Archives de Catégorie: Mangas / BD / Comics

[critique] Batman – Tome 3 – Le Deuil de la famille

Arrivage surprise pour mon anniversaire, cet album de Batman (Le deuil de la famille) est le tome 3 d’une série dont je ne possède pas le 2 premiers volumes! Heureusement l’histoire traitée dans les deux premiers volumes (La Cour des Hiboux et La nuit des Hiboux) se termine à la fin du 2ème volume. Ce tome n°3 peut donc se lire sans problème en ayant zappé les 2 premiers. Il y aura bien quelques références à l’aventure précédente, et même un ou deux spoils, mais globalement, Le deuil de la famille peut se lire comme un one shot.

batman tome 3

Et donc, de quoi parle-t-il ce tome 3? Et bien il parle du retour du Joker à Gotham City, et cette fois-ci le Clown Prince du Crime (oui, il est appelé comme ça régulièrement dans l’album et ça fait bizarre je trouve, comme une traduction trop littérale…) est décidé à détruire tous les associés qui collent aux basques de l’homme chauve souris! Il faut dire qu’avec le temps Batman a accumulé un sacré paquet de bonshommes en collants dans son entourage… Nightwing, Batgirl, Red Hood, Red Robin, Robin

Difficile d’en dire plus sans spoiler l’histoire, mais il faut savoir que le ton de l’album est extrêmement sombre. D’ailleurs on sent tout de suite que le Joker n’est pas là pour rigoler. Il faut dire que le fait de s’être fait arracher le visage il y a un an a dû un peu lui couper l’envie… Ce qui est bon dans cette histoire, c’est qu’on y voit un Joker particulièrement insaisissable, dont la folie est telle qu’on voit bien qu’il n’est pas un méchant normal. On n’est pas en face d’un énième plan dont le but ultime serait simplement de devenir riche et puissant. L’argent, le pouvoir, tout cela ne lui importe pas le moins du monde; en fait, ça ne l’intéresse même pas. Il est dans son monde, dans sa logique et il suit son plan.

batman tome 3 - planche

L’histoire servie dans cet album distille une tension comme on en voit rarement dans la bande dessinée et livre une vision délicieusement malsaine de la relation entre Batman et le Joker. On pourra regretter une fin trop classique (ce qui est malheureusement prévisible dans le milieu) mais cela ne suffit pas à gâcher le récit. Le voyage est plus important que la destination dit-on et c’est particulièrement vrai pour cet épisode de Batman. Qu’importe la conclusion, le très bon scénario de Scott Snyder et le dessin exceptionnel de Greg Capullo nous font vivre une histoire intéressante, inquiétante, palpitante et rafraichissante.

Apparemment, les tomes 1 & 2 sont encore meilleurs, il va falloir que je pense à me les procurer!

Publicités

[critique] Deadpool – la nuit des morts vivants & le retour du Deadpool-vivant

Cela fait quelques temps que j’ai reçu ce Deadpool – La nuit des morts vivants (genre 4 mois!) et comme le père Noël m’a apporté sa suite (Le retour du Deadpool-vivant), je me suis dit que c’était une bonne occasion pour vous en parler!

Deadpool - nuit des morts vivants

Et autant le dire tout de suite, je ne comprends pas bien pourquoi cet album est si bien noté. Parce qu’en gros, on lit un peu partout qu’il est génial, voire que c’est du pur génie. Alors forcément, on y va un peu les yeux fermés

L’histoire a pourtant du potentiel, et est suffisamment débile et référencée pour aller comme un gant à ce bon vieux Deadpool! Jugez plutôt :

Après une violente indigestion, Deadpool sort du coma et découvre que l’apocalypse a eu lieu ! Les zombies ont envahi le monde… et le mercenaire ne souhaite pas finir dans leurs estomacs.

Et on suit donc un Deadpool qui déambule dans les rues à essayer de comprendre ce qui a bien pu se passer et à savoir ce qu’il peut bien faire maintenant.

Deadpool - lonely Le problème, c’est qu’on n’a rien de plus que ça. Comme nous, Deadpool passe un peu là dedans en spectateur, et plutôt sage en plus! Typiquement le genre d’histoire sympathique mais qui ne laisse aucune trace… La bonne idée gâchée par un manque d’ambition, où l’histoire reste engluée dans son pitch de base et dans les références (parfois un peu poussives) obligatoires. On se contente de dérouler le fil, sans implication, sans enjeu, sans grand chose en fait… Et tout ça sans la folie légendaire de Mr Pool… Pourtant il y a de bonnes idées, et graphiquement, c’est très bon, avec un choix au niveau des couleurs tout simplement excellent! Mais ça ne suffit clairement pas. Dommage, dommage…

Peut être que je suis un peu dur avec cet album et qu’une partie de ma déception est due aux critiques dithyrambiques qu’on peut lire à son sujet. C’est probable, mais malgré tout, la déception reste et La nuit des morts vivants est un Deadpool passable de mon point de vue.

Mais dans ce cas, pourquoi avoir acheté la suite? Et bien, d’abord parce que c’est le père Noël qui l’a choisi, donc un peu de respect s’il vous plaît! Ensuite, parce qu’il faut avouer que le point de départ est intriguant :

Deadpool avait trouvé la solution pour enrayer l’épidémie zombie : tout zombie qui dévorait Deadpool se transformait en Deadpool ! Un remède radical qui va engendrer quelques problèmes.

Bon, ok, ça spoile un peu mais bon, la couverture et le titre sont assez clairs quand même!

Le retour du Deadpool-vivant

Et j’ai trouvé ce deuxième volume bien meilleur que le premier. Avec une histoire moins convenue et moins classique (ou prévisible) et surtout avec un Deadpool (beaucoup) plus à son aise, cet album est beaucoup plus plaisant à lire, quand finalement on ne faisait pas beaucoup plus que simplement parcourir le précédent.

Et comme graphiquement, ce Retour du Deadpool-vivant est du même tonneau que son grand frère (donc un très bon cru), je n’ai au final pas grand chose à lui reprocher à part qu’il est un peu court et que certains passages sont un peu expédiés.

Quoiqu’il en soit, sans être du très grand Deadpool, Le retour du Deadpool-vivant est plus que sympathique et m’a même fait oublier la déception qu’avait été son grand frère.

[arrivage] Batman Aventures – Batman Day

Samedi dernier (le 17), c’était le Batman Day. Si, si, ça existe. Et puis il y a une journée pour tout et n’importe quoi, alors pourquoi pas pour Batman, hein?

Bref, c’était le Batman Day et pour l’occasion Urban Comics (puisque ce sont eux qui font du Batman & Co chez nous) offrait à qui le demandait un numéro spécial de Batman contenant un épisode entier de Batman Aventures (pour peu qu’on trouve une librairie partenaire et qu’ils en aient encore en stock).

Batman aventures - Batman Day

Batman Aventures, c’est une série qui reprend le design de la série animé des années 90, et là, on a eu le droit à l’épisode 3, intitulé « Le Joker crève l’écran« , qui tient plus du fascicule que de la BD au sens où on l’entend d’habitude. En même temps à ce prix là (= gratos), on n’allait pas repartir avec une intégrale de 300 pages avec reliure, faut pas déconner!

Le tout fait quelques dizaines de pages, et si l’histoire est un peu rapide, voire expéditive, ça reste sympathique à lire. Reste que le style de dessin marche bien mieux en animé qu’en « simple » BD.

Batman aventures - inside
Histoire de râler, on pourra reprocher les marges un peu larges mais c’est vraiment pour pinailler (et puis c’est toujours mieux que les images coupées pour cause de marges réduites au minimum qu’on voit parfois…).

Quoiqu’il en soit, l’initiative était sympathique et on aimerait voir ça plus souvent.

Du coup vous vous demandez surement pourquoi j’en parle après coup (tout en pestant que ça ne sert à rien). Je répondrais que c’est pas faux mais surtout qu’à la base, j’avais prévu d’en parler AVANT l’échéance. Mais une méchante grippe m’a cloué au lit une semaine pleine… Oui, oui, mi septembre…

Et c’est d’autant plus dommage que la communication semble avoir été un peu légère à ce sujet, j’en veux pour preuve la réaction que j’ai eu en demandant le mien en boutique : en plein milieu de l’après midi, j’étais le premier à en faire la demande (et accessoirement les bd à distribuer étaient encore rangées dans le stock!)

En tout cas vous êtes prévenus pour l’année prochaine et vous saurez qu’à la même période, il vous faudra guetter l’ombre de l’homme chauve-souris. Ah, et le Batman Day n’est pas à une date fixe; par exemple l’année dernière, c’était le 26 septembre 😉

[arrivage] Attaque de POP!

Allez, encore un arrivage Noëlesque avec un paquet de figurines POP! de chez Funko. (la vache, 2 billets en moins d’une semaine, c’est Noël ou quoi? Ah oui. 😛 )

Arrivage POP! - Boxed

Pas de Dragon Ball (un peu pour des questions de stocks) et pas de Tortue Ninja non plus (parce que celles que je n’ai pas dans cette gamme sont moches). En fait avec les POP! je fonctionne uniquement au coup de cœur et si je trouve une large majorité de figurines bien moches dans les gammes que diffuse Funko, il y en a quelques unes qui me tapent dans l’œil!

POP! Triste SireTriste Sire est la première figurine du lot, et je dois dire qu’il me plaît beaucoup, avec sa bonne bouille, sa cape et son petit chapeau. Célèbre serpent du Robin des Bois de Disney, le perfide conseiller du prince Jean est vraiment bien réussi par Funko. Le reste de cette gamme se compose de deux autres figurines. Un Robin des Bois qui a l’air dépressif, et qui est pour moi plutôt raté du coup; et un Prince Jean vraiment sympa. Ce dernier rejoindra peut être ses camarades sur mes étagères un jour…

La seconde figurine est un autre serpent, et il vient lui aussi d’un grand classique de Disney. Funko propose en effet POP! KaaKaa, tout droit sorti du livre de la jungle, avec ce petit quelque chose dans les yeux qui donne tout de suite confiance (ou pas ^^ ). Parée de son plus beau regard hypnotique, cette figurine de Kaa est vraiment bien réussie et tout ça en se payant le luxe de ne pas ressembler comme deux gouttes d’eau à son copain Triste Sire. Et quand on connait le matériau original, c’est un vrai tour de force! Cette gamme se complète avec une figurine de Mowgli plutôt banale et un Shere Khan plutôt raté à mon goût. Du coup chez moi Kaa devra se faire des copains en piochant dans les gammes d’à côté!

Évidemment, sitôt sortis de la boîte, les deux compères se sont très bien entendus 🙂

Kaa & Triste Sire

POP! Iron ManLa figurine suivante est une surprise pour ma part car je ne pensais pas du tout craquer sur ce genre de gamme. Iron Man (vous l’aurez reconnu) est pourtant bien là et possède 2 particularités. La première est que sa tête est montée sur un ressort et donc gigote quand on bouge la figurine. C’est inutile mais bon ça ne change pas grand chose. Et puis ça donne l’occasion de rigoler en voyant que le terme « Bobble-Head » devient « Bobble la tête » en Français sur la boîte. La seconde particularité de cet Iron Man c’est qu’il possède une sorte de socle car la figurine est en phase de vol, propulsée par l’énergie sortant des paumes de mains du bonhomme. Et cela donne un look vraiment excellent à cette figurine!

POP! HulkEnfin, la dernière figurine de cet arrivage est Hulk. Cette version (oui, car il en existe d’autres) est elle aussi dotée d’une tête montée sur ressort. Mais contrairement à Iron Man, Hulk tombe quand il secoue la tête. Le socle d’Iron Man apportant une aide précieuse à la stabilité de la figurine. D’ailleurs en le sortant de la boîte, Hulk ne tenait pas du tout debout, même sans bouger la tête. Le fautif était le ressort qui avait un peu trop glissé vers le haut. Une fois revissé correctement, le brave bonhomme vert a retrouvé sa dignitéHulk et Iron Man font partie de la même gamme (Avengers 2) mais je dois dire que les autres bonshommes qui les accompagnent ne me font ni chaud ni froid. Au mieux, je les trouve insipides, et quelques uns, Ultron en tête, sont vraiment ratés

Hulk & Iron Man

Tout ce petit monde s’est donc entassé en haut de ma New Astro City, et même si je trouve que ça fait trop chargé, ils vont y rester en attendant que j’achète de nouvelles bornes d’arcade je leur trouve une autre terre d’accueil.

POP! sur la New Astro City

Maintenant, il ne reste plus qu’à être fort et arrêter d’acheter des conneries ^^. On y croit, c’est possible avec un peu de volonté; ou bien alors avec des arguments bien persuasifs…

[arrivage] Des BD par milliers!

Bonne année tout le monde! Avez-vous pris plein de bonnes résolutions? Est-ce que vous les avez déjà révisées? 😀

En passant, je vois que ça fait près d’un mois que je n’ai rien posté ici! Pourtant j’ai plein de trucs dans ma pile d’articles mais le temps file à une vitesse!!! Enfin, bon, on n’est pas là pour parler de ça, mais pour voir ce qu’il y avait dans ce gros carton!

Et c’est un gros gros arrivage de BD à la maison juste avant Noël avec des choses diverses et variées. Et d’ailleurs je n’ai eu le temps de lire aucune d’entre elles! Il faut dire que les vacances de Noël sont traditionnellement des vacances pendant lesquelles on n’a pas le temps de faire grand chose (voire rien du tout même!), et le fait d’avoir des enfants n’aide vraiment pas à faire mentir ce vieil adage…

Des BD par milliers

Bref, ce (petit) carton est arrivé à la maison un peu avant le passage du gros barbu et contenait une (petite) quinzaine de BD, avec des comics et des manga.

Lire la suite

[arrivage] Jaco et Katsuraakira

Samedi dernier, c’était mon anniversaire 🙂

Du coup, pour fêter ça on a mangé plein de trucs pendant que les enfants des uns et des autres courraient partout en criant. Et accessoirement j’ai reçu 2 manga tout beaux tout neufs : Jaco the Galactic Patrolman et Kasturaakira.
Jaco the Galactic Patrolman
Jaco the Galactic Patrolman est un manga fait par Akira Toriyama (M. Dragon Ball quoi) et déjà ça, c’est une bonne surprise parce que ça fait un sacré bail qu’il avait disparu de la surface de la terre!

Bref, Jaco the Galactic Patrolman raconte en 1 seul volume l’histoire complète de Jaco, un patrouilleur galactique missionné pour sauver la Terre d’un danger extraterrestre. Sauf que voilà, Jaco s’écrase sur une île perdue et flingue son vaisseau.

Là, il va faire la connaissance d’un scientifique qui y vit en ermite et les deux vont faire équipe, s’apportant beaucoup mutuellement, avant d’être rejoints par une jeune fille un peu folle qui va bousculer tout ça.

Toriyama revient donc aux sources et on retrouvera sans surprise les thèmes et situations classiques qu’il aime traiter. Tout ça se passe évidemment dans le même univers que Dragon Ball (et tous les autres trucs) et on a d’ailleurs droit à un beau macaron « Les origines de Dragon Ball » collé sur la couverture par Glénat.

Probablement pas le truc le plus original du monde mais surement un récit maîtrisé et rafraichissant.

Katsuraakira
On retrouve Akira Toriyama derrière le scénario du deuxième manga que j’ai reçu, mais seulement au scénario. Pour ce qui est du dessin, Toriyama a fait appel à son ami Masakazu Katsura, connu notamment pour Video Girl Ai ou Wingman. S’agissant de 2 auteurs dont j’apprécie particulièrement le travail, j’avoue avoir été tenté de me procurer ce livre depuis que j’en ai entendu parler.

Pour ce qui est du contenu, il s’agit ici d’un recueil d’histoires courtes mais pas trop. Pas trop d’histoires et pas trop courtes. En l’occurrence le livre ne contient que 2 histoires : Sachie-chan Guu qui raconte l’histoire d’une aventurière parcourant la galaxie et Jiya qui raconte l’aventure d’un membre de la Galactic Patrol (à laquelle appartient aussi Jaco du livre cité juste au dessus). Le livre contient également tout un tas d’à côté liés à la genèse de cette collaboration.

Ces deux bouquins sont sortis il y a peu chez Glénat dans un grand format (idem à l’édition Perfect de Docteur Slump) permettant d’apprécier pleinement la qualité des dessins et coûtant un peu plus de 10€ l’un. Faisant chacun près de 250 pages (242 et 210 en fait), il ne me reste plus qu’à me plonger dedans (et en commençant pas trop tard sinon c’est encore un coup à me coucher à 4h du matin!)

Saint Seiya – Dohko vs Dohko

On m’a posé plusieurs fois la question donc je me suis dit que ça méritait un petit post ici 🙂

Grosso modo, on me demande quelles sont les différences entre les figurines des chevaliers du zodiaque visible ici et les gashapons visibles ici. Alors évidemment, il y a beaucoup de différences, à commencer par le fait que l’une des séries est une série de jouets quand l’autre n’est qu’une série de figurines. Il y a aussi le fait que les armures s’enlèvent, que les bonshommes sont articulés, mais aussi la taille, les matériaux utilisés… Bref, tellement de différences que l’on pourra se demander si la question est pertinente!

Sauf que, la question a du sens quand on s’intéresse uniquement au rendu une fois posé dans la vitrine. Ok, les gashapons sont en plastique et non articulés, mais est-ce qu’ils rendent moins bien que les jouets des années 80? Après tout ils sont beaucoup plus récents et plus fidèles sur bien des aspects, notamment au niveau des proportions… Et quoi de mieux pour répondre à cette question qu’une petite photo? C’est très simple : 2 petites photos!

Saint Seiya - Dohko vs Dohko
Les photos ont été faites avec Dohko, le chevalier de la balance pour une bonne raison : j’ai ce gashapon en double et en plus il trainait encore sur la table quand j’ai fait ma série de photos avec les jouets des années 80.

D’un coup d’un seul on voit donc la différence de taille, de détails et de rendu, etc… Il n’y a pas grand chose à dire de plus et chacun se fera son avis.

Saint Seiya - Dohko vs Dohko - face

Pour ma part j’avoue beaucoup aimer la gamme vintage malgré l’aspect massif et monobloc de certains personnages (aspect sur lequel Dohko n’est pas épargné) mais les souvenirs de jeux qui sont associés à cette gamme doivent compter dans cette préférence.

Et vous, vers qui penche votre cœur?

%d blogueurs aiment cette page :