Archives Mensuelles: novembre 2017

[arrivage] The savage sword of Conan

Pour ceux qui l’ignorent, Hachette a lancé une collection dédiée à Conan, enfin à The Savage Sword of Conan, la BD des années 70 tirée des romans des années 30 écrit par Robert Ervin Howard.

Conan - Hachette

Comme d’habitude, on retrouve le format habituel avec un prix d’appel pour le numéro 1 et de nombreux cadeaux lors des premiers envois si vous vous abonnez. Illustrations, tasse, plaque métal et T-Shirt sont de la partie avec cette collection.

À noter que comme souvent, un fascicule accompagne chaque volume, fascicule dans lequel on retrouvera tout plein d’informations sur la genèse de Conan, ses créateurs et moult anecdotes plus ou moins obscures.

Prévoyez un budget conséquent si vous comptez vous offrir l’intégrale de la collection, vu qu’elle compte tout de même 75 volumes et qu’ils coûteront chacun 13€ à partir du numéro 4!

Quoiqu’il en soit, pour le numéro 1, voire pour les 3 premiers numéros, ça peut être intéressant de jeter un œil aux aventures de Conan qui sont plutôt méconnues en France au delà de ses aventures cinématographiques. Il faut dire que les récits originaux ont pris leur temps pour être publiés en Français..

Conan - Hachette

Publicités

Dragon Ball FighterZ : Here come some new challengers

Alors que certains s’achètent des figurines DBZ, Arc System Works continue de bosser sur son Dragon Ball FighterZ et vient de présenter non pas 1, pas 2 mais 3 nouveaux combattants. Il faut dire que le roster, bien que très enthousiasmant pour le moment est encore un peu léger. Si on fait le compte, on a aujourd’hui :

  • San Goku
  • Vegeta
  • Son Gohan
  • Freezer
  • Cell
  • Booboo (Majin Buu quoi)
  • Trunks du futur
  • Piccolo
  • C-16
  • C-18 (avec C-17 en soutien)
  • Yamcha
  • Ten Shin Han (avec Chaozu en soutien)
  • Nappa (avec des Sabaimen en soutien)
  • Ginue (avec le commando Ginue en soutien)
  • San Goku SSGSS (la version blue quoi)
  • Vegeta SGSS (la version blue quoi)

Soit 14 personnages, voire 16 si on compte les versions blue (ce que je n’ai pas envie de faire mais bon 😛 )

Quoiqu’il en soit, même 16 personnages, c’est, il faut le reconnaître, assez peu pour ce genre de jeu. Même le pionnier X-Men vs. Street Fighter en proposait plus que cela, et c’était il y a plus de 20 ans! Et je ne parle même pas de Marvel vs. Capcom 2 et de ses 56 personnages (qui est quand même sorti en 2000 lui!)… Mais il reste du temps avant la sortie du jeu et Namco Bandai continue de distiller savamment les informations pour s’assurer d’une attention constante autour de son jeu.

Les 3 personnages qui viendront étoffer le roster sont :

  • Kid Buu (ou Majin Boo comme on disait dans le temps)
  • Ultimate Gohan (ou Mystic Gohan comme on disait dans le temps)
  • Gotenks (ou Gotrunks comme on disait dans le temps)

Gotrunks - fatGotenks, c’est bien évidemment la fusion entre Son Goten et Trunks, les enfants respectifs de San Goku et Végéta. Évidemment, on aura le droit à une version un peu plus réussie que celle mis en illustration ici 😀

Gotenks sera apparemment disponible dans sa forme Super Sayien 3 (avec les cheveux super long quoi) et aura dans sa palette de coups sa fameuse attaque volley ball qu’il effectuera avec l’aide de ses coéquipiers (comme dans la BD quand il met Piccolo à contribution pour son plus grand plaisir! :D). Apparemment les animations seront différentes selon les personnages qu’on possède au sein de son équipe.

Autre attaque sympathique à disposition, celle des Super Fantôme Kamikaze. Une attaque aussi débile qu’efficace, mais pas aussi débile que le beignet galactique qu’il aura aussi dans sa besasse.

mystic gohanDu côté de Gohan, il sera disponible dans sa tenue orange tel qu’on a pu le voir dans l’animé lors de son combat contre Buu. Ça fait toujours bizarre de voir plusieurs versions d’un même personnage dans un jeu de combat mais si les versions sont assez éloignées l’une de l’autre, ça passe. Et il faut avouer qu’ici, tant d’années séparent les combattants que ce sont presque deux personnages différents.

Ici Mystic Gohan aura des capacités qui varieront en fonction de sa barre de Ki. Tout cela n’est pas très détaillé mais après tout, « Mystic », c’est presque « Mystérieux » donc c’est assez logique! 😀

On sait par contre qu’il aura à sa disposition un super ultra giga Kamehameha (bon, en vrai ça ne s’appellera qui « Ultimate Kamehameha ») qui devrait tout défoncer.

Majin BooKid Bu de son côté aura le rôle du petit teigneux mais saura marquer sa différence grâce aux propriétés élastiques de son corps. En gros il faut s’attendre à un profil différent de celui qu’on a l’habitude de voir pour ce genre de format.

Petit, rapide, puissant mais disposant tout de même d’une bonne allonge, ce personnage risque de faire des ravages une fois bien maîtrisé!

Son attaque spéciale nommée « planet burst » promet du lourd, je suis curieux de voir la gueule que ça a en mouvement.

Comme d’habitude, tout a l’air extrêmement bien réalisé et très fidèle au matériau d’origine.

C’est à peut près tout ce que l’on sait aujourd’hui sur ces nouveaux personnages. Namco Bandai en a aussi profité pour parler de la boutique qui serait intégrée dans le jeu et qui permettra apparemment d’acheter des couleurs pour ses personnages et d’autres saloperies inutiles avec une monnaie interne au jeu (et qu’on gagnera en faisant des combats). Ils ont aussi présenté le mode arcade qui donnera la possibilité d’affronter l’IA dans une série de match succéssifs. Rien de très original mais ces choses sont aujourd’hui incontournables (enfin pour le mode arcade, pour la boutique…)

Buu - Gohan - Tenks

Le jeu sort toujours le 26 janvier de l’année prochaine et on en reparlera surement encore au moins une ou deux fois d’ici là. Espérons voir quelques nouveaux personnages bien choisis ainsi que quelques décors supplémentaires car il faut bien reconnaître que cet aspect est pour le moment le parent pauvre. En effet, seules 6 arènes de combat ont été présentées jusqu’à maintenant!

En tout cas, j’ai hâte de poser les pattes sur ce jeu (ah? ça se voit?), surtout que maintenant, j’ai de quoi le faire tourner!

[arrivage] S.H. Figuarts Vegeta

Arrivage d’un nouveau joujou, une figurine de la gamme S.H. figuarts de chez Bandai Tamashii Nation. Mon choix s’est porté sur un beau Vegeta de la période Saiyens tout droit sorti du célèbre manga Dragon Ball (donc en gros du tome 19 au tome 21 quoi, même s’il n’y a pas grand chose dans le tome 21) ou de la non moins célèbre série animé Dragon Ball Z (de l’épisode 29 à 36 en gros)

S.H. Figuarts Vegeta

Ce genre de figurines (= bourrée d’articulations) a vraiment la côte depuis quelques temps, cette gamme (S.H. Figuarts) en particulier mais c’est pour ma part ma première dans cette gamme. Je ferais un petit retour dessus dès que j’aurai joué un peu avec.

Un PC sous Windows 10 + un téléphone Android en modem = un problème

C’est quand même fou ça! On ne demande pas la lune et pourtant ça ne marche pas… Sans message d’erreur, sans truc qui bugg dans tous les sens. Ça ne marche pas…

Le souci dont je parle se rencontre lorsque l’on veut utiliser son téléphone Android comme modem pour son PC. En général, quand on veut faire ça, c’est qu’on a une connexion internet de merde… Mais quelle qu’en soit la raison, on voudrait surtout que ça marche sans avoir à bidouiller… Parce que c’est vraiment de bidouille qu’il s’agit!

Bref, deux cas d’usage sont possibles : soit on se partage sa connexion depuis son téléphone en WiFi, et là, ça marche (encore heureux!), soit on se branche en USB et on se la joue filaire. C’est pour ma part ce que je devais faire avec mon PC G4M3R du temps où j’en avais un. Et là, c’est le drame!

Figurez-vous que pour une raison obscure, Windows installe un driver qui ne permet pas à la connexion internet de fonctionner! Et sans sourciller en plus. Et sans mise à jour pour régler le problème alors que ça traine depuis plusieurs années!

Que faire après s’être engueulé avec sa femme, avoir puni ses enfants, jeté le chien à la rue et sifflé la bouteille de vodka? (à moins que ce soit le contraire?)

Et bien c’est tout simple :

Il suffit de faire le boulot de Windows à sa place! On va donc dans le gestionnaire de périphériques, on trouve son téléphone (astucieusement nommé « Remote NDIS based internet sharing devive #X« ) et on fait une mise à jour du driver à la main en mode  » laisse-moi faire petit, je sais où c’est« . Pour le driver, on choisit un driver Microsoft (évidemment!) nommé « USB RNDIS6 Adapter » (selon la langue, ça varie un peu forcément)… Et voilà! C’est tout! Paf, ça marche!

Non mais sérieusement?

Et ce n’est pas un cas isolé! 2 téléphones android différents, de marque différentes et 4 ou 5 version d’android n’y ont rien changé…

Alors c’est vrai je pourrais avoir un iPhone et la vie serait surement plus belle, mais figurez-vous que j’avais fait le test à l’époque et que pour ça, j’étais obligé d’installer iTunes. Et installer iTunes, d’une part prend beaucoup de temps à télécharger quand on a une connexion toute pourrie (comme dit plus haut… Et puis si ce n’était pas le cas, je n’aurai pas besoin de brancher mon téléphone à mon PC!!!), et d’autre part n’était pas compatible avec l’idée que je me faisais d’un PC dédié au jeu vu l’usine à gaz qu’est iTunes depuis toujours!

Enfin, cette bidouille fonctionne parfaitement et on a besoin de la faire une seule fois… jusqu’à la prochaine mise à jour un peu importante de Windows 10 qui écrasera tout et vous obligera à recommencer!

[arrivage] XBox One S : Libéré! Délivré!

À l’instar des lutins voleurs de slips dans l’épisode 17 de la saison 2 de South Park, mon super plan en 3 phases se déroule parfaitement. Les phases 1 et 2 se sont déjà terminées avec succès. Ce plan, quel est-il? Et bien c’est très simple : Retrouver le bonheur vidéo-ludique. Ainsi :

  • Phase 1 : vente de mon PC gamer
  • Phase 2 : achat d’une XBox One
  • Phase 3 : achat d’une PS4

XBox One S

Car franchement, le PC gamer, ce n’est pas pour moi. Je suis un joueur console depuis toujours et plus encore, du coup, pour tout un tas de raisons, cette expérience sur PC n’a pas été concluante. Je prendrais peut être le temps de les détailler ici un de ces quatre, mais pour le moment l’important, c’est que la page est tournée.

Une fois éludé le pourquoi de la vente, la question qu’on peut légitimement se poser, c’est pourquoi avoir acheté une XBox One? Car il faut bien reconnaître que ces derniers temps (et ça fait un moment!) la PS4 montre beaucoup plus d’intérêts que la console de Microsoft. Pourquoi donc ne pas se contenter d’une seule console avec la PS4?

La raison première est tout bête : Gears of War, c’est la vie. Donc pour continuer à jouer à Gears of War 4, je dois avoir un PC ou une XBox One. Comme phase 1 du plan consiste à vendre mon PC, je ne vais pas en racheter en dans la foulée! Donc il me fallait acheter une XBox One. Par ailleurs, même si Microsoft a salement bordélisé l’excellente interface de la XBox 360, j’ai une préférence pour un certain nombre de choses sur la console américaine, à commencer par la forme de sa manette (et le fait qu’elle fonctionne à pile mais cela mérite un article dédié)

Lors de mon passage en caisse, le vendeur m’a demandé si j’étais sûr de mon achat car la XBox One X sortait la semaine suivante mais j’ai quitté le magasin avec ma XBox One S sous le bras sans aucun regret. Et près d’une semaine après, il n’y a pas à dire, la vie est vraiment plus belle sur console. Et encore plus quand on a une connexion internet toute pourrie d’ailleurs! En passant, dans ce monde, si Gears of War 4 est toujours gigantesque (90,4 Go!!), on n’a pas besoin de le télécharger une demie douzaine de fois, même si on arrête le téléchargement, qu’on débranche la console, qu’on la déménage ou qu’on change de type de connexion.

Le pack que j’ai acheté est un pack Assassin’s Creed Origins (en dématérialisé – « seulement » 42 Go) avec Call of Duty WWII qui va être revendu aussi sec histoire de grossir la cagnotte restante et dédiée à la suite du plan. Je ne cherchais pas particulièrement Assassin’s Creed Origins, mais j’étais curieux d’essayer ce jeu du renouveau (j’aurai des choses à dire là dessus aussi), et même si j’aurai préféré un jeu en version physique, le pack était intéressant.

PS4

La suite du plan, c’est donc la phase 3, avec l’achat d’une PS4 pour profiter des exclusivités chatoyantes qu’on trouve sur la machine de Sony. L’idée finale est de transformer mon PC Gamer en une XBox One ET une PS4 sans rajouter d’argent, ce qui semble bien parti. Les seules questions qui restent en suspens sont donc :

  • Quand ? (parce que ce n’est pas si pressé donc ça peut attendre un peu)
  • PS4 ou PS4 Pro ? (et ça, ça va dépendre des offres)

Mais cela attendra un peu. Le black friday dans un premier temps. Noël si le black friday n’a rien donné. Puis les soldes de janvier si j’ai été particulièrement raisonnable. En attendant, je retourne sur mon petit nuage profiter au bonheur incomparable qu’est la vie sur console de jeux 🙂

 

%d blogueurs aiment cette page :