Archives du blog

[arrivage] Disque dur externe XBox One – Sea of Thieves

Clairement, 500 Go sur une XBox One, ce n’est pas assez. Surtout avec l’installation obligatoire des jeux (cette riche idée venue de la PS3…). Et puis les jeux sont tellement énormes aujourd’hui qu’en voir qui font 100 Go n’est même pas une chose exceptionnelle… Et je ne parle même pas de tous les jeux « offerts » dans l’abonnement en ligne qu’on se sent obligé de télécharger (alors que la plupart du temps ils ne nous intéressent pas plus que ça). Bref, 500 Go, c’est beaucoup trop léger.

Disque dur externe - XBox One - Sea of Thieves

Du coup, on pense à recycler un vieux disque dur externe dont on n’a plus l’usage. Après tout, les consoles modernes acceptent d’étendre leur stockage assez facilement avec n’importe quel disque. Sauf que, chez Microsoft, il y a un gars qui a décidé que si le disque faisait moins de 256Go, ça ne serait pas possible de l’utiliser pour stocker des jeux. Juste comme ça. Parce que voilà.

C’est complètement con… C’est un peu comme la gestion du Wi-Fi sur cette console… 5 ans après la sortie de la console, et après des dizaines de mises à jour de l’OS, la console n’est toujours pas capable de retenir le mot de passe de plus d’un réseau Wi-Fi! Bref, il y a des claques qui se perdent…

Disque dur externe - XBox One - Sea of Thieves

Tout ça pour dire que ne pouvant pas réutiliser un vieux disque de 128 Go qui trainait chez moi, j’ai dû acheter en un nouveau plus gros. Profitant d’une bonne offre, j’ai donc acheté la version Sea of Thieves d’un disque dur externe de 2 To spécial XBox One. Ce que j’ai vu de Sea of Thieves ne me donne pas du tout envie de jouer à ce jeu, mais il faut reconnaître que les produits dérivés de la série (manette, disque dur & compagnie) ont une gueule folle.

Disque dur externe - XBox One - Sea of Thieves

Design, relief, couleurs… Et ça fait aussi disque dur en même temps! C’est beau la technologie!

Publicités

Raspberry Pi et disque dur en direct

En attendant des trucs plus lourds (oh la la, plus d’un mois sans rien écrire!), un petit article vite fait qui m’aurait bien aidé quand j’ai eu mon Raspberry Pi 2 et qui permet de se passer d’une alimentation externe sur un disque dur 2,5 pouces.

Raspberry Pi 2

En effet, à l’époque, après quelques recherches, je me suis rendu à l’évidence, le port USB du Raspberry Pi 2 ne délivrait pas assez de courant pour alimenter mon disque dur externe. J’avais donc acheter un hub USB alimenté dans l’espoir de m’en servir à la fois d’alimentation pour le disque dur externe mais aussi pour le Raspberry Pi 2.

Là aussi, ça a été un échec puisque ce hub (comme beaucoup de ses congénères), refuse de délivrer le maximum de courant sur ses ports USB quand son entrée est branchée sur un PC… Je me suis donc retrouvé avec 2 alimentations : 1 pour le Raspberry Pi 2, et une pour le hub (dédié au disque dur externe du coup).

Sauf que…

Sauf qu’en fait, il existe une bonne raison pour laquelle le Raspberry Pi 2 ne délivre pas assez de courant sur ses ports USB : il est configuré pour se comporter de cette façon!

Il suffit donc d’un petit changement dans un fichier de config, et hop, à nous l’orgie d’électricité! 🙂

Bon, après, il faut que l’alimentation du Raspberry Pi 2 tienne la route quand même. Avec ma première alimentation (5V – 2000mA), ça ne fonctionne pas : le disque dur fait un bruit inquiétant et n’apparait pas sous Raspbian (ou sous un autre OS). D’ailleurs c’est amusant car même avec un câble en Y (pour doubler l’arrivée de courant), ça ne règle pas le problème.

 

USB-Y

Par contre, avec ma deuxième alimentation (5V – 3000mA), plus puissante, ça fonctionne parfaitement! \o/

Et on le sait, c’est toujours chouette quand on se débarrasse des fils qu’on ne sait jamais où mettre!

Quelle est donc cette manipulation secrète? Et bien elle est assez simple (toutes proportions gardées, on reste dans le monde des lignes de commandes et des fichiers textes! 😛 )

On ouvre donc un terminal et on tape :

sudo nano /boot/config.txt

Ensuite, à la fin du fichier, on ajoute la ligne suivante :

max_usb_current=1

On sauvegarde le fichier, on reboot le Raspberry Pi 2 et tadaaaa!

A noter que le « nouveau » Raspberry Pi 3 n’est pas touché par cette « maladie » car par défaut, la configuration est sur cette valeur. Je ne suis d’ailleurs pas sûr que le premier Raspberry Pi soit concerné…

Quoiqu’il en soit, voici un truc qui m’aurait bien servi… Et qui me servira quand j’aurai oublié cette aventure!

[arrivage] Disque dur Seagate Barracuda 2To

Disque dur Seagate Barracuda 2To - opening
3 petits jours seulement après avoir passé commande, voici déjà mon nouveau disque dur destiné à intégrer mon PC gamer monté il y a peu.

Acheté sur rueducommerce pour moins de 70€, il viendra remplacer le disque dur de récupération que j’avais installé dans un premier temps.

Disque dur Seagate Barracuda 2ToPourquoi cet achat? Pour la simple et bonne raison que le disque que j’avais récupéré sur le cadavre d’un vieux PC fait 80 Go. Et qu’à l’époque (pas si lointaine) où j’ai monté mon PC, j’avais déjà plus de 225 Go de jeux à installer dessus! Et à l’heure où j’écris cet article, ça a déjà grimpé sensiblement… Et on peut essayer autant qu’on veut mais 225 Go de données, ça ne tiendra jamais dans un disque de 80 Go… Et avec ma connexion internet de campagne, il n’est absolument pas envisageable de penser télécharger les jeux quand on veut y jouer!

Du coup, achat de disque obligatoire et après avoir hésité entre 1 et 2 To, j’ai finalement opté pour le plus gros, histoire d’avoir le temps de voir venir…

Disque dur Seagate Barracuda 2To - Ports SATA et AlimAu niveau des caractéristiques, on a un disque avec 64 Mo de cache, une interface en SATA III (6 Gb/s) et une vitesse de rotation de 7200 RPM. Et tout ça avec un bruit de fonctionnement censé être faible. Après un premier test, il semble que ce soit le cas. Ce qui est sûr c’est qu’on ne l’entend pas gratter en tout cas. Enfin, dernière caractéristique qui peut avoir son importance, 26.1mm d’épaisseur, soit sensiblement plus que le disque qu’il remplace. Si l’espace disponible est compté, mieux vaut prévoir son coup à ce niveau là. Pour ma part, je n’ai pas eu de problème pour l’intégrer dans le Cooler Master Elite 130.

Il ne reste ensuite plus qu’à tout brancher et allumer son ordinateur pour découvrir… Rien du tout car comme d’habitude, Windows ne propose rien quand on lui branche un nouveau disque dur fraîchement sorti d’usine et encore non formaté. Un petit tour dans le gestionnaire des périphériques – et plus particulièrement dans l’utilitaire de gestion des disques – permettra de régler le problème facilement. Cela permettra aussi de constater que, comme d’habitude, 2 To, ce n’est pas 2 048 Go comme ça l’était dans le temps sur le papier, mais ce n’est pas non plus 2 000 Go comme c’est pourtant inscrit clairement sur l’étiquette du disque dur. Non, 2 To, c’est 1862,89 Go avant formatage. Enfin, rien que de très habituel dans le monde du stockage…

Installation disque dur
Puis vient le temps du formatage, étape nécessaire si on compte se servir du disque dur pour y stocker des données. Pour ne rien vous cacher, pour ma part c’est effectivement l’idée que j’avais en tête à l’achat de ce disque donc formatons tout ça joyeusement.

Formatage disque dur Start Time

Et autant le savoir, si vous comptez formater le disque sans utiliser le formatage rapide, il vaut mieux avoir du temps devant soi…

Départ : 21h39

Arrivé : 01h06

Soit une durée de près de 3h30 pour formater l’intégralité du disque. Heureusement qu’il ne faisait pas 2 000 Go! 😛

L’étape suivante, c’est la copie des centaines de giga de données sur ce nouveau disque. Ça a d’ailleurs déjà commencé et la bonne nouvelle c’est que la copie de l’installation de Steam faite sur le disque de 80 Go fonctionne sans problème une fois copiée et collée sur le disque de 2 To. Inutile de tout réinstaller! Origin, Uplay et Battle.net seront-ils aussi conciliants? Je veux y croire! (mais j’ai peur!)

Après ça, et après quelques mises à jour auxquelles je n’échapperai pas, je serai paré… pour jouer à des jeux pas trop gourmands en attendant l’arrivée de ma carte graphique!

[arrivage] XBox 360 – 4 et 5 d’un coup!

Lors des derniers soldes, j’ai (encore) acheté une XBox 360 pour remplacer celle que j’avais chez moi.

Il faut dire qu’à -50%, le passage à la nouvelle génération était plus que tentant, de même que le passage d’un disque dur de 120 Go à un disque dur de 250 Go!

Au programme, nouveau format plus compact (mais avec peinture laquée 😦 ), disque dur de 250 Go, prise optique sur la console, kinect ready (…) et reboot de la garantie. Tout ça pour un peu plus cher que le disque dur seul.

xbox 360

En passant, j’ai aussi pris un abonnement au XBox Live Gold de 12 mois + 2 à… 18 €! C’est rudement plus intéressant que les 60 € habituels pour 12 mois. Entre parenthèses, solder ce genre de choses sous prétexte que la boîte est décorée avec Gears of War 3, c’est vraiment débile… Mais bon, je ne vais pas m’en plaindre!

Lire la suite

[arrivage] Renouvellement de matos

Comme ce sont les soldes et que je suis un gros faible, j’ai profité d’une affaire au détour du rayon charcuterie pour acquérir une « nouvelle » XBox 360 pour remplacer ma vieillissante (et étroite) premium. Nouvelle est entre guillemets dans la phrase précédente car la console que j’ai achetée est une XBox 360 Elite. Bon, en même temps, ils n’allaient pas brader des slim! Le but étant bien sûr de gonfler la taille de mon disque dur afin d’être plus à l’aise et de pouvoir installer plus d’un jeu dessus. Comme ça m’a coûté grosso modo le prix d’un nouveau disque dur, j’ai sauté le pas histoire de repartir avec une console sous garantie.

Le pack que j’ai acheté contient 2 jeux en plus de la console et de ses accessoires : Halo 3 et Fable 2. Deux jeux auxquels je ne suis pas sûr de jouer (surtout pour Fable 2), mais bon, au même prix que le pack sans aucun jeu, j’aurais eu tort de me priver!

Lire la suite

Finalement, ce devrait être clonezilla

A la recherche depuis un moment d’un logiciel me permettant de faire une sauvegarde du disque dur de mon Eee PC 1005HA (pour pouvoir rapidement le remettre d’aplomb après une connerie (du genre de celle là)), j’ai essayé un tas de logiciels avant d’arrêter mon choix. Et ce ne fut pas une mince affaire que de trouver quelque chose de convenable!

Pourtant, mes critères me paraissaient très simples (voire sommaire). Voyez plutôt :

  • permettre la sauvegarde et la restauration d’uniquement une partition (et pas de tout le disque)
  • pouvoir restaurer l’image sur un disque vierge (sans avoir besoin de réinstaller Windows)
  • limiter au maximum les manipulations à effectuer
  • pouvoir booter sur clef USB

Ça a l’air simple comme ça! Ce que je veux, c’est un truc qui se met sur une clef USB, je boot dessus, j’ai un écran qui me donne le choix entre faire une sauvegarde ou une restauration, je choisis l’emplacement de l’image (à créer ou à restaurer) et l’emplacement du disque dur (ou la partition) à utiliser comme source ou cible selon le cas.

Au final, mon choix s’est porté sur clonezilla. Disposant de nombreux tutoriels dont certains très bien faits, mais aussi installable sur clef USB très facilement, clonezilla semble avoir toutes les qualités requises. L’interface d’utilisation est même plutôt simple, même si elle pourrait être un peu plus claire. Qu’à cela ne tienne, clonezilla permet de sauvegarder un disque dur entier ou bien simplement une partition, et cette sauvegarde s’effectue où l’on veut, comme par exemple sur une autre partition d’un même disque.

Cerise sur le gâteau, une sauvegarde d’une partition de 40 Go sur laquelle est installé Windows 7 avec 12 Go d’utilisé ne fait que 5,95 Go. Et ce sans problème de taille maximale de fichiers puisque la sauvegarde n’est pas composée d’un seul et unique gros fichier. Et cela n’a duré « que » 45 minutes. Bref, du tout bon! Reste à tenter une restauration pour voir si tout marche sur des roulettes… Et à faire l’essai sur l’ordinateur qui me servira de MAMEcab dans ma New Astro City!

[arrivage] PS3 @ home : faible un jour… faible toujours!

J’ai craqué. Mais bon, j’ai résisté longtemps quand même. Et puis, quand on voit ça :

promo carrefour

Quasiment 32% de réduction!!! Ça tente forcément!

Du coup, me voilà tout nouveau possesseur de PS3!

Pour le moment pas grand chose à dire sur les jeux (sans blague!) vu que j’ai uniquement fait l’installation de l’appareil au milieu du reste de mon matos. D’ailleurs, la plupart de ce que j’ai à dire est plutôt négatif (mais rien n’est gravissime non plus).

L’interface en 1080p rend pas mal du tout même si le nombre de menus et de sous menus fait qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Voire très difficile!

Une fois les parties audio et vidéo configurées, j’ai mis à jour le système de la PS3 vers la version 2.43 du firmware (c’est long une mise à jour PS3 soit dit en passant…); puis j’ai été faire un tour sur le PS Store. Et là : Ahhhhhhhh!!!!!! Le bordel que c’est là dedans! Si on y va sans savoir ce qu’on cherche, on n’est pas rendu! Sérieusement, vive le XBox Live Marketplace! Je sens que je vais pas y aller souvent sur le PSN! Moi qui vais très souvent sur le live pour récupérer des démos, je vais pas avoir la même utilisation du PSN! (De toute façon, niveau démo, c’est pas l’orgie (on voit la différence de politique des boites à ce niveau) et comme il n’existe pas de catégorie « Démos », on est obligé de retourner tout le PSN pour en trouver!!!)

Ensuite, pour finir (et c’est là le drame), comme il était tard, j’ai déballé mon jeu, Ratchet & Clank, et je l’ai inséré dans le slot de la console (ça fait bizarre un slot d’ailleurs!), je lance le jeu et arrivé à l’écran « Press Start« , impossible de lancer le jeu sous prétexte qu’il n’y a pas assez de place sur mon disque dur pour y coller les 419 Mo que le jeu veut installer! Pensez vous, sur un disque dur de 80 Go tout neuf!!!!

Je sors du jeu, je le relance, et c’est toujours la même chanson.

Je ressors du jeu, je formate le disque dur et je relance le jeu, et rien à faire, le disque dur ne dispose toujours pas d’assez d’espace disponible

Ma PS3 est-elle défectueuse? Ou bien est-ce Ratchet & Clank? Est-ce le disque ou le jeu? Ou les deux? Ou les trois?

Je fais un tour sur internet et au détour d’un forum, que vois-je?  Ce serait effectivement la faute de Ratchet & Clank qui aurait des problèmes pour savoir s’il a la place de s’installer dans certains cas. La solution proposé sur le forum est simple : effacer un des jeux déjà installés faisant au moins 419 Mo. Du coup, le jeu croit qu’on lui a fait de la place, et hop, ni vu ni connu je t’embrouille! Bon, ça fait pas très next gen tout ça, mais bon… si ça marche… Sauf que le problème, c’est que moi, je n’ai acheté que Ratchet et Clank pour le moment!!!!! Donc j’ai rien à effacer!!! Dans le doute, j’ai lancé 2 téléchargements de démos (que j’ai déjà essayées sur 360 (et que j’ai eu beaucoup de mal à trouver sur le PSN soit dit en passant!!!!)) histoire d’avoir quelque chose à effacer au cas où ça marcherait aussi avec des démos… et je suis allé me coucher, parce que quand même!

%d blogueurs aiment cette page :