Archives du blog

Making Crash Bandicoot – une aventure de jeu vidéo

Si vous avez un peu joué aux jeux vidéo dans la deuxième partie des années 90, vous connaissez surement Crash Bandicoot, la « presque mascotte » de la Playstation de Sony.

Crash Bandicoot - box

Sorti en 1996, ce jeu de plateforme 3D innovant a donné un bon coup de pied dans la fourmilière à l’époque en étant à fois beau, jouable ET en 3D. On parle quand même d’un jeu dont les concurrents croyaient qu’il accédait à une librairie cachée de la Playstation tellement il était exceptionnel graphiquement! Même Sony avait du mal à y croire (ils avaient même dépêché un gars chez eux pour vérifier si le jeu tournait effectivement sur la console)!

Bref, qu’il soit pour vous mémorable ou tout simplement marquant, Crash Bandicoot est de toute façon un jeu d’exception et Andy Gavin, un de ses créateurs, nous fait un beau cadeau en nous racontant sur son site l’histoire du projet, de sa genèse à sa publication.

C’est ici que tout commence avec la première partie.

Composée de 12 parties (dont certaines sont encore redécoupées en sous parties), cette histoire est riche en détails et anecdotes en tout genre et est un réel plaisir à lire. Bon, après, c’est en anglais, donc ça va surement en rebuter quelques uns mais franchement, c’est dommage de passer à côté d’un témoignage aussi exceptionnel.

Les parties 1 à 6 relatent les faits à une puis deux puis trois voix. Tout y est, le côté start-up, la proximité, les idées qui fusent, les débats, les négociations, les rapports avec l’éditeur… C’est pour moi la partie qu’il ne faut pas manquer, même si l’anglais vous donne des boutons. Après tout, vous regardez bien Game Of Thrones ou je ne sais quelle autre série en VO, alors quelques pages de lecture, ça ne doit pas être insurmontable! 😉

Les parties 7 & 8 ajoutent les points de vues d’autres personnes aux événements rapportés dans les premières partie. Cela apporte véritablement un plus à ce qui a déjà été dit dans les précédentes parties.

À partir de la partie 9, cela devient sensiblement plus technique avec des explications sur le langage utilisé, les contraintes liées et développement et j’en passe. Ça reste très intéressant, mais avouons-le, beaucoup moins accessible. Cette partie peut se sauter pour éviter de se noyer (c’est dommage mais ça se comprend).

Il ne faudra par contre ne pas oublier de reprendre avec les parties 12 et 13 qui parlent de localisation respectivement pour l’Europe et le Japon. Ces deux dernières parties sont celles qui sont les moins détaillées, et on aimerait en savoir plus. Ce sera peut être le cas un jour sur la partie qui concerne le Japon puisqu’elle n’est pas terminée.

Le tout forme une histoire incroyable, palpitante et bien racontée. On s’y croirait.

Crash Bandicoot - Title

Pour ma part, j’ai joué aux premiers Crash Bandicoot, surtout le 1er, et si je ne suis pas un fan hardcore de la franchise, j’en garde un très bon souvenir. Il faut dire qu’un jeu de plateforme en 3D où celle-ci ne pourrissait pas le gameplay aux petits oignons qu’on avait l’habitude d’avoir en 2D sur 16 bits, c’était rarissime à l’époque!

Crash est donc un bon jeu qui m’a laissé un bon souvenir mais sans comparaison aucune avec des Mario ou des Sonic. Et pourtant cette série d’articles sur la création de Crash Bandicoot est tout simplement un gisement de pépites, sans conteste LA lecture que je vous recommande cet été sur la plage (ou ailleurs si vous n’allez pas à la plage).

[First look] La Playstation 4 arrive

Sony PS4 & co

Et elle arrive bientôt même puisque sa sortie est prévue dans nos contrées le 29 novembre de cette année. Et comme elle arrive bientôt, on voit logiquement des bornes de démos pousser comme des champignons un peu partout dans les magasins. Enfin, pas tant partout que ça mais c’est le cas dans le carrefour à côté de mon boulot. D’ailleurs, ce n’est pas du tout le cas des bornes de démos XBox One ce qui me laisse un peu perplexe sur la stratégie de communication de Microsoft pour sa nouvelle console…

Bref, j’ai été poser les mains sur la PS4 entre midi et deux pour voir un peu ce que ça donne cette histoire…

Et ça donne un truc particulièrement inattendu. Et très bon! Je ne parle pas des jeux qui étaient disponibles puisqu’il n’y avait rien de très intéressant : Call of Duty Ghost et Knack. Deux jeux qui ne m’intéressent pas et qui ne sont pas très intéressants tout court.

Lire la suite

[arrivage] Quelques accessoires pour le NEX-6

Avant de partir en vacances, j’ai acheté 2 petites choses pour accompagner mon tout nouveau NEX-6.

La première, c’est un chargeur secteur pour la batterie du NEX-6, chargeur honteusement absent du packaging de l’appareil photo.

En effet, de base, le NEX-6 se recharge sur le secteur via l’appareil photo. C’est toujours mieux que ce que met Nintendo dans la boîte de sa 3DS XL (= rien), et même un cran au dessus de pas mal de baladeurs (= un câble USB) mais c’est quand même inacceptable!

Ça coûte donc près de cinquante euro, ça s’appelle BC-VW1 et ça fait son boulot parfaitement.

À noter que ce chargeur permet de charger la batterie de n’importe quel appareil de la série NEX ainsi que celle des appareils de la gamme alpha (peut être pas les premiers) puisque Sony a la bonne idée d’utiliser les mêmes batteries pour ses différents appareils photo. Et quand c’est malin, il faut le dire 🙂

chargeur Sony BC-VW1

Lire la suite

[arrivage] NEX-6 et 16-50

J’en avais parlé ici et ça n’a pas trainé, j’ai fait l’acquisition d’un nouveau joujou : le Sony NEX-6.

NEX-6 + 16-50 + housse + SD 8Go

Je n’avais pas prévu de l’acheter si vite mais en allant l’essayer à la FNAC, le vendeur a découvert ce pack oublié au fond du stock et qui avait la bonne idée d’être soldé! Grosso modo 33% de réduction par rapport au prix habituel (de la FNAC) du couple appareil + objectif. Et là, il y a en plus une carte SD de 8Go ainsi qu’une housse. Difficile de résister dans ces conditions!

Tout juste déballé, il n’y a rien de spécial à dire pour le moment, si ce n’est que contrairement à ce que je pensais, ce pack contient bien le nouvel objectif motorisé 16-50 et non le « vieux » 18-55 comme le laisse penser la boîte.

Un petit mot tout de même sur l’absence de chargeur chez Sony dans ses packs NEX puisque l’appareil est fourni avec un adaptateur secteur qui se branche sur l’appareil photo qui servira à recharger la batterie. Et s’il est surement pratique de pouvoir charger son appareil directement, ça fait quand même un peu radin de ne pas même le chargeur de batterie… Je le savais avant l’achat, mais ce n’est pas une raison pour ne pas le dire.

À part ça, rien du tout. Je ferai un retour quand j’aurais pu jouer avec (et un peu plus que jouer quand même) et je répondrais aux questions de base, celles qui ont déclenché cet achat :

  • ce NEX-6 est-il assez compact pour se faire oublier là où mon Canon EOS 600D est trop imposant?
  • ce NEX-6 peut-il remplacer complètement mon Canon EOS 600D?

Réponses dans quelques semaines…

L’idée qui trotte…

idea

idea - side

via le comparatif de camerasize

[arrivage] Incroyable! Un jeu pour PS Vita! Disgaea 3 : Absence of Detention

Il y a quelques semaines, j’ai enfin acheté un nouveau jeu pour ma PS Vita

disgaea 3
Ce jeu, c’est Disgaea 3 : Absence of Detention.

Cet excellent jeu n’exploite pas du tout la puissance de la PS Vita, du coup, c’est un peu de la triche que de l’acheter sur Vita, mais il faut bien la nourrir la pauvre!

En effet, ce jeu est sorti depuis belle lurette sur PS3 et est d’ailleurs trouvable pour nettement moins cher sur la console de salon de Sony! Mais au détour d’une promo, j’ai sauté le pas, me disant que le type de jeu convenait pas mal pour glander devant la télé en même temps… Et puis le foutage de gueule graphique passe mieux sur un petit écran à résolution « normale » que sur un 46 pouces Full HD!

Je n’ai qu’une petite dizaine d’heures de jeu au compteur, donc je n’ai pas grand chose à dire dessus à part que l’histoire est complètement débile et que le système de jeu est incroyablement riche et complexe. Avec des heures et des heures de jeu en perspective, c’est un achat qui sera vraisemblablement rentabilisé!

[compte rendu] Mon E3 à moi

Bon, soyons clair, cette édition de l’E3 était décevante, voire très décevante. Quasiment aucune vraie nouveauté à se mettre sous la dent et c’est encore pire quand on ne s’intéresse qu’aux bons jeux! Le pire ayant été les conférences des 3 constructeurs, qui nous ont tour à tour démontré que la (très) mauvaise qualité de la prestation du candidat précédent était très relative…

logo E3

Chez Microsoft, l’ensemble a été assez plat, hormis quelques trailers rappelant que c’était un salon de jeu vidéo, l’essentiel des « nouveautés » ont consisté en des trucs transforment toujours un peu plus la XBox 360 en super media center.

Chez Sony, ça a été bien pire avec notamment des livres interactifs pour enfant au milieu de trailers d’exclus qui ont l’air soit chiantes soit dont on a aucune idée du jeu que cela peut être (oui, je n’accroche pas du tout à The Last of us, qui, j’en ai bien peur risque d’être aussi chiant qu’il est réussit graphiquement…). Mais surtout, pas un mot sur la PS Vita! Soit disant pour gagner du temps (dixit les gars de chez Sony après la conférence)! À mon avis, c’est surtout parce qu’ils n’avaient rien à dire dessus!!!

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :