ayez déjà! En grossissant le trait, on pourrait dire que les jeux offerts se regroupent en 4 catégories :

  • les jeux que vous attendez, et donc que vous avez déjà achetés (depuis longtemps)
  • les jeux sympa mais trop chers pour ce qu’ils sont (et donc que vous n’auriez surement jamais achetés)
  • les bons jeux confidentiels
  • les jeux moyens/inutiles/inintéressants/mauvais/chiants/pas à votre goût

Ajoutons à cela que certains jeux de la 2ème catégorie glissent dans la première quand vous profitez des soldes… Conclusion, le gros de la troupe sera dans la 1ère et la 4ème catégorie

Bref, le sentiment de payer pour un service dont on n’a pas besoin et qu’on n’utilise pas n’est pas agréable et vu que les deux constructeurs fonctionnent grosso modo de la même façon, ils ne seront pas départagés sur ce point

Le premier bilan n’est pas très réjouissant : pas de jeux qui font rêver, pas d’exclu qui m’enflamment, même pas de jeux au visuels qui me décrochent la mâchoire… Du coup, et c’est particulièrement étonnant pour moi, je me suis laissé convaincre de suivre une troisième voie… Celle du PC gamer de salon!

Steam

Attention, je suis réaliste et je ne verse pas à outrance dans le « ouh mais le PC c’est trop mieux que les consoles » que les fanboys PC ont l’habitude de crier partout, mais force est de constater que le PC a certains avantages qui se révèlent d’autant plus particulièrement pour ce changement de générations.

Je ne vais pas lister ici tous les pour et les contre qu’on pourrait trouver à chacune des solutions, mais je reviendrai simplement sur les deux plus mis en avant. Et pour ça, nous allons parler d’argent.

Aujourd’hui, le prix total de la configuration n’est pas très différent des 400 ou 500€ nécessaires à l’achat d’une nouvelle console. Par ailleurs, comme j’ai déjà quelques éléments matériels, cela diminue d’autant la note. Manettes, SSD, licence et deux ou trois autres trucs par ci par là… J’ai déjà tout cela!

Je viens de parler de manettes et c’est un point important indispensable pour moi qui suis un vrai joueur console. Jouer sur PC me fera un peu bizarre dans l’absolu mais si je peux jouer sur ma télé, posé dans mon canapé et avec une manette, ça ne changera pas grand chose au final… Surtout que beaucoup de jeux sortent sur tous les supports aujourd’hui. Et comme nombreux sont ceux qui supportent parfaitement l’utilisation d’une manette, la différence une fois en jeu sera pour ainsi dire nulle (enfin, sur PC ça devrait être plus beau). Le ticket d’entrée des deux mondes n’a donc jamais été aussi proche qu’aujourd’hui et il est de fait assez légitime de se pencher sur la question.

L’autre argument phare mis en avant habituellement, c’est celui qui parle de l’incroyable différence de prix entre les jeux sur PC et sur consoles. Sur le papier, c’est indiscutable, mais dans le monde réel, c’est beaucoup moins évident.

S’il est vrai que d’une manière générale les jeux PC sortent à 10€ de moins que ne le font les jeux consoles, on trouve rapidement des offres intéressantes sur consoles (via les grandes surfaces ou les sites étrangers). Et ce parfois même dès la sortie du jeu. Ensuite il faut reconnaître que beaucoup de jeux sur PC sont inrevendables car entre les jeux dématérialisés et ceux qui sont liés à un compte, l’occasion n’est pas vraiment florissante sur ce support… Du coup, impossible d’acheter des jeux d’occaz pas cher, et impossible de financer de nouveaux jeux en vendant les anciens. Par contre, c’est vrai qu’il y a souvent (trop souvent?) des soldes impressionnants sur PC, beaucoup plus radicaux que ceux qu’on a sur consoles (même s’il y a du mieux de ce côté depuis quelques temps)

Autre chose qu’il faut relativiser avec le jeu PC dans le salon, c’est la « parfaite » intégration, notamment grâce au mode Big Picture de Steam. Ce mode est très pratique mais Steam est loin, bien loin de proposer le niveau d’intégration qu’on trouve sur XBox 360. Gestion des amis, créations des parties, des chats vocaux et j’en passe, tout cela se pilote sans y penser depuis la manette sur la console de Microsoft alors que certaines tâches font vite ressortir le clavier sous Steam. Et je ne parle même pas des jeux qui demandent de créer un compte sur le site de l’éditeur pour pouvoir jouer en ligne! (ah et accessoirement l’interface pour les succès dans Steam est imbitable). Il n’y a rien de vraiment insurmontable, et les compensations offertes (qualité graphique, évolutivité, offre de jeux, rétrocompatibilité…)  sont appréciables mais quand je lis que Microsoft et Sony tremblent devant Steam OS qui va bientôt aspirer le public console, ça me fait bien rigoler! Les constructeurs de consoles ont encore bien de la marge avant de trembler!

Bref, tout ça pour dire qu’il n’y a pas de vraies bonnes raisons incontestables de passer au PC. Mais il n’y en a finalement pas non plus de ne pas le faire… Du coup, le lobbying des copains et le fait que je joue encore de temps en temps à Diablo 3 a fini de me convaincre de sauter le pas. Un pas qui ne devrait pas être si grand que cela finalement, le gros de la différence se sentira à l’allumage de la machine, et là, l’allumage depuis la manette me manquera… Mais après, je me régalerais visuellement alors je survivrais🙂

Et l’avenir est déjà en marche car j’ai déjà reçu les premiers morceaux de ma nouvelle machine : le boitier et l’alimentation.

Cooler Master Elite 130Histoire de ne pas me retrouver avec un monstre géant au pied de ma télé ou en plein milieu du salon, je suis penché sur les boîtiers au format mini-ITX. Et après avoir lu tout un tas de tests et hésité entre 3 ou 4 modèles (notamment le Corsair Obsidian 250D, le fractal design node 304 et le Cooler Master Elite 120), mon choix s’est finalement porté sur un Cooler Master Elite 130.

Ce boîtier a le mérite d’être très compact mais de pouvoir tout de même accueillir une configuration musclée. De plus il ne fait pas l’impasse sur la baie 5,25 pouces, ce qui pourra s’avérer utile pour l’avenir. Son seul vrai défaut est l’absence de filtre sur les aérations, mais on ne peut pas tout avoir…

À noter que le terme « très compact » utiliser plus haut est à prendre entre guillemets et à remettre dans son contexte car si ce boîtier peut trouver sa place dans une étagère de meuble télé, forcément à côté d’une console ça a l’air énorme! Mais plus petit mais quand même efficace avec une configuration musclée, c’était soit inexistant ou hors de prix. Et là, à moins de 40€, c’est tout simplement imbattable!

LDLC 550+ GoldCôté alimentation, mon choix s’est arrêté sur une alimentation de 550W de chez LDLC. À la base je regardais du côté de chez BeQuiet! mais cette alimentation LDLC est revenue de nombreuses fois dans les conseils que j’ai pu lire. Apparemment LDLC utilise une base Seasonic (marque réputée pour la qualité de son matériel) qui est rebrandée pour la vendre à pas cher. Du coup, on a là ce qui semble être un excellent  rapport qualité prix.

Mes critères étaient de trouver une alimentation d’environ 530 W, en 80Plus Bronze minimum et modulaire (ou semi modulaire). Cette LDLC 550W fait tout ça et plus encore plus qu’elle est labellisée 80PLUS Gold (donc un très bon rendement). Cette alimentation semi-modulaire (car il vaut mieux éviter de bourrer un si petit boitier de câble inutile) renferme suffisamment de puissance pour couvrir largement les besoins d’un PC de jeu mono GPU.

Il me faut maintenant trouver les éléments manquant, à savoir une carte mère mini-ITX, un processeur, de la RAM et une carte graphique. Les grosses lignes sont en fait déjà arrêtées puisque je sais que je partirais sur un Intel Core i5 pour le processeur, 1 barrette de 8 Go pour la RAM et une Nvidia GeForce GTX 760 pour la carte graphique. Il ne reste plus qu’à trouver les bons plans qui vont avec (ce qui du même coup définira exactement la marque et le modèle de chaque composant). Et il faudra surement aussi prévoir un ou deux ventilateurs silencieux et efficaces histoire de ne pas avoir l’impression de jouer à côté d’un terrain d’aviation ou une centrale thermique (ou les deux!)

Et là, tout sera prêt pour faire joujou avec cette petite bête. Tout cela n’est donc que l’affaire de quelques semaines tout au plus, et une fois tout ces éléments assemblés, il ne me restera plus qu’à partir à la découverte de ce nouveau monde qui m’attend; un monde nouveau mais pas si différent finalement

1492 - Christophe Colomb

Publié le septembre 19, 2014, dans Jeux Vidéo, PC, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Ciao TomTom, comme tu le sais déjà, moi aussi je suis passé sur PC depuis Septembre 2014. Je ne regrette pas du tout mon choix, au contraire. On attend ton prochain article sur le montage complet de ta super bête de course🙂 Ciao bello

    • il faut encore que je trouve tous les morceaux avant de commencer à monter quoi que ce soit!
      Et puis un montage PC, ça n’est pas très intéressant, il y a des milliers de vidéos sur youtube qui montrent ça bien mieux que je ne pourrais jamais le faire!

  2. Je comprends que certains préfèrent se lancer dans un PC gamer. Honnêtement, cette génération de consoles n’est pas très sexy. J’ai pris une PS4 parce que j’aime la simplicité – jouer sur PC, je l’ai fait à une époque, désormais j’ai un peu la flemme. Mais après tout, One, PS4 ou PC Gamer, on jouera tous quasiment aux mêmes jeux – sauf que les PC sont évolutifs certes, mais vu le parc de PS4 installé, les développeurs ne vont-ils pas adapter leurs travaux pour coller au maximum aux capacités des PS4-One ? En tous les cas, si on maitrise un peu l’informatique et qu’on n’est pas allergique aux PC, je pense qu’on doit pouvoir se régaler sur un ordi gamer. Enjoy !

    • c’est sûr que la console reste imbattable pour le côté plug’n play. Et je ne parle pas que du montage du PC, mais aussi au niveau du logiciel.
      Steam a beau proposer une solution « pilotable » à la manette, c’est très loin d’être parfait et il vaut mieux avoir un clavier sans fil sous le canapé pour éviter de perdre 1/2 heure à en trouver un quand on en a besoin…
      Une fois que j’aurai un peu plus de recul à ce sujet j’essaierai de faire un billet dessus car il y a beaucoup à dire sur l’utopique « steambox qui va bouffer le marché des console » qu’on nous vend depuis quelques mois… De mon point de vue la menace viendra d’ailleurs pour Sony, Microsoft et Nintendo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :