[Review] Crisis Core: Final Fantasy VII

J’ai enfin pu récupérer mon Final Fantasy VII pour PSP.🙂 Enfin.🙂

Depuis le temps que je résistais, m’empêchant de prendre la version japonaise pour profiter de l’histoire. Me voici donc en possession de la version US du titre (pour ma plus grande joie!)

Final Fantasy VII

Alors soyons clair dès le départ, ici, on est en présence d’un titre 100% fan-service. Si vous n’avez pas joué (il y en a? :P) ou pas aimé (il y en a??? :P) le jeu original, à savoir Final Fantasy VII sur Playstation, il y a de fortes chances que vous n’aimiez pas ce jeu, ou en tout cas que vous ne compreniez pas l’enthousiasme qu’il suscite.

Pour ma part, je dois dire que Final Fantasy VII, j’adore. Et donc je marche à fond dans ce jeu. En plus, comme il est visuellement proche du superbe pour de la PSP, et qu’il est bourré de cinématiques en images de synthèse qui éclatent méchamment la rétine, là je ne marche plus, je cours carrément!!!

Mais en même temps, je me méfie un peu quand même… Une bouse vidéoludique est si vite arrivée… Et de plus, quand on attend un jeu à ce point là, la chute est encore plus dure!

Au niveau de l’histoire, pas de problème; rien à signaler. Les événements se passent avant l’épisode sorti il y a 10 ans et on suit les aventures d’un jeune membre du groupe SOLDIER, Zack, dont le rêve est de devenir un héros. Au cours de l’aventure, Zack sera le spectateur privilégié de la descente vers la folie d’un autre membre de SOLDIER, Sephiroth, celui qui était le mega boss de Final Fantasy VII. A la fin du jeu, il est probable que la boucle sera bouclée. Classique et un peu attendue, l’histoire (pour ce que j’ai en vu pour le moment) répond donc tout à fait aux attentes du fan.

Dans Crisis Core, on retrouve (avec joie) l’ambiance mystique mêlée de technologie qui faisait le charme de l’opus précédent. Revoilà donc les machines de haute technologie qui semblent fonctionner à la vapeur, les épées géantes et les sorts de magie. Et revoilà surtout le système de matéria qu’on équipe sur ses armes pour donner à son personnage des capacités spéciales, qu’elles soient magiques (sort de feu, de foudre, de guérison…) ou physiques (+ de points de vie, de magie, attaque multiple…), sans oublier les célèbres invocations qui permettent de lancer des attaques qui dévastent tout l’écran dans un déluge d’effets visuels.

On retrouve (avec bonheur) également certains thèmes musicaux et même des bruitages dans les menus – les bips de déplacement ou de validation (si c’est pas malheureux de s’enflammer pour des trucs comme ça! ^^) – qui rappellent très bons souvenirs. Par ailleurs, la bande originale est tout à fait dans la veine de ce qu’il est coutume d’avoir dans un Final Fantasy. C’est dire sa qualité!

Une histoire qui tient la route (et qui n’est pas une hérésie), un visuel très agréable – voire au top – une excellente bande sonore et une mise en scène travaillée; jusqu’ici Crisis Core: Final Fantasy VII fait donc quasiment un sans faute. Nous allons donc maintenant nous attarder sur le plus délicat pour le genre auquel ce jeu appartient : le système de combat.

Dans Crisis Core, contrairement à ce qui était le cas dans le Final Fantasy VII original, le système de combat n’est pas en tour par tour. Lorsqu’on rencontre un ennemi (rencontre aléatoire sauf pour les boss ou assimilés), la vue ne change guère. On se retrouve alors comme dans une arène aux prises avec les ennemis.

Final Fantasy VII - battle

On se bat donc en temps réel, mais en tenant compte du temps que nécessite certaines commandes. Ainsi, on bouge de façon complètement libre sur l’aire de combat. Un peu comme dans Eternal Sonata pour faire une comparaison. Mais attention, la comparaison s’arrête là. Pour se battre, on utilise un seul et unique bouton d’action : la croix. Selon le cas, on attaquera à l’épée avec l’attaque standard, ou on lancera un sort, ou bien une attaque spéciale. Tout dépendra des matérias avec laquelle on s’est équipé.

Sur l’image suivante, on voit, en bas à droite, dans la zone encadrée en bleu, les icônes qui permettent de choisir l’action qui sera déclenchée quand on appuiera sur le bouton croix. Une icône (et une seule) est sélectionnée, la première étant l’attaque de base, les autres dépendant de la matéria équipée. On change l’icône sélectionnée en cyclant avec les gâchettes L et R (dans un sens ou dans l’autre).

Il est à noter que certaines actions consomment des AP (action Points) ou MP (magic points). On retrouve le nombre de ces points à notre disposition dans la partie basse à gauche de l’écran; encadrée de vert dans l’image ci-dessous. Il faut savoir également que certaines actions (souvent les mêmes) demandent un temps de préparation (qui peut être relativement long). Il faut donc se déplacer stratégiquement pour ne pas qu’un ennemi vienne vous frapper, et par là même annuler votre future action.

Final Fantasy - battle 2

En plus de cela, les boutons triangles et carré permettent d’effectuer des actions spéciales, qui ont toutes deux la particularité d’annuler l’action en préparation (s’il y en avait une). Triangle permet de se mettre en garde, tandis que carré sert à esquiver une attaque en faisant une roulade.

Enfin, dans le coin supérieur gauche – encadrée de rouge – on trouve le dernier élément du gameplay, une sorte de machine à sous (type bandit manchot) composée de 3 slots et qui tourne en permanence pendant le combat. Chaque slot comprend une image et un chiffre (de 1 à 7) qui tourne indépendamment l’un de l’autre. Régulièrement, les slots s’arrêtent et selon le résultat, cela débloque des capacités spéciales. De base, l’intérêt est d’avoir un ou plusieurs 7 parmi les 3 chiffres affichés. Ainsi, par exemple, si on a un 7 placé en deuxième position, les commandes qu’on exécutera ne consommeront pas de MP.

Voici les combinaisons possibles :

  • 77* => Les AP et MP ne diminuent plus
  • 7*7 => Invulnérabilité aux attaques physiques
  • *77 => Invulnérabilité aux attaques magiques
  • 7** => Les AP ne diminuent plus
  • *7* => Les MP ne diminuent plus
  • **7 => Etat spécial
  • 777 => Invulnérabilité totale avec chance de level up
  • 666 => Mode Critical
  • 555 => Invulnérabilité aux attaques physiques
  • 444 => Les AP ne diminuent plus
  • 333 => Invulnérabilité aux attaques magiques
  • 222 => Les MP ne diminuent plus
  • 111 => Invulnérabilité totale

Et ça, c’est seulement pour les chiffres! Ensuite, si les slots latéraux s’arrêtent tous les deux sur le même personnage, on entre dans un mode spécial qui permet principalement trois choses : les levels up, les limites et les invocations. Dans ce mode, les trois slots prennent alors tout l’écran comme sur l’image suivante.

Final Fantasy VII - slot

Les chiffres continuent de tourner, de même que l’image centrale. Si on arrive à obtenir 3 images identiques, on déclenchera alors une limite (un super méga combo qui déménage), typée selon le personnage mis en valeur. 3 Tseung donneront lieu à un raid aérien, 3 je ne sais plus qui occasionneront une furie à l’épée… etc…

Final Fantasy VII - limit

En plus de cela, il faut tenir compte des chiffres qui donneront une force plus ou moins importante à la limite obtenue.

Final Fantasy VII - limit

Il faut savoir aussi qu’au bout d’un moment, (quand on aura récupéré Ifrit en fait), il arrivera que dans ce mode spécial, les images des personnages soient remplacées par des images des invocations. Dans ce cas, aligner 3 Ifrit permettra de lancer l’invocation de l’animal en question. Ce sera d’ailleurs, tout comme pour les limites, la seule façon de lancer ces attaques. Et c’est là que se trouve mon premier regret : on ne lance pas d’invocation (ni de limite) selon sa volonté, mais si on a de la chance

Final Fantasy VII - summons slot

Enfin, la dernière chose à savoir concernant ce mode (et ce n’est pas la moindre), a rapport avec les chiffres. En effet, selon la combinaison qui vous obtiendrez, vous aurez droit à des « bonus » indispensables. Et sachez que ces bonus n’ont rien à voir avec ceux qu’on obtient dans le mode de combat normal. En fait, je dis « bonus », mais il s’agit de bien autre chose… Voyez plutôt : obtenir 2 fois le chiffre 1 (11x, x11 ou 1×1) fait monter d’un niveau la matéria équipée dans le slot 1.

Ainsi, on a :

  • 11x, 1×1 ou x11 => +1 level pour la materia du slot 1
  • 22x, 2×2 ou x22 => +1 level pour la materia du slot 2
  • 33x, 3×3 ou x33 => +1 level pour la materia du slot 3
  • 44x, 4×4 ou x44 => +1 level pour la materia du slot 4
  • 55x, 5×5 ou x55 => +1 level pour la materia du slot 5 (sans effet si seulement 4 slots (début du jeu))
  • 66x, 6×6 ou x66 => +1 level pour la materia du slot 6 (sans effet si seulement 4 slots (début du jeu))
  • 111 => +2 level pour la materia du slot 1
  • 222 => +2 level pour la materia du slot 2
  • 333 => +2 level pour la materia du slot 3
  • 444 => +2 level pour la materia du slot 4
  • 555 => +2 level pour la materia du slot 5
  • 666 => +2 level pour la materia du slot 6
  • 777 => +1 level pour Zack (vous quoi!)
Final Fantasy VII - slot

Ainsi, le level up – celui du personnage ou celui des matérias – se fait de façon aléatoire. En gros, vous level up-er si vous avez de la chance et pas si vous faîtes 10 000 combats. Bon, alors, forcément, plus vous faîtes de combats, plus vous avez statistiquement de chance de monter en niveau. Mais quand même, ça fait super bizarre de ne pas gagner de points d’expérience à la fin d’un combat!!!!

Alors, attention, le système n’est pas mauvais, ni même chiant. Il est différent. Un peu complexe au départ, mais on s’y fait relativement vite.

En fait, pour ma part, je trouve que ce qui est vraiment le plus dommageable, c’est le level up aléatoire, qui du coup rend le jeu moins addictif qu’il ne pourrait l’être. On a un peu moins cette envie d’enchainer les combats pour devenir de plus en plus fort.

Après, l’histoire est assez prenante et les missions annexes disponibles aux points de sauvegarde assurent l’essentiel pour passer un (très) bon moment avec ce Crisis Core.

On n’est donc pas en face du jeu ultime basé sur Final Fantasy VII, mais le résultat est plus qu’honnête et même très satisfaisant, tout en prenant le risque d’être très différent de l’original dans la forme, ce qu’il faut souligner. Et c’est d’ailleurs peut être là le cœur du problème : pour contenter les fans, peut être n’était-ce pas un prequel de Final Fantasy VII qu’il fallait faire; ni même une suite… Mais simplement un remake ultra fidèle, une simple mise à jour graphique en somme.

En attendant ce remake qui n’arrivera jamais, ce Crisis Core est un très bon jeu PSP, et qui en plus joue à fond le fan service. Ce serait quand même dommage de passer à côté.

Publié le mars 31, 2008, dans Jeux Vidéo, PSP, Review, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. j’aimerai avoir kelk pti renseignement sur ffVII crisis core car je suis un fan de ff…est ce que crisis core est long?est ce que le pack psp slim&lite special anniversary crisis core va sortir?est til vraiment un bon jeu?..je vs remercie davans et jespere avoir lé news assez vite car je suis en en atente extreme dacheter se jeu.voila A+

    cordialement

  2. Comme détaillé ici https://tomtomblog.wordpress.com/2008/04/21/crisis-core-final-fantasy-vii-the-end-of-the-beginning/
    , j’ai mis 31 heures pour finir le jeu, ce qui me semble plus qu’honnête

  3. Encore un sur la ToDo list !
    Avec le regard actuel vaut-il encore le coup ? La renommée de ce jeu est assez confidentiel quand on fouille un peu le net…
    Je l’ai acheté en Day one et je dirais même plus j’ai acheté le pack PSP collector de l’époque (psp de toute beauté ma foi)
    http://www.gameblog.fr/news/5153-crisis-core-ffvii-le-pack-psp-collector-en-europe

    • ah oui, sympa la PSP édition spéciale🙂
      Clairement ce Crisis Core : FF VII est un des très bons de la PSP. Le seul défaut du jeu sur le long terme est son système de level up aléatoire qui peut rendre inutile le farming selon le degré de chance qu’on a. Mais cela ne gêne vraiment qu’une fois qu’on a fini le jeu, pas avant.

  1. Pingback: Crisis Core : Final Fantasy VII « Gamopedia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :