[Review] Magical Drop 3, un puzzle game injustement méconnu

bon, en même temps, c’est vrai que sortir sur NeoGeo, ça n’a jamais été le meilleur moyen pour atteindre la notoriété auprès du grand public… (Ça se saurait)

Bon, le jeu est tout de même arrivé sur Saturn ou sur Playstation, mais sans jamais sortir du territoire japonais, donc encore une fois, pour le rendez-vous avec le grand public, c’est un peu râpé…

Pour ce qui me concerne, mon premier contact avec Magical Drop 3 a eu lieu lors des débuts de GamoPediA, bien avant la version qui existe aujourd’hui. Le jeu ne m’avait alors pas laissé un souvenir impérissable, même si je l’avais trouvé plutôt sympa. Et puis, je l’ai acheté, presque par hasard pour accompagner l’acquisition de ma New Astro City. Et je pense que nous tenons là l’exemple parfait du jeu dont la carrière aurait pu être beaucoup beaucoup beaucoup plus retentissante s’il avait eu la chance d’accompagner le lancement d’une console comme une GameBoy  (par exemple).

C’est donc une véritable injustice qui n’a que trop duré et que je vais essayer de réparer ici🙂

Magical Drop 3 - wolrd

Présentation

Je vais parler ici de la version MVS de Magical Drop 3. Pour rappel, le MVS, ça veut dire Multi Video System, et cela désigne la version arcade de la NeoGeo; la version « salon » de la NeoGeo (la console quoi) étant elle officiellement connue sous le nom de NeoGeo AES (pour Advanced Entertainment System)

Et pour ceux qui ne connaissent pas, un jeu NeoGeo MVS, ça ressemble à ça :

Magical Drop 3

Oui, c’est énorme, beaucoup plus que les cartouches qu’on manipulait avec nos bonnes vieilles consoles des années 80-90, mais dans le monde de l’arcade, on est face à quelque chose d’assez compact!

Et cette cartouche, chez moi, elle se met dans une carte mère NeoGeo comme celle là (pour l’instant) :

20110113_MagicalDrop3_in_Slot_002

Et je joue là dessus :

Magical Drop 3 / New Astro City

Et ça claque!🙂

Mais revenons au sujet. Comme dit dans le titre, Magical Drop 3 est un puzzle game. Et Magical Drop 3 est un jeu à base de boules de couleur. Ces deux choses font que ce jeu est souvent décrit comme un jeu du genre « Puzzle Bobble« . Alors qu’honnêtement, à part pour les deux points sus nommés (le fait que ce soit un puzzle game et un jeu à base de boules de couleur si vous suivez), Magical Drop 3 et Puzzle Bobble n’ont pas grand chose à voir l’un avec l’autre.

Jugez en par vous même : voici l’aire de jeu : Magical Drop - aire de jeu

Votre personnage, c’est la fille (ou le gars) en décors de fond (en l’occurrence, ici, pour le joueur 1, c’est la nana à moitié à poil encadrée en vert). Selon la situation, il (= votre personnage) aura des mimiques spécifiques, toujours assez marrantes, allant du « jsuis trop une star et jme la pète » parce qu’on enchaine les coups de folie à du « au secours jvais mourrrrrrriiiiiir!!! » quand on se prend des coups plein la tronche de la part de son adversaire.

Ce avec quoi on joue, c’est le petit bouffon en bas de l’écran (encadré en rouge sur l’image du dessus). On le fait bouger avec le stick (on appuie à droite… il va à droite! On appuie à gauche… il va à gauche!!! Et c’est tout) et on peut interagir avec son environnement (avec les boules en fait) grâce aux boutons A et B (j’y reviendrai un peu plus loin). Un troisième bouton (appelé par convention le bouton C) est également à la disposition du joueur (mais j’y reviendrais plus loin (aussi))

En haut de l’écran se trouve tout un tas de boules/billes/balles de couleur.Régulièrement, une nouvelle ligne de boules apparaît en haut de l’écran, poussant les autres vers le bas.

Vous l’aurez compris, le but du jeu, c’est d’éviter que les boules ne submergent votre partie d’écran, faisant ainsi disparaître votre personnage derrière un rideau de boules. Car dès qu’une boule atteint le bas de l’écran, c’est game over.

Et pour empêcher ça, il n’y a pas 36 solutions; il faut faire disparaître les boules qui se trouvent de son côté le plus vite possible!

Principes de base

Le concept du jeu est très simple : le petit bouffon peut en tout et pour faire 2 choses en plus de se déplacer : attraper une (des) boule(s) et envoyer les boules qu’il a en main vers le haut.

Le truc, c’est que dès qu’on fait entrer en contact au moins 3 boules de la même couleur sous la forme d’une ligne verticale, ces boules disparaissent ainsi que toutes celles de la même couleur qui sont en contact avec elles.

Le « qu’on fait entrer en contact » dans la phrase précédente est important car ce n’est pas parce que 3 boules de même couleur sont posées en vertical les unes sur les autres qu’elles disparaîtront automatiquement. Il faut que cela se produise suite à une de vos actions, en l’occurrence une de ces deux choses :

  • le lancer d’une boule
  • une réaction en chaine qui avait elle même été déclenchée par le lancer d’une boule.

Pour ce faire, on dispose de 2 boutons (j’avais bien dit que j’y reviendrais!😛 ) : MagDrop3 - tuto

  • le bouton A, qui permet d’attraper des boules Notre petit bouffon peut se déplacer en horizontal et attraper n’importe quelle boule de la ligne la plus basse. Une ligne pointillée verticale (entourée en rouge ici) permet de facilement repérer la boule que cible notre bouffon. Magical Drop - aire de jeu 2Il suffit de se mettre sous la boule que l’on souhaite attraper et appuyer sur le bouton A. Si une ou plusieurs boules de la même couleur touchent celle qu’on veut attraper, on attrapera tout le lot (uniquement sur la même colonne) et pas uniquement la boule du bas. Par ailleurs, une fois que votre clown a une (ou plusieurs) boule dans les mains, il pourra attraper autant de boules que vous le voulez. Il suffit qu’elles soient de la même couleur que la première qu’il a attrapée.
  • le bouton B, qui permet de relâcher des boules Dès que le petit bouffon a au moins une boule dans les mains, une pression sur le bouton B permet de la renvoyer au dessus de lui. Là encore, la ligne pointillée verticale permet de faciliter la visée. A noter qu’il n’y a pas de contrainte pour rejeter les boules. Si on relance la boule (ou les boules) sur une ou plusieurs boules de la même couleur qu’elle, alors elle disparaîtra (ainsi que toutes celles qui sont en contact) pour peu qu’elle forme une colonne d’au moins 3 boules de même couleur. Sinon, elle se contentera d’aller se coller à la boule d’au dessus. Bien sûr, si le bouffon portait 3 boules ou plus (donc de la même couleur), la série de boules qu’on renvoie disparaîtra.

Un troisième bouton s’ajoute aux deux précédents (j’avais dit aussi que je reviendrais sur celui là aussi!) : ce bouton permet de faire descendre dans son écran de nouvelles billes, sans avoir besoin d’attendre que cela arrive « naturellement« . Ainsi, si jamais vous vous ennuyez ou si vous avez complètement vidé votre écran, une pression sur le bouton C fera descendre une ligne de boules toutes neuves rien que pour vous!

Voilà pour les bases. On attrape des boules et on les balance un peu plus loin le plus vite possible. Bien sûr, dans la plupart des parties que vous ferez – en fait, dès qu’on affronte un adversaire – prennent la forme d’un duel (contre un ami ou le CPU). Et comme dans tout bon puzzle game qui se respecte, quand on est bon, on envoie des trucs chez son adversaire! D’où l’intérêt de faire disparaître un grand nombre de boules en même temps, mais surtout, d’user et d’abuser des combos!!!

Les combos

Et parlons-en des combos!

Pour réaliser un combo, il suffit de faire une chaine de disparition. En général, cela se produira parce qu’une fois des boules disparues, celles qui restent se regroupent, et cela peut donner lieu à de nouvelles disparitions si 3 boules ou plus d’une même couleur rentrent en contact sous la forme d’une ligne verticale.

Voyez plutôt : Magical Drop - combo

Mon bouffon a dans les mains une boule jaune. En la lançant au dessus de l’endroit où il se tient, la boule va se positionner à l’endroit marqué d’un cercle jaune au fond blanc, formant ainsi une colonne de 3 boules jaunes avec les 2 boules situées juste au dessus. Cette colonne (marquée par une ligne noire) va disparaître, entrainant avec elle la boule jaune marquée d’une ligne verte (puisqu’elle touche la colonne).

Une fois ces boules jaunes disparues, les boules rouges marquées d’une ligne bleue vont se recoller au reste du paquet, et ainsi entrer en contact avec les boules rouges marquées d’une ligne blanche, formant ainsi une colonne de 4 boules rouges. Elles disparaîtront donc, ainsi que toutes les boules rouges marquées d’une ligne noire, puisqu’elles sont en contact avec la colonne qui crée la disparition.

Et voilà. Vous venez de réaliser un combo! (pour la petite histoire, une fois les boules rouges disparues, les boules jaunes vont créer un nouveau groupe composée d’une colonne de 3 boules jaunes qui disparaitront elles aussi avec la boule jaune la plus en bas à droite de l’écran du joueur 1)

Une autre façon de réaliser des combos consiste à enchainer les disparitions à la main à très grande vitesse. En effet, lors d’une disparition, toute nouvelle disparition effectuée dans un certain laps de temps forme un combo. On peut ainsi, lors d’actions frénétiques, faire monter le compteur de combos assez haut. Et le tout est agrémenté d’un tintement de cloche de plus en plus aigu (dans le plus pur style de la fanfare de Tetris Attack).

Et ça, l’adversaire, ça lui fait vite comprendre qu’il va s’en prendre plein la gueule! En fait, pour ceux à qui ça parle, le concept est un peu celui qu’on retrouve dans Tetris Attack sur Super Nintendo (comme je le disais juste au dessus😛 ), autant dans la façon de faire des combos que dans l’agrémentation musicale (sauf que dans Tetris Attack, ce sont des trompettes au lieu des cloches, et qu’au lieu de monter la note, on a le droit à un morceau de plus en plus long)

Évidemment, la façon dont votre adversaire « appréciera » vos prouesses ne sera pas que musicale puisqu’ils recevront également un certain nombre de boules « bonus », d’autant plus important que votre combo sera de haut niveau.

Magical Drop III - Combo

Notez au passage sur l’image ci-dessus la tronche du player 2 suite à la réception de 5 lignes dans sa face!!!🙂

Afin de pimenter les parties, chaque personnage dispose d’un pattern qui lui est propre et qui conditionne la position des boules qui seront envoyées à l’adversaire suite à un combo. Ainsi, lorsqu’on a un niveau suffisamment élevé, on peut choisir son personnage en fonction de son pattern (et non plus uniquement en fonction de la taille de sa poitrine et de son absence de vêtements!)

Par exemple, le personnage nommé Strength a un pattern qu’on identifie sous le terme suivant :

3 1 5 1 5 1 3

Ca a l’air un peu barbare comme ça, mais en fait, ça veut vraiment dire quelque chose! Ce qu’il faut savoir, c’est qu’en mode duel, chaque joueur possède 7 colonnes de boules sur son écran. Ici, le pattern signifie que les colonnes 2, 4 & 6 afficheront une boule dès la première ligne envoyée à l’adversaire. Les colonnes 1 et 7 afficheront une boule à partir de la 3ème ligne envoyée. Les colonnes 3 et 5 quant à elles, afficheront une boule à partir de la 5ème ligne envoyée.

Au final, si on envoie 8 lignes à son adversaire, voilà ce qui arrivera sur son écran (par le haut, donc en poussant vers le bas les boules déjà présentes) :

Young Strengh - Magical Drop 3

Si on n’envoie que 3 lignes, alors l’adversaire recevra seulement ceci :

Young Strengh - Magical Drop 3 - 3lines

Pour plus d’informations concernant les patterns des différents personnages, allez jeter un coup d’oeil sur ce site, il regorge d’informations sur Magical Drop 3.

Boules spéciales

Un petit détail supplémentaire concernant le gameplay – et permettant parfois de faire de violents combos ou de se dégager de situations très dangereuses – consiste en l’existence de boules spéciales. Il y a deux sortes : les boules spéciales de couleur et les boules spéciales couleur arc en ciel.

Magical Drop - boule spéciale 2

Les boules spéciales de couleur existent dans autant de couleurs que les boules standard. On les reconnaît par leur motif beaucoup plus marqué que sur les boules normales. Dans l’image juste au dessus, on peut voir l’exemple d’une boule spéciale de couleur verte (entourée en rouge). On voit bien la différence avec les boules vertes standard tout autour. Selon les couleurs, le motif diffère. Ainsi, dans les boules vertes, on verra une coupe, dans les boules jaunes une épée, dans les boules bleues une étoile et dans les boules rouges un trèfle.

