Archives du blog

Altered Beast – pas toujours si bestial que ça

On connaît tous Altered Beast (si, si), ce formidable (si, si) jeu d’arcade made in Sega et qui a bercé notre enfance, que ce soit sur borne d’arcade, Master System ou bien Megadrive (et il y a même eu des versions NEC coreGraphX et NES!).

Bref, on ne présente plus ce beat them up (comme on disait dans le temps), classique parmi les classiques, et plutôt mal aimé ces dernières années. Et pourtant, malgré tout, après l’avoir retourné encore et encore sur les 3 principaux supports, j’en apprends encore à son sujet!

Ainsi, vous saviez sûrement que lorsque vous ratiez une orbe de power up dans un niveau, le boss refusait de vous affronter à la fin de celui-ci et du coup, vous étiez bon pour refaire un petit tour dans le dit niveau histoire de récupérer le ou les power up qui vous manquait. Ce que vous ignoriez surement, c’est que si vous le faîtes vraiment exprès (si, si, il faut le chercher), vous pouvez affronter le boss sans vous être transformé en bête.

NotAlteredBeast

Pour cela, il suffit de se présenter 3 fois dans le même niveau devant le boss. Les 2 premières fois, il la jouera sympa et vous laissera une chance de récupérer les orbes qui vous font défaut. Mais la 3ème fois, surement parce qu’il en a marre que vous vous foutiez de sa gueule, le boss acceptera de vous affronter. Et autant dire qu’à ce moment là, on serre les fesses! D’un autre côté vous l’avez bien chercher, surtout quand on voit l’orgie de power up à récupérer dans la dernière section du niveau!

NotAlteredBeast_2

Cela dit, vaincre le boss sous forme humaine n’est pas impossible, c’est même très faisable avec un peu de méthode et de concentration. Bon, après si vous vous pointez devant lui avec 0 power up, ça doit encore compliquer un peu les choses!

Bien évidemment pour les boss suivants, ça doit être une autre histoire, à commencer par le 2ème boss qu’on affronte habituellement sous la forme d’un dragon

Comme j’avais du mal à croire cette histoire, j’ai voulu en avoir le cœur net et après avoir vérifié la version arcade via MAME, j’ai lancé GENS pour voir si le comportement de la version Megadrive était bien le même.

NotAlteredBeast_MD

Et effectivement, on peut bien se présenter en slip devant le boss. Et on peut toujours largement faire sa fête au 1er boss (et ça doit être encore plus faisable avec une manette!)

NotAlteredBeast_MD_2

Pour finir, j’ai vérifié ce qu’il en était avec la version que j’ai le plus fait tourner à l’époque (et de loin!), la version Master System. C’est difficile de croire qu’on a pu ne jamais être dans ce cas là, dans aucun niveau avec le nombre de parties qu’on a fait subir à cette petite cartouche!

NotAlteredBeast_SMS

Mais cette fois encore, le verdict est sans appel : les mêmes règles s’appliquent et on peut se retrouver à poil (et sans poil) devant le boss. L’affaire se corse un peu d’ailleurs car l’animation de cette version étant ce qu’elle est, et les contrôles étant plus raides, la difficulté est sensiblement plus relevée.

Notez au passage la finesse des décors sur cette version Master System lors de l’affrontement des boss!

NotAlteredBeast_SMS_2

Au final tout ce petit monde est donc logé à la même enseigne.

Ainsi se termine ce post dédié à cette révélation concernant Altered Beast. Je trouve quand même ça assez fou d’être passé à côté de ça. D’un autre côté ça veut dire qu’on n’était pas si nul que ça 😉

Publicités

Jeux vidéo sous verre

Cela fait un moment que j’ai abandonné l’idée d’avoir toutes mes consoles branchées en permanence sous ma télé. En effet, si l’idée est séduisante sur le papier, sa réalisation est vite un cauchemar dès qu’on a un nombre important de machines sous la main… Et comme je n’ai jamais dû revendre une console, j’en ai effectivement un certain nombre…

Car au delà de la place que nécessite l’installation d’une telle collection de consoles, il faut aussi prendre en compte celle que prendront les différentes multiprises (pour les alimentations et les sorties vidéos). De plus, si on veut éviter de vivre dans un bordel permanent (et/ou protéger ses jouets des petites mains innocentes des petits enfants de la maison), il faut trouver un espace supplémentaire pour le rangement des manettes.

Tout ça n’est déjà pas une mince affaire mais en plus quand on considère que régulièrement, au moment où on voudra utiliser une machine, une fois sur deux, elle ne fonctionnera pas… Et donc il faudra alors aller bidouiller derrière l’écran la montagne de fils pour en débrancher un avant de le rebrancher (une fois identifié!)…

Bref, c’est vite un bordel sans nom et finalement, mieux vaux ranger ces petites choses dans un coin accessible et perdre 2 minutes à aller chercher la console et ses accessoires quand l’envie nous prend de faire une petite partie 🙂

Et c’est pour cette raison que l’homme moderne a inventé la vitrine!

Vitrine consoles & Co

Lire la suite

Foot en folie sur megadrive

Voici une sympathique vidéo de tous les jeux de foot de la megadrive. La console de Sega a été plutôt gâtée côté jeux de football même si on sent que la variété a été bien moindre une fois digéré l’ouragan FIFA 94

Pour ma part, j’ai surtout joué à European Club Soccer puis FIFA 94 (= FIFA International Soccer) et quelques uns de ses successeurs. World Cup Italia 90 (= World Championship Soccer) est pour ce qui me concerne hors catégorie car je n’y ai jamais joué sur megadrive, mais uniquement sur Master System (et c’était de la bombe!)

La vidéo en elle-même est vraiment bien faite et montre en un clin d’œil chacun des jeux, réussissant l’exploit de nous montrer 29 jeux en moins de 9 minutes, mais en nous montrant vraiment chacun d’eux!

Dommage qu’il n’existe pas plus de vidéo dans ce genre, l’auteur de celle-ci n’ayant fait la même chose que pour les jeux de courses (47 jeux en 11 minutes) et les puzzle games (25 jeux en moins de 5 minutes)

Nettoyage de manette chez maître Sega

Si vous avez conservé quelques unes de vos anciennes consoles ainsi que leurs accessoires, alors vous avez dû vous aussi rencontrer ce problème bien connu et particulièrement frustrant : des manettes à la précision extrêmement relative!

Résultat, au lieu de s’éclater sur ses vieux jeux comme à la belle époque, on peste, on grogne, on râle… Et tout ça, c’est la faute à la manette d’abord!!!

Ah… Cette mauvaise foi si typique à laquelle vous avez été surement confrontés à de très nombreuses reprises lors de session de jeu pendant les années 90… Sauf que là, c’est probablement vrai; la manette est certainement en grande partie responsable des piètres performances du joueur enragé… Une seule solution : ouvrir la bête et y remédier!

Pad Megadrive 6 boutons

L’avantage des produits Sega, et les manettes six boutons pour la megadrive ne font pas exception, c’est qu’un bon vieux tournevis cruciforme suffit pour tout démonter. Tac, tac, tac, et hop, la manette est en morceaux, prête à livrer ses secrets 🙂

Lire la suite

[arrivage] C’est sur les vieilles télés qu’on joue les meilleurs oldies

Partant de cet adage bien connu (si, si), j’ai sauté sur l’occasion qui s’est présentée il y a quelques semaines de passage chez un cousin pour ramener ceci :

télé

Un bon vieux tube cathodique 4/3 qui fait 62/63 cm de diagonale, et qui est censé bien marcher. Plus qu’à lui trouver une « petite » place et à tester tout ça avec une Megadrive, une Super Nintendo et tout le toutim 🙂

La Megadrive écarlate

Quelques semaines après avoir renoué avec Maître Sega, j’ai pris le temps de faire une beauté à cette nouvelle Megadrive et la débarrasser des ces hideux autocollants qui la défiguraient.

Pour ce faire, j’ai utilisé un produit miracle : l’eau écarlate. Un bon coup sur les autocollants et ils se sont laissés décoller sans faire d’histoire. Il a ensuite suffit d’un petit coup supplémentaire pour dire adieu aux quelques traces de colle résiduelles. Sacrément efficace! Comme quoi, malgré ce qu’on peut voir sur Youtube, l’eau écarlate n’a pas été inventée pour être sniffée par des collégiennes désœuvrées!!!

Ensuite, pour redonner un peu de lustre à la vénérable machine, je lui ai passé un petit coup de WD-40 (un autre produit magique qui sert à tout). Au final, ça donne une megadrive toute pimpante et qui fait plaisir à voir 🙂

Avant :
world of illusion

Après (il reste quelques « poussières de chiffons » sur cette photo) :
Megadrive

[arrivage] 20 ans plus tard, on remet ça avec Maître Sega

A la suite de mes mésaventures avec ma megadrive, et devant mon manque de temps pour jouer avec le fer à souder pour tenter le tout pour le tout, j’ai fini par acheter (il y a quelque temps 😛 ) une « nouvelle » megadrive chez easy cash!

Pourquoi easy cash? Et bien j’avais commencé par chercher dans les vide greniers autour de chez moi mais cela n’a absolument rien donné du tout. J’ai dû voir en tout et pour tout 3 ou 4 PS2, quelques gamecube, 1 XBox et des Wii

Je me suis donc ensuite tourné vers l’Internet avec notamment leboncoin, mais les prix étaient souvent délirants! D’ailleurs, si les grecs ont des trucs touchant au rétrogaming, ils devraient les vendre tout de suite, ça rembourserait leur dette en moins de 2!

Bref, easy cash tarifait la megadrive à prix raisonnable (ça change de certains autres produits!), de plus, la console était vendue testée (et garantie), et je n’avais aucun frais de port supplémentaire (ni risque de casse pendant le voyage). Ajoutez à ça la période des soldes et ça donne quelque chose de très correct (mais bardé d’autocollants qu’il va falloir dégager!)

world of illusion

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :