Archives de Catégorie: Critique animé

[critique] Ceux qui chassent des elfes – c’est parti

Hier soir, j’ai attaqué le premier DVD de Ceux qui chassent des Elfes commandé il y a quelques temps maintenant.

Ceux qui chassent des elfes vol1

Et je dois dire que le premier constat est assez mitigé.

Graphiquement, le résultat est plutôt agréable à regarder, avec un design sympathique même s’il ne brille ni par son originalité ni par son excellence. Au niveau de l’animation, c’est un poil en dessous : certains plans (de discussion) sont très peu animés, certaines bagarres sont suggérées plutôt que montrées et enfin il y a même – et ce dès le premier épisode – de la réutilisation de séquences de baston (contre les sous fiffres)

Bref, on sent bien le dessin animé piloté par les coûts et les délais et non par la recherche de qualité. Ce n’est pas le premier et ce ne sera pas le denier.

Sinon, au niveau de l’histoire, c’est complètement débile, les personnages sont plutôt barrés mais finalement, l’ensemble n’est pas aussi excessif qu’il aurait pu l’être. Mais surtout, on est balancé direct sans explication dans la chasse aux elfes, et tout le monde semble savoir de quoi il s’agit. Si bien qu’on se demande s’il n’y a pas eu des ratés lors de le pressage des DVD (ça arrive parfois que les épisodes soient mélangés (rarement) ou que le script de lecture ne les prenne pas dans l’ordre (plus souvent)). Au fur et à mesure des épisodes, on grappille toutefois quelques infos sur le pourquoi et le comment de la situation de départ jusqu’à l’épisode 6 qui fait la lumière sur pas mal de choses. C’est tout de même bizarre de procéder comme cela.

Reste que la série est sympa – et pas hentaï du tout pour ceux qui se posaient la question; en fait, on ne voit pas plus de détails sur les scènes comportant des « filles » nues que dans Naruto. Et au niveau de la suggestion, on est à peu près du même niveau aussi… C’est dire! On est très loin d’un Ikki Tousen! Et avec 24 épisodes en tout, j’ai bon espoir que Ceux qui chassent des elfes n’ait pas le temps de s’essouffler tout en évitant les épisodes inutiles.

Conclusion : pour l’instant, c’est pas mal du tout, sans pour autant être une top série. C’est marrant, c’est plutôt joli et on enchaîne facilement les épisodes. Rendez-vous dans quelques temps pour le verdict final.

[critique] Anime du moment : Basilisk

L’anime du moment, c’est Basilisk.

basilisk

Basilisk, ça se passe au temps du Japon féodal (genre en 1600 et quelques). L’empereur/le shogun (enfin le boss quoi) décide de « tirer au sort » son héritier entre ses deux fils. Et comme il ne doit pas avoir de monnaie, et surtout parce qu’il ne veut pas que ses gens s’entretuent (sympa le gars), il décide de faire s’entretuer d’autres gens; des gens insignifiants. En l’occurrence deux clans ninjas ennemis depuis des centaines d’années et qui ne sont en paix que parce que le conseiller d’un empereur précédent leur avait fait signer un pacte de non agression.

Le pacte est donc supprimé et les Iga et les Koga vont ainsi laisser libre cours à leur haine réciproque. L’idée, c’est que chaque clan représente un héritier, et au final, le clan qui tuera le premier les 10 guerriers du camp adverse (notés sur une liste) désignera le successeur du shogun.

Pour couronner le tout, le petit fils du chef du clan Koga et la petite fille de la chef du clan Iga étaient sur le point de se marier, cela dans le but de mettre un terme définitif à ce qui séparait les deux clans. Mais c’est l’empereur qui décide et on ne plaisante pas avec les questions d’honneur ici!

Ruse, traitrise, combats sanglants et techniques ninjas sont donc au menu de cet animé fort plaisant en terme de graphisme et d’animation. L’histoire est prenante, les personnages ne sont pas lisses (pas de gentils, pas de méchants, seulement des ninjas de deux clans différents), les combats sont bien mis en scène et les techniques secrètes ninjas sont aussi improbables que spectaculaires.

A voir sans tarder.

[critique] Black Lagoon

C’est Black Lagoon qui prend la suite de Death Note comme animé du moment pour occuper mes voyages en train.

Le prétexte l’histoire suit les aventures d’une bande de pirates qui « recrute » un jeune employé d’une grande entreprise japonaise. Alors qu’il est chargé de convoyer un disque contenant des informations secrètes, son bateau est attaqué par des pirates qui s’emparent du disque ainsi que de lui. Lorsqu’il apprend que sa compagnie a décidé de le supprimer en même temps que les pirates pour récupérer le disque, il décide de les rejoindre et de changer de vie.

 

black Lagoon

On m’a vendu cet animé pour son côté « explosif », avec action non stop et tirs à gogo, mais franchement, je suis assez déçu : finalement, ça blablate pas mal. En plus, le background ainsi que la psychologie des personnages donnent trop dans le cliché et de manière trop peu subtile…

 

Bon, le tout reste quand même sympa – pour peu qu’on ne s’ennuie pas trop pendant qu’ils racontent leur vie – mais c’est bien parce que je n’ai rien d’autre à regarder sous la main!

[critique] Death Note

Je viens de finir de mater Death Note, un animé très sympa – même si je dois avouer que la fin m’a quelque peu déçu

L’histoire est assez simple : dans le monde des Shinigami (des dieux de la mort), les Shinigami se font chier. Pour se distraire, l’un d’eux laisse tomber sa Death Note (un cahier dans lequel il inscrit le nom d’humain. La personne dont le nom est inscrit mourra) dans le monde des humains. Un lycéen, Raito Yagami de dix-sept ans, ramasse le cahier et décide d’utiliser son pouvoir pour débarrasser le monde du mal en tuant les criminels. Il devient alors la cible des différentes polices du monde ainsi que celle du plus grand enquêteur du monde, L.

Raito étant lui aussi exceptionnellement intelligent, il s’ensuit un véritable duel entre les deux hommes, sous l’œil amusé de Ryuuku, le Shinigami propriétaire du Death Note.

 

Death Note

Sans spoiler l’histoire, je dirais j’ai beaucoup aimé cette série, surtout la première partie. Les 10 derniers épisodes sont selon moi de trop. En effet, dans cette dernière partie, il y a un peu de redite dans l’enquête et les explications, et de plus, la narration et la mise en scène sont plus brouillonnes. Je pense qu’ils auraient peut être mieux fait de conclure l’histoire au lieu de tenter de lui donner un troisième souffle.

Quoiqu’il en soit, c’est indubitablement à regarder!

[critique] Animés du moment

Après avoir fini (enfin) de regarder Jojo (bien sympa d’ailleurs soit dit en passant), je me suis fait prêter deux-trois (bon, ok, trois tout court en fait) trucs par un collègue.

Voici donc quelques petites impressions sur ces séries animées.

Re : Cutie Honey

C’est un remake de Chérie Miel (Cutie Honey en V.O. quoi!) qui est tout simplement énorme.

Génial, sans aucune retenue ni aucun complexe, cette série de 3 OAV d’une quarantaine de minutes est malheureusement trop courte. Le meilleur des 3 étant le premier épisode qui est un véritable festival à lui tout seul

D’ailleurs, le générique en donne un bon aperçu :

Un des trucs les plus drôles et les plus rafraichissants que j’ai vu depuis bien longtemps!

Avant de vous lancer là dedans, sachez tout de même une chose : l’héroïne a une particularité (en fait elle en a d’autres, mais bon) : quand elle est fatiguée, ses vêtements disparaissent! Ce détail et le 0% de complexe dont je parlais plus haut font que certaines images prises hors contexte risquent de vous faire passer pour un gros pervers si vous matez ça dans un lieu public (genre dans le train)!

Ceci étant dit, c’est à voir absolument! Il n’y a pas de mais qui tienne, hop hop hop, foncez!

Shingetsutan Tsukihime

Celui là m’a laissé un sentiment beaucoup plus mitigé et m’a clairement moins enthousiasmé

Ici, il s’agit d’un jeune garçon « normal » qui se retrouve au beau milieu d’une histoire de vampires. On en apprendra plus sur ces derniers mais surtout sur la vie du héros et sur ses pertes de mémoire depuis un mystérieux accident 10 ans auparavant. Autant l’histoire est potentiellement intéressante, autant le rythme de l’action, de l’histoire et tout ce qui peut l’être est vraiment trop lent.

En fait, on s’ennuie un peu en regardant cet animé et pour dire la vérité, la seule chose qui fait que l’on va au bout, c’est qu’il ne fait que 12 épisodes

Shakugan no Shana

Cette dernière série passe beaucoup mieux que la précédente. Dans celle là, on suit les aventures d’une chasseuse de super méchants qui menacent l’équilibre des mondes (le nôtre et un monde parallèle dont sont originaires les super méchants).

On vit l’histoire du point de vue d’un jeune lycéen qui se retrouve embarqué là dedans et dont la vie ne sera plus jamais la même. Graphiquement un peu trop « propre » (dans le style habituel des Shojo), l’histoire est plutôt bien rythmée et on se laisse porter malgré les quelques faiblesses ou clichés que l’on rencontre ici ou là.

D’une durée de 24 épisodes, cette petite série est divertissante. Ni plus, ni moins.

Bien, sûr, si vous ne devez en choisir qu’une seule, foncez sur Re : Cutie Honey!!!

%d blogueurs aiment cette page :