Cette boule a les mêmes propriétés que les boules standard de la même couleur. La seule différence, c’est que lorsqu’elle disparaîtra, elle fera disparaître toutes les boules de cette couleur affichées sur l’écran (enfin, seulement celles situées sur la partie de l’écran du joueur qui fait disparaître la dite boule!). Enfin, presque toutes. En effet, les boules que tiendraient votre bouffon ne disparaîtront pas. Donc si juste avant que la disparition des boules vertes (par exemple) ne se produise vous attrapez une boule verte, elle restera dans les mains de votre bouffon. Pensez-y!

Magical Drop - compteur

L’autre boule spéciale dont je vais parler ici – et qui est vraiment intéressante – est la boule couleur arc en ciel qu’on peut voir sur l’image ci-dessus à gauche de la ligne du bas du joueur 1 (encadrée en rouge). Cette boule a le même pouvoir spécial que les boules spéciales de couleur. La différence, c’est que cette boule est en quelque sorte un joker : elle fonctionne avec n’importe quelle couleur. Si elle est prise dans la disparition de boules vertes, toutes les boules vertes disparaîtront. Si elle est prise dans la disparition de boules jaunes, toutes les boules jaunes disparaîtront. Si elle est prise dans la disparition de boules rouges, toutes les boules rouges disparaîtront. Et caetera, et caetera! Bref, une boule qui pourra vous sauver la mise plus d’une fois!

Il existe d’autres boules spéciales, comme les boules « de pierre », dont on ne peut rien faire tant qu’elles ne se sont pas transformées en boules de couleur « normale », ce qui se produit quand elles sont accolées à un groupe de boules qui disparaît.

Il y a aussi les bulles qui disparaissent dès qu’elles sont tassées; les boules contenant des flammes qui sont attrappables ou tassables, les blocs numérotés qui ne disparaissent qu’une fois une nombre de combos effectué, des boules contenant une flèche… Toutes ces dernières boules ne sont pas présentes dans tous les modes de jeu de par leurs propriétés spécifiques… (on en verra d’ailleurs quelques unes un peu plus loin)

Bref, il y a de quoi faire et vous occuper un bon moment😉

Modes de jeu et victoire

Il y a 3 façons de jouer à Magical Drop 3; et selon le mode de jeu choisi, les conditions de victoire diffèrent quelque peu. MagDrop3 - title screen

Le premier mode de jeu, le survival mode est un mode exclusivement solo dans lequel il faut atteindre le level 15 sans mourir. Le but étant bien sûr de taper le score le plus haut possible, cela notamment en multipliant les combos. Ce mode possède la particularité d’avoir une aire de jeu dotée d’une « porte » de chaque côté de l’écran. Ainsi, une fois à l’extrême gauche de l’écran, un coup de stick à gauche fera passer votre bouffon à l’extrême droite de l’écran. Et vice versa.

doors

Cela permet d’enchaîner les combos puisqu’on ne perd pas de temps en traversant l’écran pour passer d’un côté à l’autre. Par contre, cela donne de TRÈS TRÈS mauvaises habitudes pour les modes de jeu qui ne disposent pas de ces portes!

Le deuxième mode de jeu est pour moi le principal : le challenge mode. C’est le mode de jeu qu’on retrouvera en mode 2 joueurs. Ce mode propose en effet d’enchaîner des niveau sous la forme d’affrontements contre un autre joueur, humain ou non. Contre le CPU, on affrontera le CPU jusqu’au boss dans des matches en 1 round (le tout agrémenté d’un semblant d’histoire pour lier tout ça). A tout moment, un deuxième joueur peut interrompre un match pour défier le premier joueur. L’affrontement sera alors en 2 rounds gagnants (si ces options ne vous plaisent pas, allez faire un tour dans les settings pour en changer😉 ). Pour gagner 1 round, il faut, au choix

  • faire perdre l’adversaire c’est à dire submerger son écran de boules. S’il est très très très mauvais et que vous jouez lentement, le temps peut s’en charger pour vous. Mais s’il est un peu plus vif qu’une huître, il va quand même falloir que vous l’aidiez un peu🙂
  • être le premier à faire atteindre 0 à votre compteur. Sur l’image ci-dessous, on peut voir au centre de l’écran, encadré en vert, le compteur du joueur 1 (on peut lire 1p 200).
    Magical Drop - compteur
    Chaque disparition de boules vous gratifiera d’un nombre de points qui seront soustraits au nombre affiché par ce compteur. Il va sans dire qu’un combo (surtout s’il est multiple) rapporte autrement plus de points qu’une pauvre petite disparition basique de boules Détail amusant, dans le jeu, il y a un bug qui fait que lorsque le joueur 2 gagne « aux points » (i.e. en faisant tomber son compteur à 0 en premier) : l’écran du joueur 1 & du joueur 2 sont tous deux en noir & blanc. Il y a bien écrit « Lose » sur l’écran du joueur 1 et « Win » sur celui du joueur 2, mais l’écran du joueur qui gagne la manche devrait rester en couleur. Bon, ce n’est pas bien grave dans la mesure où la victoire est belle et bien comptabilisée pour le joueur 2, mais tout de même, c’est assez marrant

Le troisième mode de jeu est le mode « Magical Journey« . C’est un mode de jeu assez particulier puisqu’il prend la forme d’un jeu de l’oie, un peu comme on peut le voir aujourd’hui avec Mario Party. Map

On avance de case en case de manière assez classique, sauf qu’on ne lance pas des dés. Ici, on gagne le droit d’avancer en récupérant des boules spéciales (celles avec une petite flamme à l’intérieur).

fireBall

On récupère ces boules dans des phases équivalentes au mode Survival. Mais ces boules apparaissent seulement au bout d’un certain temps. Pour corser le tout, vous n’avancerez pas d’une case pour chaque boule récupérée. Dans un même tour, chaque case supplémentaire coûte plus cher en boules que celle d’avant. De plus, pour valider les cases gagnées, il faudra survivre dans le niveau jusqu’à la fin du chronomètre. Et comme ce serait trop facile comme ça, au fur et à mesure qu’on avance sur le plateau, l’aire de jeu devient plus large, des « boules à la con » (dont certaines n’ont même pas la forme de boules!) font leur apparition, allant des bulles (qu’on fait disparaître facilement) à des blocs qui ne disparaissent qu’après un certain nombre de combos effectués!

bloks Enfin, pour couronner le tout, certaines cases ont des propriétés spéciales, positives (avec la récupération de bonus) ou négatives (recul de case…). Cela peut aussi lancer des duels, reprenant alors le mode de jeu du mode challenge. powerUP Ce mode est donc un joyeux medley d’un peu tout ce qu’on retrouve ailleurs dans le jeu!

Emballage

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Magical Drop 3 est coloré. Trop peut être pour certains, au risque de le faire passer pour un jeu pour fille (oui, cette remarque est très sexiste et très injuste, je sais, mais on l’entend plus qu’à son tour et ce n’est pas moi qui le dit!).

Il n’y a pas grand chose d’autre à dire à ce sujet, vu que l’animation ou la fluidité sont rarement un point critique dans un puzzle game. La question est donc plus de savoir si vous êtes allergiques ou non à la direction artistique du jeu.

De mon côté, j’avoue que j’adore toutes ces couleurs, ainsi que le look des personnages, leurs mimiques délirantes quand ils réagissent à ce qui se passe sur le plateau de jeu…

Et comme la partie audio du jeu est du même niveau, je trouve qu’il n’y a rien à jeter! Bon, ok, certains personnages ont l’air de dire des trucs en espagnol par moment (« ¡Cuidado! »), mais ça aussi j’aime bien. D’ailleurs, d’une manière générale, je suis hyper client de ces petits cris d’attaque typiquement japonais (dont le meilleur représentant vidéo-ludique doit être Giga Wing 2🙂 ) qui, quand ils sont bien faits et bien intégrés à l’action, ajoutent énormément à l’ambiance.

Magical Drop 3, pourquoi c’est trop bien

Ce qui différencie vraiment Magical Drop 3 des autres puzzle games, c’est son côté frénétique (pour ne pas dire hyper méga giga frénétique). Mais attention, frénétique ne veut pas dire bourrin pour autant. Au contraire, la précision demandée par le jeu est d’autant plus grande que l’action est frénétique. Appuyer sur le bouton qui permet de relâcher ses boules un peu trop tôt ou trop tard lors au cours d’un déplacement rapide et ces boules iront se coller dans une colonne totalement innapropriée. Et ça, ce n’est vraiment pas ce que vous voulez!

Contrairement à un Puzzle Bobble, une manche de Magical Drop 3 peut se terminer en quelques secondes, et ça, c’est vraiment énorme! (et très jouissif🙂 )

Le point négatif qui va de pair avec cet aspect (génial), c’est qu’il n’est pas toujours facile de trouver des gens prêts à jouer avec vous…

A part ça, il n’y a pas grand chose à dire qui n’ait déjà été dit plus haut. Magical Drop 3 bénéficie d’un gameplay simple mais puissant, d’un concept ludique, d’un visuel qui flatte la rétine et d’une ambiance du tonnerre. On peut difficilement demander plus à un jeu!

Bonus : personnages cachés

Pour conclure, un dernier petit mot sur un aspect assez particulier et qui rend Magical Drop 3 encore un peu plus unique : le fait, pas si répandu que cela dans un jeu d’arcade – et encore moins dans un puzzle game – qu’il existe un certain nombre de personnages secrets dans Magical Drop 3.

Ces personnages se débloquent à l’aide d’une seule et unique manipulation à effectuer sur l’écran de sélection des personnages.

Il faut aussi savoir que cette manipulation n’est pas pérenne et doit donc être effectuée à chaque fois que l’on passe par l’écran de sélection. Voici comment procéder :

A l’écran de sélection, positionner le curseur sur un personnage et, lorsque le compteur de temps (qui indique le temps restant pour choisir votre personnage) affiche un nombre égale à la valeur du personnage sur lequel est le sélecteur, appuyez sur le bouton C trois fois.

A noter que cette manipulation ne fonctionne pas en se positionnant sur le personnage nommé World. [NDM : ce qui est logique puisque World est valorisée XXI points et le décompte commence à 20 secondes]

Cette manipulation ajoute 6 personnages à ceux déjà disponibles. On a donc le choix entre Hermit, Moon, Hanged Man, Temperance, Tower et Fortune (en plus des autres).

Cela a l’air un peu compliqué comme ça, mais en fait, c’est assez simple. Et on comprend mieux avec un exemple :

Positionner le curseur sur Justice. Quand le compteur affiche 11, appuyer 3 fois sur le bouton C.

Magical Drop 3 - Justice -> 11 -> 3xC

Et voilà. C’est tout!🙂 Plutôt facile à effectuer, non?

Si ça vous frustre trop de positionner le curseur sur Justice, voici les valeurs des différents personnages (tirées du site Neo BomberMan’s Castle of Collectibles d’où vient l’astuce) :

Valeurs des personnages (Neo BomberMan's Castle of Collectibles)

Valeurs des personnages (Neo BomberMan’s Castle of Collectibles)

Il y a également un autre personnage à débloquer : Father Strength. Pour le sélectionner, il suffit de maintenir C enfoncé et de sélectionner Strength.

Chacun des ses nouveaux personnages possèdent bien évidemment son propre pattern d’attaque qui vous permettra, une fois bien maîtrisé de tirer le meilleur parti de chacun d’eux. Et parmi les 23 personnages que cela représente au final, vous devriez bien réussir à trouver chaussure à votre pied, non?

Voilà, c’est ici que se termine cet article sur Magical Drop 3. Mais avant de partir, voici une petite vidéo du jeu, en mode super méga frénétique :

Ça envoie du lourd n’est-ce pas? Bien sûr la personne qui joue ne doit pas être originaire de cette planète… Et d’ailleurs, il joue via émulateur et utilise un cheat qui empêche les compteurs d’être décrémentés au fur et à mesure des disparitions des boules. Enfin, vous ne devez avoir aucune idée de qui est le personnage de gauche et c’est bien normal puisque je n’en ai pas parlé🙂

Il s’agit de Black Pierrot, un personnage caché non jouable qu’on affronte lorsqu’on remplit certaines conditions en mode Challenge (avoir un score d’au moins 150 000 points avant le match contre Tower ( qui est lui l’avant dernier match du jeu); donc 150 000 points en 10 ou 11 matches selon le trajet qu’on fait. Notez en passant que rencontrer Black Pierrot, c’est s’assurer de se prendre une grosse tôle!

Voilà, ce sera tout pour aujourd’hui. Maintenant, à vos sticks; faîtes chauffer la NeoGeo… c’est à vous de jouer!🙂 Magical Drop 3 - Victory

P.S : Comme c’est assez dur à trouver sur le net, je vous prépare une petite liste des différents personnages dans Magical Drop 3 (et ça mettra moins de temps à arriver que ne l’a fait ce test😛 )

Publié le novembre 23, 2012, dans Arcade, Jeux Vidéo, Review, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 10 Commentaires.

  1. Un test monstrueusement complet et agréable à lire pour peu qu’on s’y attarde !

    Merci !

  2. Ça c’est du test. En plus j’adore ce jeu, j’y joue avec l’émulateur mame, c’est un des meilleurs jeux du genre, à deux c’est l’éclate…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :