Archives d’Auteur: TomTom

Android 7.1.1 pour XPeria Z5 Compact : un bien bel échec critique

Il y a quelques temps, un peu avant le 14 juillet de cette année, une mise à jour a été mise à disposition par Sony pour passer mon XPeria Z5 Compact en Android 7.1.1. Sans me méfier, j’ai fait cette mise à jour… Et ensuite, j’ai été vulgaire. Beaucoup. Très. À un point qui n’est pas racontable…

Parce que dans le monde des mises à jour, il existe 3 groupes. Le groupe de celles où tout se passe bien, le groupe de celles où il y a des soucis et le groupe de celles qui ne s’installent pas. Et puis il y a cette mise à jour là…

sony XPeria Z5 Compact

Pour le coup, à l’installation, tout s’est bien passé et le téléphone a redémarré correctement après une classique séquence d’optimisation des applications. Sauf que en vrai, tout ça, c’était de la merde! La mise à jour s’est bien installée c’est vrai, mais le problème c’est qu’elle a quasiment rendu mon téléphone aussi utilisable qu’une brique!!! Et encore, le poids d’une brique ouvre plus de possibilités!

Chaque action prenait de longues secondes, voire des minutes à être réalisée… En fait, c’est encore pire (bien bien bien pire) que l’expérience qu’on peut avoir avec un iPad 2 sous une version moderne d’iOS!

Lenteurs quelque que soit l’action demandée, réactivité de l’écran en berne et régulièrement, comme à chaque retour sur l’écran d’accueil, l’ensemble des éléments d’interface étaient rechargés… Un véritable calvaire à l’usage… Répondre à un SMS? Pénible. Consulter ses mails? Insupportable! Prendre une photo? Impensable! Répondre à un appel? Impossible!

Et bien évidemment, avec une telle activité, la batterie se vidait à vitesse grand V! (et le téléphone chauffait pas mal aussi…)

Que du bonheur!

Tout simplement du grand art. À croire que tout a été pensé pour rendre le téléphone inutilisable tout en pouvant dire que techniquement, il fonctionne…

Franchement, pendant les quelques jours que ça a duré, j’ai vraiment dû lutter contre une très (très très très) forte envie de balancer mon téléphone par la fenêtre (ou contre un mur)

brique

Attention : ceci est une brique. Ne pas confondre avec un téléphone.

Le plus « marrant » quand on fouille sur internet, c’est qu’on s’aperçoit que les gens se plaignent un peu partout dans le monde de la « qualité » discutable de cette mise à jour et que les premiers messages remontent au mois d’avril!!! Et malgré ça, et malgré un déploiement progressif dans le monde de cette mise à jour, Sony a continué tranquillement comme si de rien n’était!

Android Nougat - 7.1.1

La solution pour régler tout ce bazar? Vous avez 3 possibilités.

  1. Tout réinstaller via un outil tiers pour faire une installation propre qui supprimera et nettoiera votre téléphone avant d’appliquer la mise à jour
  2. Faire un downgrade et réinstaller une deuxième fois la mise
  3. Désactiver complètement l’application Movie Creator et/ou Dropbox (et prier pour que ça suffise)

Pour ma part, le point 3 a suffit à remettre mon téléphone en état de marche. Heureusement qu’Internet est là parce que jamais je n’aurais eu l’idée d’aller désactiver cette appli (que je n’ai pas dû lancer une seule fois depuis que je possède ce téléphone!) pour « réparer » un tel dysfonctionnement!

En tout cas tout ça m’inspire 2 réflexions :

  • comment cette mise à jour a-t-elle été qualifiée par Sony?
  • quelle sera la marque de mon prochain téléphone? (parce que ça donne vraiment envie de changer!)

En tout cas, si vous rencontrez cette situation avec votre téléphone lors de son passage à Android 7.1.1., vous saurez quoi faire 😉

Defective by design

Parce qu’on ne peut pas acheter tous les jours de nouveaux jouets, j’ai acheté il y a peu un lave linge (si, si, je vous jure, c’est très pratique pour avoir des fringues propres, ce qui est au demeurant plutôt agréable) qui fait aussi sèche linge. Cet achat ne remonte pas à très loin puisqu’il a eu lieu à la fin du mois de novembre de l’année dernière.

machine à laverPourquoi je vous parle de ça? Et bien parce que depuis quelques jours, figurez-vous que le sèche linge ne fonctionne plus! Il se lance, il fait quelques tours et il s’arrête tout content de lui comme si tout allait bien (le petit con!), et tout ça sans message d’erreur (sinon, ça ne serait pas drôle). Bon, je sais, ce n’est pas hyper passionnant, mais c’est pour donner un peu de contexte à mon coup de gueule.

Le dépanneur est donc passé hier midi et il a « joué » avec la machine pendant une bonne heure et demie. Tout ça pour un verdict sans appel : un fil qui relie une sonde au reste de la machine est coupé! Et pourquoi donc est-il coupé ce fil? Et bien tout simplement parce que quelqu’un s’est dit que c’était une bonne idée d’accrocher ce fil via un serre câble (extrêmement serré qui plus est) sur le tambour de la machine… Sauf que si vous avez déjà vu une machine à laver, vous savez qu’un tambour de machine, ça bouge!!! Et pas qu’un peu. Apparemment les gars qui ont conçu ce lave linge avaient sauté cette partie du cours…

Bref, ça tire sur le fil, qui est super serré par le serre câble, et qui n’a pas de mou ni d’un côté ni de l’autre… Et au bout d’un moment, crac! (ou couic, c’est comme vous voulez)

Bien joué les gars! Ça c’est du bon design robuste fait pour durer!

Bon, c’est réparé, ça n’a pas mis trop longtemps et ça n’a rien coûté mais quand même, en même pas un an la machine est H.S.!!! À ce niveau là, ce n’est même plus de l’obsolescence programmée, c’est limite de l’autodestruction! Bientôt ça ne marchera même pas en le sortant de la boîte! Si je ne prenais pas sur moi, je m’énerverais tiens! Allez, je retourne jouer à Mario Kart 8 DX, ça me détendra 😉

[arrivage] Nintendo Switch : le déclic du changement

Bon, ben voilà…

Nintendo Switch

Il n’y a plus qu’à faire joujou maintenant!

Gears of War 2 – Horde resurrection

Gears of War 2

Le week-end dernier, le multijoueur en ligne était gratuit sur le XBox Live, j’en ai donc profité pour refaire quelques vagues de la bonne vieille horde de Gears of War 2. La vraie horde de l’ancien temps, avant qu’on n’y ajoute de la construction et des classes. De la horde bien basique où on ne doit rien faire d’autre que survivre… Et tuer tout ce qui bouge!

Et bon sang ce que c’était bon! Râââââââââh!

Brutale, sans fioriture, la horde made in « c’était mieux avant » envoie du lourd et tout de suite. C’est vrai qu’on perd les vagues de boss introduites à partir de la version 2.0, mais la grande variété des ennemis rattrape finalement assez vite le coup!

Et d’ailleurs parlons-en des ennemis. Car si la horde à l’ancienne m’avait manqué, un paquet de ces affreuses bestioles m’avait manqué au moins autant si ce n’est plus!

SireLes maulers, les bouchers, les tickers, les flamers, les chevaux, les Kantus… Et Jean-Paul! Comme j’ai souffert de ton absence Jean-Paul! Mais pourquoi toutes ces merveilles ont elles été laissées sur le bord de la route?

Elles s’accordaient pourtant tellement bien avec leurs amis les grinders, boomers et tous les autres horribles locusts qui peupl(ai)ent les sous sols de Sera! C’était quelque chose quand même tous ces combattants aux styles si différents qui rivalisaient d’ingéniosité pour nous mettre à mort (et qui parfois fonçaient juste dans le tas en groupe profitant honteusement du surnombre!)

beast riderComme les robots de l’épisode 4 paraissent insipides à côté de tous ces affreux trésors! Sans parler du bonheur de pouvoir ramasser des armes sur ses ennemis quand on est à court de munitions sans craindre de passer 5 ou 6 vagues avec une arme à la con pour autant! Et puisqu’on parle de bonheur, celui que procure les armes lourdes disséminées sur la map n’est pas mal non plus. Plus violentes, on ne les laisse pas tomber à la première secousse et on peut réduire littéralement en bouillie un paquet de monstres avec ces engins. Essayez donc d’imaginer la joie de la pluie de feu qui suit un tir de mortier bien placé qui décime une dizaine de vilains pas beaux! Par contre il faudra vite perdre le réflexe de vouloir courir avec une sulfateuse à la main! Dans Gears of War 4, on peut, mais ici, c’est niet!

MaulerAprès il faut être honnête : visuellement, c’est nettement moins flamboyant que ce qu’on peut voir dans Gears of War 4, notamment pour ce qui est de certaines textures qui sont assez moyennes.

C’est d’ailleurs étonnant car je n’ai pas du tout eu cette impression quand j’ai rejoué à la campagne du premier Gears of War l’année dernière… Peut être le mode horde est-il un peu en dessous graphiquement du mode solo?

Quoiqu’il en soit, le jeu est loin (très loin!) de rendre aveugle et ce qui choque le plus, ce sont les différences au niveau du HUD, dont certains éléments sont beaucoup plus gros que dans le 4ème opus. La direction artistique est par contre plus inspirée, et je ne parle même pas du charisme dégagé par les personnages qui est à des années lumière de celui qui peine à émaner de la « relève » dont on prend le contrôle dans Gears of War 4! Bref, vous l’avez compris, ce plongeon dans le passé était particulièrement rafraichissant!

Fun, intense, immédiat et (assez) beau, cette session était tout simplement un pur shoot de concentré de bonheur et j’ai hâte de remettre ça dès que l’occasion se présentera! Et en étant plus nombreux cette fois!

kantus

Dragon Ball FighterZ – Trunks sera bien là

Il n’a pas fallu très longtemps à Arc System Works pour officialiser la présence de Trunks du futur dans son Dragon Ball FighterZ, le sublime jeu de combat atteint d’ADHD qui a mis tout le monde à ses pieds pendant le dernier E3. Dans une courte séquence vidéo, Trunks nous en met plein la vue avec tout son attirail habituel : boules de feu, explosions, grosses mandales et grosse épée!

Toujours prévu pour début 2018, Dragon Ball FighterZ en profite également pour offrir quelques détails sur la béta qui avait été annoncée lors de la présentation du jeu. Ainsi, on sait qu’on pourra s’inscrire à cette béta à partir du 26 juillet (donc dans 8 jours) et qu’elle sera disponible sur PS4 et XBox One. Comme d’habitude, les joueurs PC pourront aller se brosser. Quant aux joueurs Switch eux, ils ne savent toujours pas s’ils auront droit à une version du jeu sur leur console… Au moins on ne leur a pas dit non de façon catégorique! C’est déjà ça!

Pour revenir à la béta, elle proposera de prendre le contrôle de neuf personnages, soit 2 de plus que ce qui a été présenté jusqu’ici.

M.A.J. : à peine ai-je cliqué sur le bouton pour poster cet article qu’on vient d’apprendre qui seront les deux combattants qui viendront compléter le roster de la béta : Krilin et Piccolo. Deux valeurs sures qu’on imaginait mal absentes du casting du jeu final. J’ai hâte de voir les deux bonshommes se foutre joyeusement sur la gueule 🙂

Roger +1 = 8 et donc 19

Hier, Roger Federer a profité de ce que j’étais en week-end loin de tout pour ajouter une unité à son compteur de victoire en finale de Wimbledon.

Roger Federer - Wimbledon 2017

Ce 8ème titre à Wimbledon, un record, lui permet de dépasser (enfin!) Pete Sampras et de William Renshaw tout en haut du tableau des vainqueurs de Wimbledon. Et il lui permet également de porter son compteur total à 19 titres du grand chelem! Un (autre) record qu’il sera difficile d’aller lui ravir!

Pendant que je gravissais des montagnes avec les enfants (ce que je vous conseille soit dit en passant!), le suisse lui, en déplaçait. Il a ainsi fait la démonstration de sa maîtrise du tennis en effaçant Marin Cilic en 3 set (6-3, 6-1, 6-4) et seulement 1h41 (soit grosso modo le temps pour monter au puy de Sancy avec les enfants!)

Alors que certains le pensaient fini il y a peu, Roger a montré qu’il fallait encore compter avec lui, et pas qu’un peu puisqu’en plus de faire une saison exceptionnelle, avec notamment sa victoire en finale de l’open d’Australie au début de l’année, Federer a remporté ce tournoi de Wimbledon 2017 sans perdre le moindre set! Alors c’est vrai qu’il nous a manqué à Roland Garros, mais on ne peut pas nier que les choix qu’il fait pour ses tournois sont efficaces!

Cerise sur le gâteau, avec cette victoire nous pouvons espérer une place de numéro 1 qui se disputerait entre Roger Federer et Rafael Nadal pour la fin de l’année!

À quelques semaines de l’US Open, Roger Federer est vraiment le plus grand et il n’a pas fini de nous faire rêver!

[arrivage] Lecteur multimédia : Beelink GT1

Pour remplacer mon vieillissant WD TV live (un lecteur multimédia super top dont j’avais parlé très très brièvement ici et pour lequel je n’ai jamais pris le temps de dire tout le bien que j’en pensais), j’ai fait l’acquisition d’un Beelink GT1 dont le monde entier ou presque semble dire beaucoup de bien. Profitant d’une offre alléchante, j’ai sauté le pas histoire notamment de retrouver une sortie optique utilisable (c’est la chose qui merde aujourd’hui sur mon WD TV live)

Beelink GT1

Ce nouveau boîtier (qui, on peut le voir sur la photo, a une finition laquée/miroir complètement débile comme beaucoup trop de produits d’électronique grand public) est minuscule et est censé décoder à peu près tout et n’importe quoi. 4k, H265… de quoi être paré pour un sacré moment!

Comme dit plus haut, le boîtier est minuscule (trop d’ailleurs, je préfèrerai un format plus imposant et être certain que la puce n’aura jamais trop chaud) et regorge de connectique dont je n’aurai pas l’utilité. Une prise HDMI, une prise optique, une prise Ethernet et hop, ça me suffirait! Bon, ok, de quoi brancher le boîtier sur le secteur aussi quand même…

Beelink GT1

Enfin, le GT1 a la bonne idée d’être fourni avec un câble HDMI (ce qui est assez rare pour être souligné) et une télécommande pas trop cheap (ce qui plutôt rare aussi).

Il ne reste plus qu’à utiliser tout ça et voir comment ça se comporte dans la vraie vie 🙂

%d blogueurs aiment cette page :