[Review] Injustice : Gods among us – édition collector

injustice - collector

J’ai enfin récupéré mon « petit » colis contenant l’édition collector d’Injustice : Gods among us (Injustice : Les dieux sont parmi nous en VF) et même si je me dis régulièrement que je n’achèterais plus d’édition collector, je dois dire que je ne suis pas mécontent d’avoir craquer pour celle là!

injustice - collectorIl faut dire que chez NetherRealms, ils n’ont pas fait les choses à moitié avec cette édition qui comprend notamment une énorme statuette.

En tout cas, si on voit parfois des collectors dans d’énormes boîtes qui contiennent 3 fois rien (et dont en plus les 3/4 sont tout simplement des papiers sur lesquels sont imprimés des codes pour télécharger des contenus dématérialisés!), ici, ce n’est pas le cas du tout. La boîte est effectivement énorme mais ce n’est pas pour rien! En effet, la statuette qu’elle renferme fait quasiment 25 cm! Et la bonne nouvelle c’est que sa qualité est vraiment bonne, voire tout simplement excellente!

injustice - collector
La statuette met en scène un combat entre Batman et Wonder Woman et pour être plus précis, le chevalier noir est en train de coller une bonne vieille rouste à la propriétaire de l’avion invisible!

Le niveau de détail est excellent et si j’avais quelques craintes concernant le visage de Wonder Woman (j’avais lu ici ou là que c’était l’élément foiré sur cette statuette), j’avoue que pour ma part, je n’y trouve pas grand chose à redire… La version européenne est d’ailleurs bien plus jolie et plus réussie (avec une pose nettement plus dynamique) que la version américaine dans laquelle Wonder Woman met une peignée à Batman, tous deux vêtus d’un costume différent.

À noter qu’on trouve au dos de la statuette le lasso magique de Wonder Woman ainsi qu’un batarang. On nous laisse le loisir de placer ceux-ci où bon nous semble (enfin, surtout le lasso, parce que le batarang semble n’avoir qu’un seul emplacement possible), dans les mains ou autour du cou ou des poignets des belligérants de notre choix (quitte à peut être changer l’issue du combat?)

injustice - collectorEn plus de la statuette, on trouve dans la boite de ce coffret collector le jeu (encore heureux en même temps!) dans un sympathique steelbook. Il est  également accompagné d’une petite bédé ainsi qu’un décor en carton à mettre derrière la statuette pour servir d’image de fond au combat.

Comme je le dis juste au dessus, le steelbook est vraiment sympathique. C’est fou comme un simple boitier en métal peut donner un air classe et sophistiqué à un « bête » jeu! Cela me ferait presque oublier mes réticences quant aux boitiers métalliques et à la fâcheuse tendance qu’ont ces derniers à moins bien résister au temps

Bref, c’est un joli boîtier (mais une fois sur l’étagère, ça ne se verra plus beaucoup) et on trouvera dedans le jeu ainsi que des petits flyers permettant de récupérer 3 costumes supplémentaires pour Batman, Superman et Wonder Woman (1 costume chacun) venant directement du relaunch effectué récemment chez DC comics et intitulé New52.

injustice - collectorUn petit mot sur la bédé qui vaut vraiment qu’on s’y attarde. D’une part, pour l’objet en lui même bien sûr puisque le dessin est non seulement très lisible mais aussi très agréable; et d’autre part parce que cette BD est là pour une très bonne raison.

En effet, Injustice est peut être un « bête » jeu de baston, mais pour rendre justice aux personnages qu’il met en scène, il a été pensé de façon nettement plus poussée que ce qu’on a l’habitude de voir. Ainsi, ce petit fascicule (en anglais) constitue le prologue de ce que vous fera vivre le mode histoire du jeu. Et cerise sur le gâteau, l’histoire est alléchante, bien trouvée, bien écrite (en plus d’être bien dessinée)! C’est bien simple, quand on a fini de lire ce prologue, on n’a qu’une envie : enchaîner avec la suite! Et le plus beau, c’est que le jeu continue très bien cette histoire. Du tout bon donc!

Bien sûr, on pourra regretter que ce prologue ne soit pas tout simplement intégré au jeu sous la forme de cinématiques (par exemple), mais il faut avouer que commencer un tel jeu par une BD colle quand même vachement bien à l’univers! Par contre, c’est vrai que c’est un peu préjudiciable pour les gens qui se sont procurés l’édition standard (de même que ceux qui se sont précipités sur le jeu contenu dans leur collector en gardant la BD pour plus tard).

Concernant le jeu en lui même, sachez tout simplement qu’il est très bon. On sent d’ailleurs que ce sont les gens qui ont fait les derniers Mortal Kombat qui ont bossé sur cet Injustice.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous encourage à essayer la démo disponible sur le XBox Live ou le SEN qui vous permettra de vous faire une bonne idée du jeu.

Pour ce qui concerne le contenu du jeu complet, on trouve d’une part le mode solo avec

  • un mode Histoire (dont je parlais tout à l’heure et qui est très bon et même exceptionnel pour un jeu de combat)
  • un mode Arcade (classique mais efficace) qui propose notamment la bonne vieille échelle qu’on a pris l’habitude de voir dans Mortal Kombat, mais pas seulement. Affronter tous les méchants à la suite, voire tous les combattants, avec une seule jauge de vie, ou en étant empoisonné… Les défis ne manquent pas et certains vont vous donner du fil à retordre!
  • un mode Star Labs qui permet de jouer des missions spécifiques à chaque personnage (240 missions au total)
  • un mode Versus IA pour faire du versus mais tout seul😉
  • un  mode training qui sera sûrement le passage obligé pour devenir un expert et maîtriser tous les combos d’un (ou plusieurs) personnage

et d’autre part le mode versus multijoueurs, sur la même console ou online dans lequel on retrouve la plupart des fioritures habituels.

Visuellement le jeu est vraiment beau, proposant une ambiance bien plus qu’acceptable de l’univers DC. Les personnages sont bien modélisés, l’animation est bonne et propre à chaque héros, même s’ils ont un peu ce côté rigide présent également dans les Mortal Kombat.

injustice - Nightwing VS. The Flash

Pour ce qui est des décors, ils sont eux aussi très réussis, souvent (toujours?) sur plusieurs niveaux, avec des éléments destructibles et/ou utilisables pour malmener son adversaire. Et franchement, coller un coup de piano à son opposant ou bien l’envoyer à travers un mur pour poursuivre le combat à l’extérieur, c’est jouissif. Déjà que se bastonner en contrôlant ces super héros est bien trippant, mais là, on touche au pur bonheur. Surtout que les transitions pour passer d’un lieu à un autre sont bien plus élaborées que le simple fait de passer à travers un mur! Qu’on se prenne le métro, une foreuse ou d’autres trucs plus conventionnels, le passage d’un niveau à l’autre n’est jamais sans douleur!

Enfin, pour finir sur l’aspect réalisation de cet Injustice; ce qui est épatant, c’est la fluidité de l’ensemble du jeu, spécialement en mode histoire. Sans aucune installation du jeu sur le disque dur, les séquences cinématiques prennent le relai du combat qui vient de s’achever et ce sans aucun temps de chargement ni même un écran noir!!! Et c’est évidemment la même chose dans l’autre sens. La cinématique se termine sur Batman qui se met en position de combat, et hop, on joue! C’est excessivement agréable et bien loin des chargements intempestifs dont on nous gratifie habituellement pour charger 10 à 20 misérables secondes de vidéos en plus!

Mais ce n’est pas tout (et heureusement!) : le gameplay n’est pas en reste!

injustice - collectorSi au premier abord, et au vu des standards actuels, 24 personnages peut sembler être le strict minimum syndical, il faut reconnaître à NetherRealms une chose : ils ont réussi à proposer pour chacun d’entre eux un gameplay qui lui correspond plutôt bien. On échappe donc aux pourtant habituellement inévitables clones et jumeaux diaboliques permettant de gonfler artificiellement la liste de combattants.

Bon, il n’empêche que certains personnages sont un peu craqués, à commencer par Superman… Toute fois, si cela gêne surement en compétition ou à certains niveaux, il y a quand même moyen de bien s’amuser entre potes avec tout ce petit monde. C’est vrai que qu’il y a quelques visages qu’on ne connait pas bien et qui font un peu second choix mais globalement les plus importants sont là et c’est bien là l’essentiel finalement. Ainsi, dans la « team » Superman, on a droit à :

  • Doomsday
  • Lex Luthor
  • Superman

Chez Batman, on a un peu plus de monde avec :

  • Bane
  • Batman
  • Catwoman
  • Harley Quinn
  • Joker
  • Nightwing

Enfin, pèle mêle, on trouve  :

  • Aquaman (Aquaman)
  • Arès (Wonder Woman)
  • Wonder Woman (Wonder Woman)
  • Black Adam (Captain Marvel)
  • Shazam (Captain Marvel)
  • Cyborg (Teen Titans)
  • Deathstroke (Teen Titans)
  • Raven (Teen Titans)
  • Flash (Flash)
  • Green Arrow (Green Arrow)
  • Green Lantern (Green Lantern)
  • Sinestro (Green Lantern)
  • Hawkgirl (Hawkgirl)
  • Killer Frost (Firestorm)
  • Solomon Grundy (Un peu partout😛 )

Injustice - select screen

Avouez que dans tout ça, il doit y avoir moyen de vous trouver un chouchou et même de découvrir des petits « nouveaux » sympathiques! En plus, ils ont même réussi à donner une certaine classe à Aquaman! C’est pas beau ça?

Manette en mains, au niveau des touches, on est sur du 3 + 1  : 3 touches « normales » (faible, moyen & fort) et 1 touche d’action spéciale. On manipule tout ce petit monde en les combinant entre eux ou avec des mouvements de stick (les quarts de tour, demi tours & compagnie sont à l’honneur) pour sortir des attaques toujours plus puissantes.

On a aussi une jauge qui une fois pleine permet de déclencher l’équivalent d’une super furie aussi excessive que dévastatrice. Mais ici, pas de manipulation tarabiscotée à effectuer. On appuie sur les deux boutons dédiés simultanément, et hop, les coups et les effets spéciaux pleuvront sur votre adversaire (s’il est dans votre rayon d’action et suffisamment docile bien sûr😉 ). C’est ainsi que Batman s’acharnera à coups de gadgets avant d’envoyer sa batmobile percuter de plein fouet son adversaire. Flash choisira de matraquer son opposant en prenant de l’élan en faisant tout le tour de la Terre! Et ce ne sont que deux exemples des nombreuses (très bonnes) trouvailles des développeurs.

injustice - batmobile special move

Il y a bien évidement d’autres subtilités qui s’apprendront lors du tutorial de bienvenue et que vous pourrez approfondir dans le mode trainning afin de faire des combos toujours plus spectaculaires en vue de remporter des victoires toujours plus écrasantes.

Dernière particularité du gameplay de Injustice, le concept de round n’existe pas. On a 2 barres de vie et quand la deuxième arrive à zéro, c’est game over! On a une petite animation quand la première des 2 barres de vie disparaît, mais c’est tout. Ainsi, si le combat est serré, on n’a aucune excuse lorsqu’on le perd. Il n’y pas de « ouais, mais c’est pas juste, j’ai perdu le 1er round alors qu’il ne te restait presque plus de vie! ». Pas une révolution mais un petit détail qui permet au jeu de se différencier au milieu de tous les jeux de combat qui pullulent littéralement depuis quelques temps.

Avant de conclure, un petit mot sur la bande son : si les bruitages et les voix (en anglais en tout cas) sont très bons, la musique est bonne sans être inoubliable. On regrette bien sûr l’absence des thèmes forts des personnages qui ont eu les honneurs du cinéma mais on comprend bien que ça doit être un casse tête juridique et financier que de vouloir intégrer le thème des films Batman de Tim Burton ou Superman de Richard Donner dans un jeu vidéo.

injustice - collector
Pour finir, le verdict est simple, Injustice : Gods among us est un jeu à acheter, tout simplement. D’abord parce que c’est un très bon jeu. Un bon vieux jeu sur lequel on s’éclate tout seul ou avec ses potes.

De plus, c’est un jeu qui tire extrêmement bien parti du matériel de base qu’il utilise. Et rien que ça, ça mérite un encouragement. Et il faudra bien ça pour mettre un terme à la sortie des bouses intersidérales à la Iron Man qu’on n’a de cesse de nous sortir régulièrement.

Ensuite parce qu’il se trouve pas trop cher depuis sa sortie (autour de 45 €), ce qui est assez inhabituel il faut le souligner.

Bref, un bon jeu, fun, jouable, avec un background bien exploité et pas cher, ça s’achète!

Finalement son seul vrai défaut, c’est de n’avoir pas su résister à la tentation des DLC notamment avec des packs de costumes,. Cela n’empêche pas le jeu de proposer tout un tas de costumes à débloquer au cours du jeu, mais c’est tout de même dommage de tomber dans ce genre de travers. D’autant plus quand les premiers DLC sont disponibles dès la sortie du jeu! Et puis même si on peut considérer que les costumes sont des petits extra facultatifs, les DLC contenant de nouveaux personnages sont encore plus gênants, surtout que pour eux aussi le bal a déjà ouvert! (avec Batgirl et Lobo pour le moment)

Publié le mai 23, 2013, dans Jeux Vidéo, Review, XBox 360, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Merci pour ce déballage extrêmement détaillé ! Je cherchais justement quelques infos sur le Comics … Et il confirme le fait qu’il soit en Anglais. (Même si bien dessiné.)

    • C’est vrai qu’à la réflexion, c’est quand même curieux d’écrire « Les dieux sont parmi nous » sur la boîte et de mettre une bd en anglais dedans…

  2. A vérifier, mais il se peut (fort probable même) qu’il s’agisse de la même BD que la version Américaine d’Injustice.😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :