Archives Mensuelles: janvier 2018

Federer encore et toujours plus haut

Juste un petit post au cas où vous l’auriez manqué : ce week-end, Roger Federer a remporté son 6ème Open d’Australie, et donc son 20ème tournoi du grand chelem!!!

Federer AO - 2018

20 tournois! Pensez donc! Qui l’eut cru il y a encore quelques mois?

Quand fin 2016, cela faisait 4 ans qu’il n’avait remporté aucun tournoi du grand chelem, nombreux étaient ceux à penser qu’il devrait prendre sa retraite

Et pourtant, après un retour fracassant en 2017 et 2 titres supplémentaires dans son escarcelle, il continue sur sa lancée en ce début d’année 2018 en décrochant cette 20ème couronne à 36 ans et demi, près de 15 ans après avoir remporté son premier tournoi du grand chelem!

Au terme d’un match accroché, Roger a donc remporté la finale de l’Open d’Australie en battant Marin Cilic, déjà battu par Federer en finale de Wimbledon l’année dernière.

Le match s’est joué en 5 sets (6-2, 6-7, 6-3, 3-6, 6-1), après un peu plus de 3h de jeu, dans un stade fermé à cause de la chaleur (38 degré au début du match!).

Un beau match pour un beau et grand moment de tennis, comme il nous en a déjà offert tant. Un jalon de plus dans la carrière incroyable du suisse qui lui permet de laisser encore un peu plus sa trace dans les livres d’histoire.

Federer AO 2018 - 2

Publicités

[arrivage] Dragon Ball – l’intégrale ou presque

Premier vrai post de cette année, et il traitera d’un arrivage, mais pas n’importe lequel. Faisant suite à ma réflexion de milieu d’année (et publiée tardivement au mois de décembre ici), voici qu’arrive à la maison la quasi intégralité de Dragon Ball, le manga mythique s’il en est d’Akira Toriyama.

Dragon Ball - inzebox

Publié au Japon de 1984 à 1995, je ne vous ferai pas l’affront de vous expliquer ce qu’est Dragon Ball, et si vous ne savez vraiment pas ce dont il s’agit, sachez simplement que c’est génial. Et foncez le lire. Ou le voir en dessin animé. Ou les deux. Ou lisez-le en écoutant les musiques de l’animé.

J’ai longuement hésité sur la version que j’allais choisir et j’ai finalement opté pour l’édition « originale« , celle sortie chez Glénat en 1993. Le choix n’a pas été facile, d’autant que le nombre de version est conséquent et que la dernière en date, la Perfect Edition (sortie en 2009), possède de nombreux atouts : Sens de lecture original (et donc pas d’image inversée), pages plus grandes, cases plus grandes, dessin plus précis, papier de meilleure qualité, quelques pages en couleur…

Pourtant, pour moi, ce qui a fait pencher la balance, c’est la nouvelle traduction. De mon point de vue, elle est beaucoup trop littérale et donne un résultat beaucoup moins agréable que l’ancienne. Par moment on a l’impression d’une traduction mot à mot ou faite par quelqu’un qui ne maîtrise pas bien le français… C’est peut être une meilleure traduction mais ce que je constate, c’est que c’est surtout une moins bonne adaptation

Mais ce n’est pas tout car cette nouvelle traduction s’est aussi penché sur le nom des personnages et il en ressort que tous les noms occidentaux ont sauté! Et si je peux comprendre la démarche, je vous avoue que j’ai énormément de mal à lire Kame Sennin ou Muten Roshi au lieu de Tortue Géniale! Tout un tas de personnages subissent le même traitement et ça me sort vraiment de la lecture… Et je ne parle même pas de Bulma qui passe son temps à appeler Goku « Ptit Son »… Je sais bien qu’en V.O. ça a du sens, mais en français, ça ne passe pas du tout pour ce qui me concerne! Je suis familiarisé avec les concepts japonais de suffixes honorifiques mais traduit de cette façon, je trouve que ça tombe complètement à plat… Et c’est même vite horripilant! À ce compte là, il aurait mieux fait de garder « Son-Kun » et de mettre une note en bas de page!

Bref, plus j’y pense, et plus la nouvelle traduction me sort par les yeux et ce ne sont pas des pages plus grandes et 10 pages de couleurs par tome qui me la feront oublier!

Dragon Ball - intégrale

Par ailleurs, je trouve les couvertures de la Perfect Edition, notamment les illustrations, très moyennes. Je préfère de loin les illustrations qui accompagnait la première édition. Leur qualité et leur style sont incomparables. Et si l’on a coutume de dire qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture, ça n’empêche pas de préférer celui qui en a une jolie!

Après toutes ces tergiversations, j’ai donc fini par sauter le pas et profitant d’une très bonne affaire, le père Noël m’a donc déposé tous les volumes au pied du sapin. Tous? Non, car il me manque le volume 22 qui n’était pas disponible au moment du deal. Tant pis, je m’occuperais de son acquisition plus tard!

D’ici là, quelques bonnes heures de lecture m’attendent, puis par la suite d’encore plus nombreuses heures de relecture. Après tout, avant d’avoir besoin du volume 22, il me faudra lire plus de 4000 pages!

Bref, je suis tranquille pour un petit moment 🙂

 

À noter un détail insolite : tous les volumes sont au même prix en librairie (6,90€) à l’exception du dernier volume (le 42) qui est presque 2 fois plus cher (9,60€)! Bon, ok, on est plutôt sur +50% mais bon 😛

Est-ce dû au fait que c’est le dernier tome? Ou bien parce que le lettrage du titre sur la couverture est embossé? La question reste entière!

 


Nota Bene : Si vous êtes curieux et que vous avez envie d’en savoir plus sur les différences qui caractérisent les nombreuses éditions de Dragon Ball, je vous conseille d’aller faire un tour ici : dragon-ball-z.eu/dossiers/manga_qualite/. Et si vous en voulez encore plus, ce site possède une section dédiée à la comparaison de la traduction des deux premières versions! Un vrai travail de titan!

Dragon Ball FighterZ – une béta en mode fiasco

Vous ne le savez peut être pas, mais ce week-end a eu lieu la béta ouverte de Dragon Ball FighterZ, un jeu que j’attends (un peu) et dont j’ai déjà (un peu) parlé ici.

dragonball-fighter-Z - title

Donc, et malgré ma connexion ADSL en mousse, j’ai trouvé le temps de télécharger cette béta (à la taille très raisonnable) et pris un peu de temps pour voir ce que ça donnait manette en main.

Et bien c’était assez indescriptible. Mais ce qui est sûr, c’est que c’était nul! C’est bien simple : en deux heures, il n’a pas été possible de lancer un seul combat!!! Le plus près que j’ai été d’affronter un autre joueur, ça a été une fenêtre de confirmation qui me demandait si je voulais jouer avec « machin »… Pas glorieux tout ça…

Difficile de se faire vraiment une idée sur le jeu dans ces conditions… Heureusement, il y a un tutoriel sur lequel se faire les dents mais c’est un peu léger (et avec leur hub à la con, c’est merdique à lancer… C’est si dur que ça de faire un menu avec 4 ou 5 choix au lieu de faire une pseudo ville toute moche où on doit se balader pour aller parler à un type à l’autre bout de la ville pour lancer un combat??? C’est un jeu de combat nom d’une pipe!!!)

Quoiqu’il en soit, la dizaine de tuto orientés laissent espérer de très bonnes choses pour ce jeu, même si j’ai quelques réserves sur le système des dragon ball. Mais surtout, on voit que visuellement, ça claque méchamment et que les commandes répondent bien et les enchainements sont assez faciles à sortir. Bien sûr, il faudra mémoriser tout ça et bosser un minimum mais le résultat est vraiment émoustillant! Si l’équilibrage suit, il y a vraiment moyen de se prendre vraiment pour Son Goku et ses amis d’ici la fin du mois!

Bon, et comme chez Bandai Namco, on a quand même remarqué le fiasco niveau serveur sur cette béta, ils ont décidé de la prolonger un peu (ou beaucoup) jusqu’à une date indéterminée. Donc d’ici le 26 janvier (date de la sortie en occident), j’aurai peut être l’occasion de tester un peu plus ce jeu. Et surtout, d’ici là, Arc System Works aura peut être le temps de faire disparaître tous ces problèmes!

 

Bye bye 2017

Achat de la Switch et transformation d’il mostro en XBox One et PS4 Pro… 2017 a clairement été l’année du retour dans le monde des consoles! Et même si pour le moment, je ne croule pas sous les jeux exclusifs, ce changement de plateforme m’a apporté une vraie bouffée d’air frais.

GoodYear

Clairement, c’était une bonne année

goodyear

Gageons que 2018 saura apporter moult jeux très enthousiasmants 🙂

Bonne année à tous!

%d blogueurs aiment cette page :