Archives de Catégorie: PSP

[Review] Queen’s Blade : Spiral Chaos – un jeu gonflé

Queen's Blade : Spiral Chaos - title

J’ai récupéré il y a quelques temps une version patchée de Queen’s Blade : Spiral Chaos sur PSP. Pourquoi patchée ? Et bien tout simplement parce que ce jeu n’est pas sorti (et ne sortira probablement jamais) du territoire japonais, et, surtout, parce qu’il ne dispose d’aucune localisation !

Ce patch ne traduit pas tout le jeu, loin de là, il fait tout juste le minimum syndical pour permettre d’y jouer quand on ne comprend rien aux idéogrammes. On a donc droit à une traduction des différents menus, ce qui permet de savoir lancer un combat, attaquer, défendre, faire du sparing, choisir de continuer l’aventure ou bien de faire du level up, upgrader son équipement, sauvegarder et charger une partie. Et ça, ça rend le rend complètement jouable.

C’est vrai qu’une traduction plus importante (complète ?) aurait permis de saisir les subtilités du système de jeu, notamment pour tout ce qui concerne l’utilisation des objets et de certaines skills, sans parler d’une compréhension, au moins partielle, de l’histoire qui serait sympa aussi… Mais bon, c’est tout ce qui est disponible donc on fera avec!

Bref, ce patch rend Queen’s Blade jouable. Mais qu’est-ce donc que Queen’s Blade ?

Queen's Blade : Spiral Chaos - box

Lire la suite

La PSP rebondit

ou rebondie en fait!

Dans la veine du potentiellement énorme Queen’s blade dont je parlais ici il y a quelques temps, voici un jeu tout aussi gonflé : Ikki Tôsen : Xross Impact.

Ici, on a sous la main un bon vieux jeu de baston tendance beat them up mais avec des coups et un roster digne d’un beat them all, et qui s’appuie à fond sur le concept de l’animé et du manga : des nanas, avec de gros seins, qui se foutent sur la gueule et qui, lors des combats, déchirent leurs vêtements et sous vêtements (sauf aux endroits stratégiques, faudrait pas que ça devienne porno non plus!)

Visuellement sympathique, le précédent opus ne s’en était pas trop mal tiré, alors si ce second volet corrige les petits défauts de son néné ainé, cela pourrait être un bon jeu à posséder dans sa ludothèque PSP… d’autant que le genre ne courre pas les rues… (ni sur PSP ni ailleurs en fait!)

Ci dessous le trailer de Ikki Tôsen : Xross Impact; la recette ayant l’air d’être la suivante : le premier, en plus beau/fin, avec la gestion des dégâts sur les vêtements et un peu de physique appliquée aux corps…

Et en cadeau, pour me se rendre compte du jeu, un petit bout du premier épisode :

Un jeu gonflé à bloc!

désolé pour le titre pourri, mais j’ai rien trouvé de mieux…

Bref, Queen’s Blade débarque sur PSP sous le nom de Queen’s Blade : Spiral Chaos (au japon seulement pour l’instant), et ce jeu a l’air énoooorme!

Bon, ok, en voyant les images, ça a l’air d’être un jeu pour gros pervers (mais rien qu’un petit peu), mais en fait, pas du tout! C’est (apparemment, d’après les infos qu’on a) un tactical RPG solide, où, par le plus grand des hasard (mais bon, c’est pas nous qu’on fait le jeu!), les protagonistes sont des demoiselles avec qui la nature s’est montrée généreuse et qui sont engoncées dans des armures un peu petites (ce qui les gêne pour respirer d’ailleurs! Fort heureusement, au fil des combats, les armures s’abîment et tombent en morceaux…)

Le pire, c’est que le jeu a l’air vraiment bien!! Alors, en plus, s’il est agréable à regarder, on ne va pas lui en vouloir! Et puis, au moins, ça change des trucs super niais qu’on peut voir habituellement!

Il faut vraiment qu’il sorte en version US pour que j’ai une chance de l’essayer! Parce que là, il est en top priorité sur ma shopping list PSP!

Playstation Network WTF?

Pour récupérer la démo de Marvel VS Capcom 2, je me suis créé un compte PSN US, et donc de par le fait un deuxième compte sur ma Playstation 3. Cela a été très facile puisqu’en gros il suffit d’avoir une adresse US sous la main pour pouvoir se créer un compte. Et si on n’en a pas, il suffit de prendre n’importe quelle boutique US et de leur « emprunter » leur adresse postale. Pas très difficile donc.

Une fois arrivé sur le PSN US, je découvre avec stupeur – et jalousie!!! – qu’ils ont droit à une catégorie « démo »!!! Pourquoi pas sur le PSN européen??? (ah, oui, c’est vrai, on me fait signe que les européens préfèrent payer (plus cher si possible) et donc que des démos gratuites, ça ne les intéresse pas…)

Bref, il y a une rubrique (bien pratique) « démo », dans laquelle se trouvent un grand nombre de démos. Genre beaucoup plus que sur le PSN européen… Mais bon, passons.

Je récupère la démo de Marvel VS Capcom 2, et dans la foulée quelques autres pour la PS3 (Last Guy et Supersonic Acrobatic Rocket-Powered Battle-Cars que j’ai trouvé respectivement mauvais/chiant et bof/pas mis en valeur par la démo) mais aussi quelques démos pour la PSP (Buzz, Patapon 2 et Phantasy Star Portable).

Je dis à la console de s’éteindre quand elle aura fini de tout télécharger, et sur ces entrefaits, je vais me coucher.

Le lendemain, je tente de transférer les démos PSP sur ma PSP, et j’ai un beau message d’erreur qui me dit qu’il faut que je me connecte avec le compte propriétaire du contenu pour pouvoir faire une telle chose. Pourquoi pas? C’est vrai que j’ai une connexion automatique sur mon « vrai » profil. Je me déconnecte et je me connecte via mon compte « spécial PSN US ». Je retente le transfert, et là, « paf », rebelote, la console m’affiche sans la moindre hésitation le même message d’erreur. « Par la malpeste! » me dis-je! Je vérifie le nom du propriétaire du contenu, et c’est bien le nom du profil sous lequel je suis connecté…

Après quelques dizaines de minutes d’incompréhension et de questionnement, il se trouve que quand la console dit qu’il faut se connecter avec le profil propriétaire du contenu, il faut comprendre qu’il faut se connecter au PSN avec le profil propriétaire! Et pas seulement se connecter au profil sur la console. Vive les messages d’erreur explicites! Entre ça et un bon vieux « error code 002439 », la différence n’est pas énorme… Bref, il se trouve que pour une obscure raison, quand on se connecte à un profil, la connection au PSN n’est pas automatique. C’est vraiment bizarre cette gestion des profils sur la PS3. D’ailleurs, dans un autre registre, je me demande si l’on peut se connecter à 2 profils différents en même temps sur la console (quand on joue à 2 en même temps sur la console…)

[First look] Phantasy Star Portable (PSP)

Récupérée depuis le PSN, j’ai mis la démo de Phantasy Star Portable sur ma PSP ce week end pour voir ce que donnait ce rejeton plus que spirituel sur la portable de Sony. J’avais en effet beaucoup apprécié l’original sur Dreamcast, à savoir Phanstasy Star Online.

Après un deuxième épisode assez identique, un passage sur GameCube sans grand intérêt puisque terriblement similaire, et une tentative (raté) sur XBox 360 (raté pour moi en tout cas, parce que payer l’abonnement  au XBox Live, je veux bien, mais prendre en plus un abonnement pour Phantasy Star Universe, merci, mais non merci!), la version PSP était plus qu’attendu au tournant.

Lire la suite

[arrivage] Every Extend Extra

Hier, dans un élan de folie dépensière, j’ai acquis le jeu Every Extend Extra pour PSP, sans trop savoir de quoi il s’agissait.

Every Extend Extra

D’un autre côté, à 3 € le jeu, le risque ne m’a pas paru complètement inconsidéré 😛

Après test, le concept de ce jeu est à la fois bizarre, original, intéressant et indescriptible. Ce jeu est en quelque sorte un cousin de l’excellent (mais très particulier) REZ (mais si, REZ, sur Dreamcast!), en l’occurrence un croisement (improbable) entre un shoot them up et un jeu de musique (à moins que ce ne soit le contraire).

Pas aussi addictif qu’on pourrait le penser, on se prend à apprécier  l’expérience après avoir assimilé les concepts de bases du jeu (les chaînes, les attaques…). On se prend même à y retourner pour tenter d’améliorer son score de temps en temps. On a ici en tout cas un jeu différent assez réussi, et plutôt plaisant à jouer, même si la replay value est assez faible. Et c’est bien le plus gros défaut du jeu, ajouté au fait qu’aujourd’hui, au milieu des patapons, lumines et compagnie, ce jeu fait moins figure d’ovni qu’il ne l’aurait fait il y a quelques temps.

Certes, on n’est pas en présence d’une bombe (encore que le concept du jeu s’y prête!); mais tout de même d’un bon petit jeu, et, quoiqu’il en soit, à 3 €, ça vaut le coup de tenter l’expérience (même pour un peu plus cher d’ailleurs); finalement, le pire que vous risquez, c’est de devenir accro!

[arrivage] Capcom Puzzle World

La semaine dernière, j’ai profité des soldes pour acheter Capcom Puzzle World, un petit bijou sur PSP. Bon, ok, il n’y a que 3 jeux alors qu’on nous en vend 5, mais tout de même, 2 de ces 3 jeux valent vraiment le coup! Et puis, en soldes à 10 €, on hésite moins!

CapcomPuzzleWorld

Quelle joie donc de rejouer à Super Puzzle Fighter II Turbo et aussi – et surtout – à Pang (enfin, Super Pang) ou plutôt Buster Bros. (enfin Super Buster Bros.) comme il s’appelle ici!

Alors, ok, le clone d’arkanoïd (le 3ème jeu) n’est pas fameux. Ok, c’est un peu abusé de mettre 3 fois le même jeu (Buster Bros., Super Buster Bros. et Buster Buddies), mais ça permet à chacun de choisir celui qui l’a le plus marqué. Et puis, Pang quoi! C’est trop la classe! Exploser des bulles qui tombent du ciel, il n’y a que ça de vrai!! Ça me rappelle les salles d’arcade où je trainais quand j’étais petit! Surtout que pour l’écran de la PSP, c’est magnifique (enfin, Super Puzzle Fighter II Turbo est magnifique, Pang est juste beau, mais ça suffit largement et en plus c’est adapté à l’écran de la PSP en largeur 🙂 )

Et puis, même si on oublie blok blok et qu’on dit que Pang compte pour un seul jeu, 2 super puzzle games pour la somme modique de 10 € pour pouvoir y jouer partout, c’est une super affaire!!!

%d blogueurs aiment cette page :