Archives du blog

Jouons avec Uplay – une tentative d’installation de Splinter Cell Blacklist

Le problème quand on dispose d’une connexion internet « de campagne », c’est que le moindre téléchargement est à planifier soigneusement.

D’une part il faut tenir compte du temps que cela va prendre, et d’autre part il ne faut pas oublier que pendant le téléchargement, la connexion internet sera pas ou peu utilisable, même pour du simple surf (bon, après, on peut bien sûr brider certains usages, je vais me pencher là dessus un de ces quatre)

Bref, pas question de lancer une grosse mise à jour juste avant de jouer avec les copains. Il faut prévoir.

Uplay

Mais même en étant le plus prévoyant du monde, on ne peut pas lutter contre la toute puissance d’Ubisoft et de son Uplay, la plateforme de distribution maison de l’éditeur. Tu peux pas test comme disent les jeunes.

Pourtant, en ce qui me concerne, je dois dire que je n’avais pas d’a priori particulier par rapport à Uplay. Après tout quand on voit la main mise de Steam sur le marché, on ne peut que se réjouir de voir un peu de compétition, même si cela vient d’un éditeur. Et puis à l’heure du tout dématérialisé ou presque, je comprends qu’un éditeur n’ait pas envie d’être enchainé à un distributeur unique. Le principe du dématérialisé c’est plutôt la vente directe!

Et puis j’ai voulu installer Splinter Cell Blacklist sur mon nouveau PC… Je l’avais acheté lors d’une super promo à 2,9€ il y a quelques temps et il était déjà installé sur mon PC portable. Le hic, c’est que Uplay ne permet pas de transférer le jeu d’un PC à un autre. Du coup, on est obligé de le télécharger à nouveau. C’est stupide et ça montre bien à quel point tout cela est pensé en amont sans tenir compte de la réalité des vitesses de connexion de beaucoup de français (et de quelques autres millions de gens dans le monde aussi).

Splinter Cell Blacklist

Mais bon, aussi stupide que soit le téléchargement via internet de 20 Go de données qu’on a déjà sur un autre disque dur, ça reste faisable. Un peu long mais faisable.

Sauf que…

Lire la suite

Publicités

[compte rendu] Mon E3 à moi

Bon, soyons clair, cette édition de l’E3 était décevante, voire très décevante. Quasiment aucune vraie nouveauté à se mettre sous la dent et c’est encore pire quand on ne s’intéresse qu’aux bons jeux! Le pire ayant été les conférences des 3 constructeurs, qui nous ont tour à tour démontré que la (très) mauvaise qualité de la prestation du candidat précédent était très relative…

logo E3

Chez Microsoft, l’ensemble a été assez plat, hormis quelques trailers rappelant que c’était un salon de jeu vidéo, l’essentiel des « nouveautés » ont consisté en des trucs transforment toujours un peu plus la XBox 360 en super media center.

Chez Sony, ça a été bien pire avec notamment des livres interactifs pour enfant au milieu de trailers d’exclus qui ont l’air soit chiantes soit dont on a aucune idée du jeu que cela peut être (oui, je n’accroche pas du tout à The Last of us, qui, j’en ai bien peur risque d’être aussi chiant qu’il est réussit graphiquement…). Mais surtout, pas un mot sur la PS Vita! Soit disant pour gagner du temps (dixit les gars de chez Sony après la conférence)! À mon avis, c’est surtout parce qu’ils n’avaient rien à dire dessus!!!

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :