Archives du blog

[Review] God of War – Toujours aussi bon

God of War n’est clairement pas un jeu récent. D’ailleurs même la version PS3 inclue dans God of War Collection n’est pas récente! Pensez donc, même cette dernière version est sortie il y a 7 ans!

Quoiqu’il en soit, un bon jeu reste un bon jeu, non? Et puis God of War était magnifique sur PS2 en 2005 (et il m’avait fait forte impression à l’époque), il ne peut donc pas avoir si mal vieilli que ça, non?

Et bien voyons ça…

God of War Collection - Cover

S’il ne brille plus de mille feux comme ce fut le cas lors de sa sortie en 2005 sur PS2, God of War fait bien plus que tenir la route aujourd’hui en 2017. Oui, on ne croit pas un seul instant être en face d’un jeu AAA récent, mais ce n’est pas vraiment important finalement. Malgré des modèles 3D un peu datés, la direction artistique et le coup de polish passé à Kratos pour cette version HD fait des merveilles. À aucun moment le grand âge de ce jeu n’est un handicap pour lui et on prend un vrai plaisir à y passer la dizaine ou douzaine d’heures nécessaires pour en voir le bout.

God of War - Amélioration 1

Comparaison entre God of War (PS2 -2005), God of War (God of War Collection sur PS3 – 2010) et God of War (God of War Collection sur PS Vita – 2014)

Et le plaisir est bien présent car de son côté, le gameplay n’a pas pris une ride. Ce bon vieux Kratos répond aux doigts et à l’œil, les coups sortent tout seul et les ennemis n’ont qu’à bien se tenir! Les vieux réflexes reviennent vite et on retrouve avec joie le bonheur des QTE apparaissant au dessus de la scène de combat, combinant à merveille le stress intense du combat et le fait de profiter presque béatement de la séquence. Il est vrai que certains coups sont un peu curieux, habitués que nous sommes à ceux qui les avaient remplacés depuis (je pense notamment au coup tournoyant « basique » qui est ici accompagné d’un petit saut en diagonal). Il est vrai aussi que la panoplie d’armes à la disposition de Kratos est beaucoup plus limitée qu’elle ne le sera dans d’autres épisodes. Mais l’essentiel est bien là et on pourra à loisir faire tournoyer ses lames pour les abreuver du sang des ses nombreux (et différents) ennemis.

God of War - pandora temple

Comme dans mes souvenirs, l’ambiance est extraordinaire, visuellement et musicalement. La mise en scène n’est pas en reste et finit de donner vie à cette aventure hors du commun. De plus les acteurs s’en donnent à cœur joie et même si Kratos est parfois un peu over the top, cela colle assez bien à l’ensemble finalement.

L’histoire est d’ailleurs bien pensée et bien écrite et le tout se joue et se suit d’une seule traite, sans aucun temps de chargement. Seules quelques cinématiques viennent nous tirer de notre bonheur vidéoludique, en l’occurrence les quelques unes faites en moteur de jeu et qui n’ont pas été HD-ifiées… Là, le jeu accuse un peu son âge et dans une séquence où on n’a rien d’autre à faire qu’à regarder, ça ne pardonne pas.

Mais à part ce petit (minuscule) accroc, le jeu coule tout seul. D’ailleurs, c’est bien simple, le jeu coule tellement tout seul que si on n’était pas raisonnable, on serait capable de le finir d’un seul coup! (mais bon, on est raisonnable et puis il faut aller bosser le lendemain matin alors on le coupe en 2 ou 3 fois 😀 )

God of War - gameplay (PS2)

God of War – gameplay (PS2)

Cela ne veut pas dire pour autant que le jeu se résume à une balade, certains passages demandant de se creuser un peu les méninges et un peu de doigté pour survivre aux hordes de créatures qui veulent votre mort. Pourtant je dois admettre que la première moitié du jeu est étonnamment facile, surtout en ce qui concerne les combats. Dans mon souvenir, les affrontements étaient plus difficiles que ça… Peut être que je suis devenu très fort. Peut être que j’étais très mauvais à l’époque. Ou peut être que mes souvenirs ne sont pas fiables. Quoiqu’il en soit dans la première moitié du jeu, on meurt rarement, très rarement pendant un combat. C’est d’ailleurs là où on découvre le sens de l’humour du jeu… Imaginez :

Je meurs 5 fois de suite en tombant dans un trou (parce que je rate mon saut, que je ne sais pas où aller…) et là dessus, le jeu, plein de pitié, me propose :

« voulez-vous passer en mode Facile? Ce changement n’affectera que la difficulté des combats« 

Si ça ce n’est pas du troll de compétition!

God of War - Amélioration 2

Et puis, on arrive dans le désert, on marche dans une tempête de sable à la recherche (à l’oreille!) de sirènes à zigouiller (d’une façon violemment exquise soit dit en passant). Passage dont je me souvenais comme étant cauchemardesque. Typiquement le genre d’endroit où je m’imaginais tourner en rond pendant des heures sans trouver où aller. Et bien pas du tout! Tout ça a été réglé en 2 coups de cuillère à pot et Kratos a pu accéder au temple de Pandore. Et c’est là que les choses vraiment sérieuses ont commencé. Une aire de jeu beaucoup plus vaste que celles visitées jusqu’alors et dans laquelle on va, on vient encore et encore, délaissant certaines zones pendant des heures pour y revenir plus tard une fois une porte débloquée ou Kratos mieux équipé. Et c’est à ce moment là aussi que les ennemis deviennent plus agressifs, plus forts et mieux protégés. Certains combats étant même particulièrement frustrants par moment, mettant en question l’équilibrage général du jeu… C’est finalement le seul reproche que je ferais à ce God of War, le jeu aurait gagné à mieux doser la progression de sa difficulté. D’ailleurs le dernier boss suit un peu ce schéma enchaînant des phases assez basiques avec une séquence particulièrement intense! (oui, je pense à la séquence des mille Kratos!)

Heureusement cela ne suffit pas à gâcher le jeu (loin de là!) et la frustration laisse place à un sentiment bien plus agréable quand on a fait mordre la poussière à ces misérables!

God of War - Poseidon lightning

Le bilan de ce God of War sur PS3 est donc excellent, et si j’ai du mal avec le fait d’esquiver avec le stick droit (je trouve que le choix fait (contraint) pour les version PSP et PS Vita est bien plus agréable à l’usage), j’ai pris énormément de plaisir à jouer à ce jeu, même 12 ans après sa sortie.

Après ça, je n’ai pas grand chose à ajouter à part vous dire d’aller acheter ce jeu et de conclure en disant à quel point j’ai été épaté par la justesse des angles de caméra (fixes) tout au long du jeu. Quasiment jamais prises en défaut, sublimant les scènes et l’action, le travail à ce niveau est tout simplement titanesque (même si dans ce God of War, tout tourne autour des dieux :D) et vu que j’avais critiqué God of War III à ce sujet, cela me semblait juste d’en faire les louanges ici.

Pour ma part, je plonge (avec joie et impatience) dans la suite des aventures de Kratos avec God of War 2.

Publicités

[review] Fist of the North Star : Ken’s Rage 2

Alors que la sortie de Berserk – Band of the Hawk se profile, il me semble que c’est le bon moment pour vous parler du jeu qui a failli être pour moi le meilleur jeu de 2016 : Hokuto No Ken – Fist of the North Star : Ken’s Rage 2. Et pourtant ce jeu est sorti au début de l’année 2013…

Fist of the North Star : Ken's Rage 2 - Cover

Ce deuxième épisode sorti sur PS3, XBox 360 et Wii U fait suite à un premier jeu plutôt médiocre à tous niveaux et sorti en 2010. Et pourtant, Koei a réussi à nous livrer une véritable pépite, gommant tous les (horribles) défauts du premier épisode. Et comme l’histoire est belle, ils ont même fait comme si le premier n’avait jamais existé (à part pour le titre) et du coup, on a le droit à toute l’histoire de Ken 🙂

Hokotu No Ken - Fist of the North Star : Ken's Rage 2 - Mobs

Ken! Survivant de l’enfer!

Pour ceux qui ne connaissent pas, Hokuto No Ken est à la base un manga écrit par Buronson et illustré par Tetsuo Hara dont la parution a débuté en 1983. Cela raconte une histoire se déroulant dans un futur proche où la civilisation s’est complètement écroulée, une bonne vieille guerre nucléaire étant passée par là. La loi du plus fort règne comme jamais et en gros on a d’un côté les villageois de base, et de l’autre des brutes sanguinaires à tendance punk post-apocalyptique. Un des deux groupes passent son temps à piller / agresser / tuer  /voler / violer /réduire en esclavage l’autre. Je vous laisse deviner qui fait quoi. Au milieu de tout ce bazar, Kenshiro, un expert en arts martiaux parcourt le monde et casse la gueule à tous les méchants qu’il rencontre.

Bien sûr c’est plus subtil que ça, le Kenshiro a un passé et il y a également à travers lui l’affrontement deux écoles séculaires d’arts martiaux ainsi que la lutte pour être LE véritable représentant de son art. Reste que Ken se bastonne méchamment et fait exploser la tête des gens de façon assez inoubliable.

Lire la suite

[Review] Uncharted Replay – Ma version de The Nathan Drake Collection

Mad MaxCes derniers temps, je suis à la recherche d’un jeu palpitant qui me donne envie d’y retourner encore et encore. Et bien que j’ai récupéré le Mad Max d’Avalanche Studios je suis loin d’être comblé. Le jeu n’est pas mauvais, bien au contraire. Mais c’est encore un jeu « open world » (ou bac à sable comme on disait dans le temps) qui reprend les grandes lignes de ce qu’on voit partout. Explorations, missions, combats… Tout est déjà vu et revu dans les Batman notamment ou Shadow of the Mordor récemment. Au final, on a un peu l’impression de jouer toujours au même jeu. Les seuls éléments différenciant entre tous ces jeux se résument à la skin et l’histoire… Cela enlève quand même énormément d’intérêt à tout ça, surtout quand on considère qu’à la base le gameplay de ces jeux est quand même loin d’être exceptionnel

Bref, j’ai un jeu tout beau tout neuf tout récent et même s’il est sympathique, il ne m’amuse pas. Et je ne sais pas vous, mais moi à la base, ce qui me plaît dans les jeux vidéo, c’est avant tout et surtout la partie du jeu!

Du coup, conditionné par tout le battage médiatique autour de la remasterisation des trois premiers volets d’Uncharted sur PS4, j’ai eu l’idée (originale) de rejouer à ces mêmes jeux mais en version PS3. Après tout, je les avais vraiment appréciés à l’époque!

Et franchement, c’était une très bonne idée. D’ailleurs j’ai plié les 3 épisodes en moins de 2 semaines, dont 3 soirs ont été dédiés exclusivement à la trilogie retour vers le futur – avec l’épisode 2 le 21 octobre. Il faut ce qu’il faut 🙂

Du coup, je vais faire un petit retour rapide sur ces 3 jeux puisque c’est tout frais dans ma tête et que c’est finalement la première fois que je joue aux différents épisodes dans un laps de temps si court.

Uncharted : Drake's fortuneCommençons par le commencement et donc par le premier épisode. Globalement, je suis assez en phase avec ce que j’en avais pensé à l’époque : ce jeu est excellent.

Visuellement, ça a un peu vieilli sur certains aspects, surtout les ombres qui sont toutes dentelées et scintillantes, mais ça fait bien plus que tenir la route. Et puis ça fait quand même 8 ans qu’il est sorti ce jeu! D’ailleurs ce sont surtout les cutscenes qui sont touchées par ce vieillissement; il n’y a pas grand chose à dire sur le jeu en lui même. Quant au gameplay j’avais peur de la désillusion (de Drake 😀 ) car j’avais lu un peu partout que ce dernier avait été remis au niveau des 2 jeux suivants dans l’édition remasterisée.

Lire la suite

[Review] Remember Me

Remember Me restera le premier jeu terminé sur ma « nouvelle console » (i.e. mon PC Gamer). Il faut dire que pendant les vacances de Noël j’ai récupéré une carte graphique digne de ce nom et que je peux maintenant lancer dignement des jeux qui nécessitent un peu de ressources (enfin, sauf Splinter Cell Blacklist mais ceci est une autre histoire…)

Pour revenir à Remember Me, c’est un jeu qui a eu sa part de hype et qui a plutôt été bien accueilli par la presse. Mais c’est aussi un jeu qui n’a pas rencontré le succès en rayon, malgré l’attente qu’il avait réussi à susciter chez les joueurs. Il possède du coup une aura un peu particulière, le présentant comme un jeu exceptionnel qui aurait injustement échoué en terme de ventes… Sauf que…

Remember Me - title

Sauf que Remember Me est assez loin de tenir ses promesses et si le jeu n’est pas mauvais, loin de là, il est surtout assez moyen au final. Mais un jeu moyen peut très bien se vendre et être apprécié pour ce qu’il est; et je pense que le plus gros problème de Remember Me ne vient pas du jeu lui même; : Remember Me a été vendu en mettant en avant de mauvais arguments.

Lire la suite

[Review] Retour sur Diablo 3

Diablo 3

340! C’est le nombre d’heures que j’ai passées sur Diablo 3 depuis que je l’ai acheté! C’est assez incroyable quand même! Tant de temps passé sur un jeu qui se manipule au clavier et à la souris!!! Du coup, ça vaut bien un petit retour sur ce jeu; d’ailleurs on va faire ça maintenant!

Mais avec un tel temps passé dessus me direz-vous, ce jeu doit être véritablement exceptionnel! Sinon comment expliquer toutes ces heures passées dessus? Et bien, non, même pas. Enfin, en tout cas pas à ce point là… Car au final, on se fait un peu chier sur Diablo 3.

Attention, pas tout de suite, pas d’entrée de jeu (et heureusement!)…

Mais force est de constater que Blizzard a raté son coup à certains niveaux. Je ne reviendrais pas sur l’hôtel des ventes (en vrai argent ou pas), sur l’erreur 37 ou le besoin (idiot) d’une connexion permanente pour jouer à Diablo 3. Tout cela appartient au passé (enfin, pas le besoin de connexion mais manifestement ils ne changeront pas d’avis…). Concentrons-nous donc sur le vrai problème du jeu, à savoir qu’en gros, dès qu’on est au niveau maximum (60 dans le jeu de base, 70 après la sortie de l’extension), on commence à s’emmerder.

Lire la suite

[Review] Sonic & All-Stars Racing Transformed

Sonic & All-Stars Racing Transformed est un jeu qu’on attendait depuis longtemps, et pourtant, nous ne le savions même pas. Prenons donc quelques minutes pour voir plus en détails ce jeu qui deviendra vite un indispensable de votre ludothèque.

Sonic & All-Stars Racing Transformed - Logo

Sonic & All-Stars Racing Transformed, qu’est-ce que c’est?

Sonic & All-Stars Racing Transformed, c’est le 2ème épisode d’un Mario Kart Like made in Sega.

On participe donc à de folles courses aux allures d’empoignades, parcourant à toute berzingue des circuits inspirés des différents univers de jeux SEGA, le tout en prenant les commandes de véhicules pilotés par les plus grands héros de la marque au hérisson bleu.

Et, alors que le premier épisode était au mieux tout juste sympathique, ce nouvel opus est un grand jeu, tout simplement!

Sonic & All-Stars Racing Transformed - Car

Lire la suite

[Review] Injustice : Gods among us – édition collector

injustice - collector

J’ai enfin récupéré mon « petit » colis contenant l’édition collector d’Injustice : Gods among us (Injustice : Les dieux sont parmi nous en VF) et même si je me dis régulièrement que je n’achèterais plus d’édition collector, je dois dire que je ne suis pas mécontent d’avoir craquer pour celle là!

injustice - collectorIl faut dire que chez NetherRealms, ils n’ont pas fait les choses à moitié avec cette édition qui comprend notamment une énorme statuette.

En tout cas, si on voit parfois des collectors dans d’énormes boîtes qui contiennent 3 fois rien (et dont en plus les 3/4 sont tout simplement des papiers sur lesquels sont imprimés des codes pour télécharger des contenus dématérialisés!), ici, ce n’est pas le cas du tout. La boîte est effectivement énorme mais ce n’est pas pour rien! En effet, la statuette qu’elle renferme fait quasiment 25 cm! Et la bonne nouvelle c’est que sa qualité est vraiment bonne, voire tout simplement excellente!

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :