[Review] Animal Crossing : New Horizons

Aujourd’hui, c’est une publication un peu spéciale puisque ce n’est pas moi qui l’ai écrite! Depuis près de 15 ans que ce blog existe (!!), je crois bien que c’est la première fois qu’il y a un article invité sur mon blog! Incroyable! Je laisse donc la parole à Marco qui va nous parler aujourd’hui du jeu Animal Crossing sur Nintendo Switch.

Si on me posait la question : « Tu as joué à quoi pendant la période du confinement ? », ma réponse serait : « À Animal Crossing New Horizons ! ».

Pour ceux qui sont passés à côté, il s’agit d’un jeu pour Nintendo Switch qui est sorti le 20 mars 2020.

J’ai été tellement surpris par ce jeu que j’ai enfin décidé d’écrire mon premier article, et en plus dans la langue de Molière qui n’est pas la mienne ! Au moment où j’écris j’ai plus de 140 heures au compteur, par conséquent je pense que me suis fait une bonne idée de ce jeu.

Tout d’abord, qu’est-ce que Animal Crossing ? Tout ce que je sais c’est qu’il s’agit d’une série de jeux vidéo sortie pour la première fois sur Nintendo 64 en 2001.

Pour les gens qui ne connaissent pas du tout ce jeu on peut dire qu’il s’agit d’un sandbox qui simule un déroulement de la vie en se basant sur le calendrier réel. En d’autres termes, lorsqu’on se déconnecte du jeu, la vie dans Animal Crossing « continue ». Quand on va reprendre le jeu alors des choses se seront passées pendant notre absence, ce qui donne cette sensation d’immersion dans une espèce de vie réelle.

Lorsque Animal Crossing New Horizons (qu’on va appeler après tout simplement ACNH) a été annoncé par Nintendo, j’ai remarqué que la presse et les fans attendaient avec une certaine impatience sa sortie.

À ce moment-là je n’avais encore jamais joué à Animal Crossing : j’avais donc décidé d’acheter Animal Crossing New Leaf sur 3DS pour me faire au moins une idée du jeu.

Je dois dire que cette expérience a été très décevante : j’ai trouvé ce chapitre sur 3DS très ennuyeux. Je ne veux pas rentrer dans les détails, il faut juste savoir que New Leaf ne m’a pas plu du tout.

Mais alors pourquoi ai-je acheté Animal Crossing New Horizons. (NDLR : C’est clairement la question qu’on se pose!)

Je n’ai pas de réponse claire à donner. Je pense qu’il y a eu un concours de circonstances qui ont fait que mon attention s’est tournée à nouveau vers ce jeu. Étant donné qu’il n’y avait pas d’autres gros titres qui me donnaient envie, j’ai donc décidé de l’acheter. Au pire j’aurais pu le revendre à un bon prix si j’avais été déçu (encore une fois).

Et cette fois-ci ce fut la bonne!

Du coup je vais parler de ce jeu en espérant faire ressortir ses points forts mais aussi ses points faibles.

Histoire

Est-ce qu’on peut vraiment dire qu’il y a une histoire ? Personnellement je ne crois pas. Il ne faut pas s’attendre à un scénario non plus. Étant donné qu’il s’agit d’un sandbox on peut dire que chaque joueur écrit son histoire.

Au début du jeu on va tout simplement créer notre avatar : l’interface de modélisation est très simple et il n’y a pas beaucoup de choix à faire.

Par la suite on pourra débloquer d’autres personnalisations, donc le choix va être plus intéressant.

Ensuite on doit renseigner sa date de naissance, dire dans quel hémisphère de la Terre on se trouve et choisir l’île sur laquelle on souhaite habiter.

En effet, notre aventure va se dérouler sur une île complètement déserte qui sera notre terrain de jeu.

En réalité on ne sera pas vraiment seul mais on sera accueilli par Tom Nook, le « sympa » raton laveur, et par Méli et Mélo.

Ces trois personnages vont nous accompagner durant les premières heures de jeu.

Tom Nook nous donnera aussi un joli smartphone (nommé Nookphone bien évidemment) dans lequel on retrouve des applications utiles, comme par exemple celle contenant les projets de création de tous les objets craftables débloqués.

En plus de Tom Nook et de Méli et Mélo il y aura avec nous deux sympathiques personnages qui ne demandent qu’à être nos voisins.

Pour terminer, toujours notre cher ami Tom Nook nous donnera une jolie tente : il faudra donc choisir un coin sympathique de l’île où s’installer et voilà, l’aventure commence.

Mais qu’est-ce qu’il faut faire au juste pour avancer ? Vous n’avez qu’à continuer à lire cet article 😊

QUE VAIS-JE FAIRE AUJOURD’HUI ?

Quand on joue à ACNH on va tout le temps se poser cette question.

Il faudra se débrouiller pour améliorer nos conditions de vie ainsi que celles des habitants de notre île.

C’est donc à nous de décider comment organiser notre journée et croyez-moi il y a beaucoup de choses à faire au fur et à mesure qu’on avance.

Mais une des caractéristiques fondamentales de tous les Animal Crossing est qu’on peut tout faire à notre rythme.

Et c’est ça que j’adore.

Je me balade sur mon île, je ramasse des branches d’arbre ou des coquillages, si j’ai envie je peux pêcher ou attraper des papillons. Et après, quand mon inventaire est plein, je peux aller vendre tous ces objets pour gagner des clochettes.

Ces dernières sont très importantes pour l’économie du jeu car elles permettent d’acheter des nouveaux outils ou des objets de décoration ou rembourser Tom Nook.

En effet, de temps en temps on est obligé d’utiliser ses services et ce n’est jamais gratuit : au contraire, c’est très très cher.

Heureusement il y a différentes façons de gagner beaucoup de clochettes en un temps relativement court. Je ne donnerai pas les détails pour éviter de spoiler, je donnerai simplement un petit exemple : on peut planter de l’argent pour faire pousser un arbre à clochettes !!!

Mais il n’y a pas que les clochettes qu’on peut gagner : un autre type de monnaie, appelé les « miles », a été introduit dans ACNH.

En effet, lorsqu’on accomplit certaines tâches dans le jeu, comme par exemple arroser les fleurs ou couper du bois, on reçoit en récompense des miles. Ces derniers pourront être utilisés pour acheter des objets exclusifs ou des projets pour créer d’autres objets grâce à l’atelier de création. Avec les miles on peut aussi acheter un coupon pour voler vers une île mystère dans laquelle on peut récolter d’autres ressources.

Cela sera très important surtout au début de l’aventure : en effet, au début du jeu notre île possède un fruit et un type de fleur choisis au hasard. Ils seront donc les produits de base, mais si dans nos voyages sur les îles mystères on tombe sur d’autres fruits ou d’autres types de fleurs alors on peut les ramener pour les faire pousser sur notre île. Et il faut savoir que les produits « exotiques » rapportent plus de clochettes si on les revend chez Méli et Mélo!

Les journées vont donc être rythmées par toutes ces activités et d’autres encore.

Pour casser un peu la routine, tous les jours on reçoit la visite d’un personnage qui nous apportera des nouveaux objets ou nous demandera d’accomplir quelques petites tâches pour avoir une récompense.

Mais dans ACNH, on ne fait pas que récolter des ressources, heureusement. Une autre activité très importante (et personnellement celle que je trouve la plus amusante) consiste en la décoration de l’île.

Le jeu nous donne plein de moyens pour la façonner à notre goût, comme par exemple le crafting : on peut construire des outils, des meubles, etc. grâce aux ressources récoltées. Heureusement le système de craft est très simple et il ne faut pas se casser la tête pour construire ce qu’il nous faut.

Mais il n’y a pas que le craft pour obtenir des objets : par exemple on peut trouver des meubles cachés dans les arbres. Il suffit de les secouer pour les faire tomber 😊.

On peut aussi visiter tous les jours la boutique de Méli et Mélo pour acheter des nouveaux objets décoratifs.

C’est grâce à tous les objets qu’on va débloquer que les idées de décoration de l’île commencent à surgir. Il y a vraiment beaucoup d’objets pour tous les goûts et sincèrement ils sont très bien réalisés avec plein de petits détails. Si on a un côté artistique assez développé il y a aussi le moyen de créer ses propres vêtements ou ses propres styles de décoration.

Le plus beau dans tout ça c’est qu’on peut aussi partager nos créations avec tous les autres joueurs de la planète.

Et si tout cela n’est pas suffisant, il faut savoir qu’on peut même modifier la topologie de notre île : on pourra créer des collines, des lacs, etc. etc. Les possibilités de personnalisations sont donc infinies et pour moi c’est un des points forts de ce jeu.

 Il tourne en 4K et 60 fps ?

La réponse à cette question est bien évidemment NON.

Mais ce n’est pas très important finalement. En ce qui me concerne c’est la direction artistique qui me plaît beaucoup.

ACNH a un style unique dans son genre. Les couleurs de tous les objets sont magnifiques et les bruits de la nature, comme par exemple le vent, sont bien réalisés. Les textures sont bien faites.

Finalement, tous les objets sont bien réalisés dans les moindres détails et on prend du plaisir à les admirer. Techniquement donc il n’y a pas grand-chose à dire : le jeu tourne très bien sur Switch et en mode portable et en mode dock.

Apéro avec les copains

Côté multijoueur, ACNW n’offre pas grand-chose.

On peut faire du multi en local ou online. Néanmoins, les activités à faire ensemble sont presque inexistantes.

En ce qui me concerne le seul intérêt de l’online c’est de visiter l’île d’un copain ou d’une copine pour essayer d’échanger des objets. Bref, le multi ce n’est clairement pas le point central de ACNH. En revanche, si on a envie de papoter tout en visitant on peut le faire. En effet le chat vocal est supporté par l’application mobile Nintendo.

Tout est vraiment parfait ?

 Non, tout n’est pas parfait dans ACNH.

Nous voilà donc arrivés aux critiques (très personnelles) sur ce jeu. Je vais essayer de donner les trois plus gros défauts à mes yeux.

Tout d’abord on ne peut créer qu’une seule île sur une Switch, peu importe le nombre de copies du jeu qu’on possède. Par conséquent, tous les utilisateurs de la même Switch vont cohabiter sur la même île. Je trouve ce choix très décevant de la part de Nintendo.

Un autre point négatif, pour moi, consiste dans l’interaction avec les objets : j’aurais aimé, par exemple, pouvoir me baigner dans ma piscine plutôt que tout simplement la contempler. En fait l’interaction avec les objets est presque inexistante.

Pour terminer, je pense que la gestion de l’inventaire et du système de crafting aurait pu être mieux réalisée. Pour le premier lorsque je dois vider mon inventaire ou si je dois récupérer des objets je suis à chaque fois obligé de retourner chez moi.

Pour le crafting le point négatif c’est qu’on est obligé de créer un seul objet à la fois. Si par exemple j’ai envie de créer 10 cannes à pêche je suis obligé de lancer 10 fois le même processus.

Je ne veux pas entendre des excuses du type : « Mais tout cela fait le charme d’Animal Crossing ». Il y a des choses qu’en 2020 on ne devrait plus voir, peu importe le type de jeu. Enfin, ce n’est que mon avis.

En conclusion

 Pour moi ce ACNH ce n’est pas le jeu du confinement mais plutôt la plus belle surprise de cette année 2020.

Je l’avoue, au début c’était plus un achat compulsif et maintenant je suis complètement conquis. Les PNJ ont souvent des têtes à claques, mais franchement ils sont souvent très rigolos. Parfois ils ont même une façon de parler qui ne colle pas du tout avec le personnage, mais c’est justement ça qui les rend amusants et attachants.

Dans tous les cas, ce jeu ne fait que stimuler mon imagination tout en me faisant passer un moment de détente. En termes d’investissement de temps, ACNH se joue totalement à votre rythme. Il n’y a pas de stress, on fait ce qu’on veut, comme on veut et quand on veut. J’espère que Nintendo va continuer à supporter ce jeu pour longtemps avec des nouveaux contenus, si possible gratuits bien évidemment 😊

Si on aime les sandbox sans prise de tête alors il ne faut pas hésiter à l’acheter. Cependant je le déconseille fortement si on a une seule Switch et il y a plusieurs personnes qui veulent y jouer. À mon avis ce n’est pas amusant de jouer à plusieurs sur la même île.

Finalement dans ACNH on ne fait rien et pourtant on se prend au jeu car la formule marche bien.

Publié le juin 4, 2020, dans Jeux Vidéo, Review, switch, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Bel article Marco. On sent bien toute la passion que tu as pour Animal Crossing.
    Ça donnerait presque envie d’aller ramasser des carottes et tailler les haies dans ton jeu! 😀

  2. Tout le monde sait qu’on ne ramasse pas de carottes dans Animal Crossing 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :